Skip to main content Accessibility help
×
Home

Empirisme et théorie de l'espace chez Locke (en réponse à F. Duchesneau)

  • Thomas M. Lennon (a1)

Extract

Nous semblons, mon commentateur et moi, nous accorder sur les points principaux de mon analyse. Notre seul motif de divergence concerne les raisons pour lesquelles Locke aurait rejeté la théorie cartésienne du plein. Je crois que cette divergence est plus apparente que réelle, car elle provient d'une certaine indétermination dans la façon dont j'ai caractérisé la position cartésienne par contraste avec l'empirisme de Locke. Puisque la question est de conséquence pour mon interprétation de la théorie lockienne de l'esprit et par ailleurs intrinsèquement intéressante, je vais tenter de reformuler ma position.

Copyright

References

Hide All

1 AT, VII, 64.

2 Cf. sa lettre à Mersenne, 27 mai 1630. AT, I, 152.

3 2.23.24; également, 4.3.29; également, 2.28.28.

4 4.3.29.

Empirisme et théorie de l'espace chez Locke (en réponse à F. Duchesneau)

  • Thomas M. Lennon (a1)

Metrics

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed