Skip to main content Accessibility help
×
Home

Remettre le colonial à sa place: Histoires enchevêtrées des débuts de la colonisation en Afrique de l'Ouest et au Maghreb

  • Camille Lefebvre (a1) and M'hamed Oualdi (a2)

Abstract

  • An abstract is not available for this content so a preview has been provided below. Please use the Get access link above for information on how to access this content.

Copyright

Footnotes

Hide All

*Nous remercions Isabelle Grangaud, Alexis Rappas, Benedetta Rossi, James McDougall, Aïssatou Mbodj-Pouye, Cécile Vidal et Vanessa Caru pour leurs relectures et les échanges autour de la fabrication de ce dossier, ainsi que Catherine Virlouvet et Fabrice Jesné pour leur accueil à l’École française de Rome.

Footnotes

References

Hide All

1 Michel Naepels, Conjurer la guerre. Violence et pouvoir à Houaïlou, Nouvelle-Calédonie, Paris, Éd. de l’Ehess, 2012, p. 260.

2 Ce type d'approche a été mise en œuvre en histoire de l'Afrique. Les recherches mettent l'accent sur une histoire longue de l'esclavage, des discours raciaux ou des frontières du xixe siècle à nos jours, en passant par la colonisation : Bruce S. Hall, A History of Race in Muslim West Africa, 1600-1960, Cambridge, Cambridge University Press, 2011 ; Benedetta Rossi, From Slavery to Aid: Politics, Labour, and Ecology in the Nigerien Sahel, 1800-2000, New York, Cambridge University Press, 2015 ; Camille Lefebvre, Frontières de sable, frontières de papier. Histoire de territoires et de frontières, du jihad de Sokoto à la colonisation française du Niger, xixe-xxe siècles, Paris, Publications de la Sorbonne, 2015.

3 Romain Bertrand, « Politiques du moment colonial. Historicités indigènes et rapports vernaculaires au politique en ‘situation coloniale’ », Questions de recherche, 26, 2008, p. 1-49, ici p. 23-25.

4 Achille Mbembe, De la postcolonie. Essai sur l'imagination politique dans l'Afrique contemporaine, Paris, Karthala, 2000, p. 21-22.

5 Michel Naepels, « Anthropologie et histoire : de l'autre côté du miroir disciplinaire », Annales HSS, 65-4, 2010, p. 873-884, ici p. 884.

6 Johannes Fabian, Le temps et les autres. Comment l'anthropologie construit son objet, trad. par E. Henry-Bossonney et B. Müller, Toulouse, Anacharsis, [1983] 2006.

7 Isabelle Grangaud et M'hamed Oualdi, « Tout est-il colonial dans le Maghreb ? Ce que les travaux des historiens modernistes peuvent apporter », Revue d'histoire moderne et contemporaine, 63-2, 2016, p. 133-156.

8 Romain Bertrand, L'histoire à parts égales. Récits d'une rencontre Orient-Occident, xvie-xviie siècle, Paris, Éd. du Seuil, 2011, p. xx.

9 Isabelle Grangaud, « Prouver par l’écriture. Propriétaires algérois, conquérants français et historiens ottomanistes », Genèses, 74-1, 2009, p. 25-45, a montré comment le fonds dit des Archives ottomanes de l'Algérie était pour partie une création coloniale constituée après la conquête d'Alger par l'armée française en 1830.

10 Pour les propositions de lecture against the grain, voir Jean et John Comaroff, Of Revelation and Revolution, vol. 1, Christianity, Colonialism, and Consciousness in South Africa, vol. 2, The Dialectics of Modernity on a South African Frontier, Chicago, University of Chicago Press, 1991 et 1997 ; pour la lecture along the grain, voir Ann Laura Stoler, Along the Archival Grain: Epistemic Anxieties and Colonial Common Sense, Princeton, Princeton University Press, 2009.

11 Éloi Ficquet et Aïssatou Mbodj-Pouye, « Cultures de l’écrit en Afrique. Anciens débats, nouveaux objets », Annales HSS, 64-4, 2009, p. 751-764.

12 Ousmane Oumar Kane, Beyond Timbuktu: An Intellectual History of Muslim West Africa, Cambridge, Harvard University Press, 2016.

13 La « bibliothèque coloniale », une notion de Vumbi Y. Mudimbé, The Invention of Africa: Gnosis, Philosophy, and the Order of Knowledge, Bloomington, Indiana University Press, 1988, renvoie à l'ensemble des savoirs et des connaissances qui ont été produits sur l'Afrique dans un contexte colonial et qui ont contribué à fabriquer l'image de ce continent. Pour la « bibliothèque africaine », voir O. O. Kane, Beyond Timbuktu…, op. cit.

14 Jean-Frédéric Schaub, « La catégorie ‘études coloniales’ est-elle indispensable ? », Annales HSS, 63-3, 2008, p. 625-646, ici p. 638.

*Nous remercions Isabelle Grangaud, Alexis Rappas, Benedetta Rossi, James McDougall, Aïssatou Mbodj-Pouye, Cécile Vidal et Vanessa Caru pour leurs relectures et les échanges autour de la fabrication de ce dossier, ainsi que Catherine Virlouvet et Fabrice Jesné pour leur accueil à l’École française de Rome.

Related content

Powered by UNSILO

Remettre le colonial à sa place: Histoires enchevêtrées des débuts de la colonisation en Afrique de l'Ouest et au Maghreb

  • Camille Lefebvre (a1) and M'hamed Oualdi (a2)

Metrics

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed.