Skip to main content Accessibility help
×
Home

L'équilibre dynamique au Moyen Âge central: Sur la notion de modèle en histoire

  • Alain Boureau (a1)

Résumé

Le livre de Joel Kaye, A History of Balance, 1250-1375, offre une avancée sur les notions de mentalités et de représentations. L’auteur repère et analyse, chez les acteurs de l’histoire entre 1250 et 1375, ce qu’il construit comme un modèle, en désignant ainsi la notion assumée d’équilibre dynamique et autonome : les éléments du réel se règlent constamment pour atteindre une position médiane de stabilité. Les cas du livre portent sur l’histoire de l’économie, de la médecine et de la philosophie naturelle. Leur sont adjointes des illustrations propres à la théologie (sur les indulgences) et à l’éthique (sur les restitutions).

Abstract

Joel Kaye's book, A History of Balance, 1250-1375, marks a step forward in our understanding of mentalities and representations. The author identifies and analyses an assumption or “model” common to historical agents between 1250 and 1375. He defines this model as a dynamic and autonomous equilibrium: the diverse elements of reality constantly regulate themselves in order to maintain a median position of stability. The examples presented in Kaye's book touch on the history of economics, of medicine, and of natural philosophy, together with illustrations specifically pertaining to theology (about indulgences) and ethics (about restitutions).

Copyright

Footnotes

Hide All
*

À propos de l’ouvrage de Joel KAYE, A History of Balance, 1250-1375: The Emergence of a New Model of Equilibrium and its Impact on Thought, Cambridge, Cambridge University Press, 2014.

Footnotes

References

Hide All

1- Mais une grande partie de l’œuvre de Roger Chartier est consacrée précisément à la dynamisation historique de la représentation dans l’histoire matérielle du livre.

2- La notion a été travaillée dans une épistémologie des sciences sociales, notamment dans Grenier, Jean-Yves, Grignon, Claude et Menger, Pierre-Michel (dir.), Le modèle et le récit, Paris, Éd. de la MSH, 2001.

3- Un dossier récent montre précisément comment le principe du modèle s’est intériorisé au Moyen Âge central : Weill-Parot, Nicolas et Sangirardi, Giuseppe (dir.), dossier spécial «Le modèle dans la science médiévale », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 27, 2014, p. 13137.

4- Les thèses du présent ouvrage ont été esquissées dans le précédent livre de Kaye, Joel, Economy and Nature in the Fourteenth Century: Money, Market Exchange, and the Emergence of Scientific Thought, Cambridge, Cambridge University Press, 1998.

5- Il est dommage que la concomitance des publications n’ait pas laissé à Joel Kaye le loisir d’utiliser Olivi, Pierre de Jean, Traité des contrats, éd. par Piron, S., Paris, Les Belles Lettres, 2012 , qu’il signale en note.

6- Ibid., p. 233.

7- J. Kaye n’a pu citer, pour des raisons de délai, la somme de Boudonmillot, Véronique, Galien de Pergame. Un médecin grec à Rome, Paris, Les Belles Lettres, 2012 , mais ses articles précédents sont mentionnés.

8- Le travail en cours de Nicole Hochner (université de Jérusalem) sur la théorie des humeurs dans la métaphore du corps politique et ses transformations à la fin du Moyen Âge va dans le sens d’une application du modèle de J. Kaye.

9- Marsile De Padoue, , Defensor pacis, éd. par Scholz, R., Hanovre, Hahn, 1931.

10- Oresme, Nicole, De moneta, éd. par Johnson, C., Londres, Nelson, 1956.

11- Duhem, Pierre, Le système du monde. Histoire des doctrines cosmologiques de Platon à Copernic, 10 vol., Paris, Hermann, 1913-1958, vol. 9, p. 79235 . Contrairement aux idées reçues, P. Duhem, catholique de conviction personnelle, n’est nullement providentialiste en son histoire de la science.

12- Buridan, Jean, Expositio et quaestiones in Aristotelis « De caelo », éd. par Patar, B., Louvain-la-Neuve/Paris, Éd. de l’Institut supérieur de philosophie/Peeters, 1996, p. 410412.

13- Ibid.

14- Voir Boureau, Alain, « Une nature préservée de la transgression humaine des normes. Physique des éléments et géologie du monde dans l’exégèse et la théologie du XIIIe siècle », in Lugt, M. van der (dir.), La nature comme source de la morale au Moyen Âge, Florence, Sismel-Edizioni del Galluzzo, 2014, p. 5594.

15- Demediavilla, Richard, Questions disputées, éd. et trad. par Boureau, A., 6 vol., Paris, Les Belles Lettres, 2011-2014.

16- Voir Alain Boureau, « Richard de Mediavilla en mathématicien. L’angle de contingence dans les Questions disputées (1292-1300) », in I Francescani e le scienze, Spolète, Fondazione Centro italiano di studi sull’Alto Medioevo, 2012, p. 353-368.

17- Neuhausen, Christiane, Das Ablasswesen in der Stadt Köln vom 13. bis zum 16. Jahrhundert, Cologne, Janus, 1994.

18- Voir Boureau, Alain, « Le voeu, la dette et le contrôle pontifical des échanges au début du XIIIe siècle », Annales HSS, 67-2, 2012, p. 417449.

19- Sur l’importance de cette notion de trésor de grâce, à propos du jubilé de 1350, voir Anheim, Étienne, Clément VI au travail. Lire, écrire, prêcher au XIVe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2014, chap. 12.

20- Sabatier, Paul, Un nouveau chapitre de la vie de saint François d’Assise, Paris, Fischbacher, 1896.

21- « Queritur an sit conveniens credere indulgentiam omium peccatorum esse data in ecclesia sancte Marie de Angelis in qua procreatus est ordo fratrum Minorum. » Le texte est présenté et édité par Péano, Pierre, « La ‘quaestio fr. Petri Ioannis Olivi’ sur l’indulgence de la Portioncule », Archivum franciscanum historicum, 74, 1981, p. 3476.

22- « Utrum indulgentie quas predicat ecclesia valeant sicut predicantur. » Cette question, que l’on trouve uniquement dans un manuscrit de Padoue (Pad. Univ. 2094, fol. 138r-139r), sera éditée par Sylvain Piron et moi-même dans Oliviana, 5, à paraître, http://oliviana.revues.org.

23- Pierre De Jean Olivi, Quaestio quid ponat ius vel dominium, éd. par F. Delorme, Antonianum, 20, 1945, p. 309-330.

24- « Utrum indulgentie… », loc. cit., fol. 138v. : « Verbi gratia, ponatur quod rex ordinaverit cuicumque venienti ad talem solemnitatem quam facere proclamavit, dari denarium unum sic tamen fixum apud se quod magis mag<nifi>ce venientibus et amplius regem honorantibus, pensata facultate ipsorum et labore ac viribus, detur denarius aureus et aliis argenteus, aliis cupreus, et aliis plumbeus, secundum varias scilicet eorum proportiones ad principalem intentionem regis, omnibus eorum conditionibus pensatis. »

25- Ibid. : « Quilibet quidem habet unum denarium, non tamen equalis valoris : ymo plus valet unus aureus quam 1.000 cuprei vel plumbei et tamen quilibet est unus. »

26- Ibid. : « Sic suo modo et in proposito, quod si dives dat obolum de superfluo habet quidem indulgentie annum ipsum et si pauper similiter habet annum, sed annus pauperis sic se habet ad annum divitis sicut denarius aureus ad plumbeum. »

27- Ibid. : « Si tamen dives daret iuxta suam proportionem quantum pauper secundum suam et cum equali devotione, tantum valeret ei sicut pauperi. Eodem modo de laborantibus venientibus a longinquo respectu illorum qui prope sunt. In his tamen affectus devotionis interioris cum minori effectu exteriori posset aliquando maius commodum reportare apud Deum. »

28- Ce franciscain slovène, originaire de Capodistria, est bien distinct de son confrère homonyme et contemporain Monaldo dei Monaldeschi.

29- Lombard, Pierre, Sententiae in IV libris distinctae, IV, 15, 7, éd. par Brady, I., 3 vol., Grottaferrata, Ed. Collegii S. Bonaventurae ad Claras Aquas, 1971-1981, vol. 2, p. 336.

30- J. KAYE, A History of Balance…, op. cit., p. 20-75.

31- Mediavilla, Richard De, Super quatuor libros Sententiarum Petri Lombardi quaestiones, éd. par Silvestrius, L., Brescia, Vincenzo Sabbio, 1591 et Scot, Jean Duns, Scriptum super quartum Sententiarum, Reportata parisiensa, Opera omnia, éd. par Wadding, L., Lyon, Durand, 1639.

32- Digeste, 9, 2, 11 (Ad legem Aquiliam).

33- van Dongen, Emanuel G. D., Contributory Negligence: A Historical and Comparative Study, Leyde, Brill-Nijhoff, 2014.

34- Jean Duns Scot, Scriptum super quartum Sententiarum…, op. cit., dist. 15, qu. 4, Opera omnia, op. cit., t. 11/2, p. 721.

35- Id., Quodlibet, éd. par H. Cavellus, Opera omnia, t. 12, Hildesheim, Georg Olms, [1636] 1969, p. 474-491.

36- Thomas D’Aquin, Summa theologie, Ia-IIae qu. 20 a. 4.

37- Guillaume D’Ockham, Quodlibet, I, 20, Quodlibeta septem, éd. par J. C. Wey, Opera theologica, Saint Bonaventure, St. Bonaventure University, 1980, t. IX, p. 99-104.

38- Baldwin, John, Masters, Princes, and Merchants: The Social Views of Peter the Chanter and his Circle, Princeton, Princeton University Press, 1970, vol. 1, p. 150154 et 315-316.

* À propos de l’ouvrage de Joel KAYE, A History of Balance, 1250-1375: The Emergence of a New Model of Equilibrium and its Impact on Thought, Cambridge, Cambridge University Press, 2014.

Related content

Powered by UNSILO

L'équilibre dynamique au Moyen Âge central: Sur la notion de modèle en histoire

  • Alain Boureau (a1)

Metrics

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed.