Skip to main content Accessibility help
×
Home

Le paysage aux époques historiques:un document archéologique

  • Philippe Leveau (a1)

Résumé

Depuis une vingtaine d'annees, l'approche archeologique du paysage aux epoques historiques s'est considerablement diversified. Trois etapes sont distinguees. En France, elle a d'abord ete pratiquee par des historiens pour la recherche des cadastres fossiles datant de la pe“riode antique. L'identification de centuriations permettait d'ecrire une histoire de l'appropriation du sol par Rome. Pratiquees d'abord dans un objectif patrimonial, les prospections archeologiques ont pris une importance croissante; les grandes operations d'archeologie preventive qui se sont developpees ces dernieres annees ont permis de multiplier les sondages et de realiser le decapage de grandes surfaces. Une troisieme etape a ete marquee par l'integration de l'archeologie environnementale. Celle-ci fait appel aux geomorphologues pour l'étude des modeles du paysage et des paleobotanistes pour l'histoire de la vegetation naturelle et cultivee. L'histoire des paysages dans la vallee des Baux est presentee comme exemple.

Summary

During the last twenty years there has been a expansion in landscape-archaeological approaches to the study of historic periods. Three stages of development can be identified. In France, the landscape approach was first used by historians looking for roman field systems. The identification of centuriated landscapes allowed them to write a history of the appropriation of land by Rome. Initially designed as site-listing exercices, field-surveys took on ever increasing importance. The large preventative archaeological projects that have taken place more recently have allowed to increase the number of both, sondages and open-area excavations. The third stage was marked by the integration of environmental archaeology. This included collaboration with geomorphologists for the study of landforms, and palaeobotanists for the study of the history of both natural, and cultivated, vegetation. The history of the landscape in the Vallée des Baux is presented as an example.

Copyright

References

Hide All

1 « Le document: éléments critiques », Annates Esc, 5-6, 1982. G. Chouquer, M. Clavel Leveque et F. Favory, « Cadastres, occupation du sol et paysages agraires antiques », pp. 847- 882 ; A.-M. Snoodgrass, « La prospection archéologique en Grèce et dans le monde méditerra néen », pp. 800-812.

2 Ce mot est emprunté au titre d'un cahier de la revue Espace Temps, Histoire/géographie. 2, Les promesses du désordre, 68/69/70, 1998.

3 Le terme « spatialiste » est utilisé ici pour caractériser une orientation actuelle de la géographie humaine, sans reference au débat sur l'autonomie des phénomènes spatiaux par rapport aux phenomenes sociaux.

4 GinouvÉs, R. « L'archéologie et l'homme », Le grand atlas de l'arch é ologie,. Paris, Encyclopaedia Universalis, 1985, pp. 1119 .

5 Favory, F., « Retour critique sur les centuriations du Languedoc oriental, leur existence et leur datation », in Chouquer, G.(dir.), Les formes du paysage, t. 3, L'analyse des système. spatiaux,Paris, Errance, « Archéoiogie aujourd'hui », 1998, pp. 96126 .

6 Chouquer, G. (dir.), Les formes du paysage, t. 1, Ètudes sur les parcellaires. Paris,Errance, « Archéologie aujourd'hui », 1996 ; t. 2, Archéologie des parcellaires, Paris, Errance, « Archeologie aujourd'hui », 1996 ; t. 3, L'analyse des systémes spatiaux, op. cit.

7 Favory, F. et Van Der Leeuw, S., «Archaeomedes. La dynamique spatio-temporelle de 1'habitat antique dans la vallée du Rhône : bilan et perspectives », Revue Archéologique de Narbonnaise,. 31, 1998, pp. 257298 .

8 Bertrand, J.-L., Cités et royaumes du monde grec: espace et politique. Paris, Hachette Éducation, 1992 .

9 Clavel-Lévêque, M., « Les Gaules et les Gaulois du discours. Pour une analyse du fonctionnement de la Géographie de Strabon »,Dialogues d'Histoire ancienne, I, 1974, pp. 75-94; C. Goudineau, « Les provinces de Gaules. Problemes d'histoire et de geographie », in Melanges Pierre Leveque. Annates litteraires de Besangon. 5, 1990, pp. 161170 .

10 Whittaker, C. R., Lesfrontières de l'Empire romain. Paris-Besanfon, Les Belles Lettres/Annales littéraires de l'Université de Besançon, vol. 85, 1989 .

11 Chouquer, G., Clavel-Lévêque, M. et Favory, F., « Cadastres, occupation du sol et paysages agraires antiques », Annates Esc. 5-6, 1982, pp. 876877 .

12 Peyras, J., « he fundus aufidianus. Etudes d'un grand domaine de la région de Mateur »,Antiquités africaines. 9, 1975, pp. 182222 .

13 Carandini, A., Schiavi e padroni nell'Etruria meridionale: la villa de Settofinestr. dello scavo a la mostra, Bari, Panini, 1981 .

14 Decourt, J.-C., « Étude d'archeologie spatiale. Essai d'application à la géographie historique en Béotie », in I. Blum et alii, Topographie antique et géographie historique e. pays grec, Paris, Cnrs Éditions, « Monographie du Cra n° 7 », 1992, pp. 1547 .

15 Noye, G. (éd.), Castrum, 2, Les structures de l'habitat et occupation du sol dans le. pays méditerraneens, les méthodes et I'apport de I'archeologie extensive : actes, Rome, École francaise de Rome, 1988. Le choix de l'adjectif extensif est malheureux en ce sens qu'il induit une infériorité par rapport a I'archéologie (intensive) de fouilles .

16 Zadora-Rio, E., « La prospection archéologique et révolution de la notion de site »,in Ferdière, A. et Zadora-Rio, E. (dir.), La prospection archéologique ; paysage et peuplement. Paris, Maison des Sciences de l'Homme, 1986, p. 12 .

17 Ferdière, A., « Introduction », Ferdière, A. et Zadora-Rio, E. (dir.), La prospectio. archéologique…, op. cit., pp. 1415 .

18 C'est le cas du plus marquant d'entre eux, Braudel, Fernand: Dosse, F., « La ressource géographique en histoire », Espace Temps. 68/69/70, 1998, pp. 10911125 .

19 Durand-Dastès, F., Favory, F., Fiches, J.-L., Mathian, H., Pumain, D.,Raynaud, C.,L.|Sanders et Der Leeuws, S. Van, Des oppida awe métropoles : archeologues et géographe. en vallée du Rhone, archaeomedes, Paris, Anthropos, 1998 .

20 Ibid., p. 7.

21 Ibid., p. 11.

22 Cf. supra n. 14.

23 Hodder, I.. etOrton, C., Spatial Analysis in Archaeology,.Cambridge, Cambridge University Press, 1976 . Hodder, I. et Millet, M., «Romano-British Villas and Towns », World Archaeology, 1, 1980, pp. 6976 .

24 Leveau, P., « La ville antique et l'organisation de l'espace rural: villa, ville, village »,Annates Esc. 4, 1983, pp. 920942 . Leveau, P., Caesarea de Mauretanie. Une ville romaine et ses campagnes, Rome, École franchise de Rome. « Collection de l'École francaise de Rome-70 », 1984, pp. 483-485 .

25 Courtois, C., Les Vandales et l'Afrique. Paris,Arts et Métiers graphiques, 1955,p.121 .

26 Despois, R., « Géographie et histoire en Afrique du Nord, retouche à une thèse », Eventail de Vhistoire vivante. hommage à Lucien Febvre.t. 1, Paris, Éditions de Fehess, 1953, p. 194 .

27 P. Leveau, « L'opposition de la montagne et de la plaine dans l'historiographie de l'Afrique du Nord antique », Annates de Géographie, 1977, pp. 201-206.

28 Nordman, D., Frontieres de France. De I'espace au territoire, xvi'-xixe siècles. Paris, Gallimard, 1998 .

29 A.-M. Hayez, «Les lies du Rhône du terroir d'Avignon au xive siècle », Études vauclusiennes, 20, 2e semestre 1978, pp. 19-23.

30 Barruol, G., Les peuples protohistoriques du Sud-Est de la Gaule. Étude de géographie historique. Paris, Éditions De Boccard/Revue Archéologique de Narbonnaise, suppl., 1969, p. 237 et n. 7 .

31 Leveau, P. (dir.), « Le Rhône remain. Dynamiques territoriales ; dynamiques fluviales », Gallia,1999, pp. 1175 .

32 Dolfuss, O., « Partenaires multiples », Espace Temps. 68/69/70, 1998, p. 90 .

33 R. Neboit , L'homme et 1'érosion. L'érosion des sols dans le monde, Clermont-Ferrand, Association des Publications de la faculté des lettres et sciences humaines de Clermont-Ferrand, 2eéd., 1991, p. 227; Id. (dir.), « Les sociétés antiques et le milieu naturel, séance thématique », Bulletin de I ‘Association des Géographes frangais , n°499, janv. 1984.

34 J.-F. Berger et C. Jung, « Fonction, évolution et “ taphonomie “ des parcellaires en moyenne vallée du Rhône », in G. Chouquer (dir.), Les formes du paysage, t. 2, Archéologie des parcellaires, op. cit., p. 102.

35 Beeching, A. et Brochier, J.-L., « Quelle carte ?, carte de quoi ? », Les Nouvelles de VArchéologie. 45, 1991, pp. 1214 .

36 Leveau, P., «Sociétés historiques et milieux humides. Un “ Modèle Systémique des Donnees “ applicable aux marais continentaux de cuvette », Natures, Sciences et Sociétés. vol. 5, n°2, juin 1997, pp. 518 . Leveau, P.,Livet, P. et Provansal, M., « Reconstruire les temporalités : la vallée des Baux, le temps des hommes et le temps de l'environnement», Colloque du Pirevs, Les Temps de l'environnement. Toulouse, 5-7 nov. 1997, à paraȋtre.

37 Stouff, L., « La lutte contre les eaux dans les pays du bas Rhône, xtf-xv siècles. L'exemple du pays d'Aries », Méditerranée.“ 3/4,1993, pp. 5768 .

38 Benoit, F., « L'usine de meunerie hydraulique de Barbegal», Revue Archéologique. 1940, pp. 7071 .

39 H. Bruneton, P. Leveau, V. Andrieu et C. Oberlin, « Échelles de temps et mise en évidence d'une opération de drainage : le cas de la vallée des Baux à l'epoque romaine », in J. Evin et alii (dir.), Actes du 3e Congrès international « Archeologie et MC », Lyon, 6->10 avril 1998, Revue d'Archéometrie, suppl. 1999 a paraitre.

40 Provansal, M., Berger, J.-F., Bravard, J.-P., Salvador, P. G., etArnaud-Fassetta, G., Bruneton, H. et VéRot-Bourrely, A., « Le régime du Rhone dans 1’ Antiquité et au haut Moyen Âg. », Gallia, 1999, pp. 1332 .

41 Un rappel permet de mesurer le progrès accompli grâce à l'approche pluridisciplinaire dans les connaissances du développement historique du lit d'inondation du Rhône. En 1935, paraissait la thèse de P. Georges qui portait sur le bas Rhône. Faisant, comme il se devait, appela l'histoire, il rendait hommage a Taction de Rome en ces termes : « L'homme préhistorique a évité ces plaines en pérpetuelle transformation. Les Romains s'y sont attaqués en terrassiers infatigables, en hydrauliciens habiles. Mais les invasions, les troubles qui ruinèrent leurdomination remirent tout en question. Le marais reprit possession des domaines que la nature n'avait pas encore colmatés. » (La région du bas Rhône. Etude de géographie régionale, Paris, Baillères et fils, 1935 , p. 310.)

42 F. Benoit, « Le developpement de la colonie d'Arles et la centuriation de la Crau, Comptes rendus de I'Académie des inscriptions et belles-lettres, janv.-juin, 1964, pp. 156-169.

43 P. Leveau, « Le territoire agricole d'Aries dans l'Antiquité : relecture de l'histoire économique d'une cité antique à la lumiere d'une histoire du milieu »,in M. Bernardi, L'Archeologia del paesaggio, IV, Ciclo di lezioni sulla ricerca applicata in Archeologia 14- 16 Janvier 1991, Florence, All'Insegna del Giglio, 1992, pp. 593-636.

44 P. Leveau, « Introduction », in F. Gateau, Bouches-du-Rhône, 13, Carte archéologique des communes des rives de l'etang de Berre, Carte archéologique de la Gaule, pré-inventaire archéologique publié sous la responsabilité de M. Provost, Paris, Académie des inscriptions et belles lettres,1996, pp. 88-89.

45 Leveau, P., « Mentalité économique et grands travaux : le drainage du lac Fucin. Aux origines d'un modèle », Annates Esc. 1, 1993, pp. 316 .

46 H. Triat-Laval, Contribution pollenanalytique àl'histoire tardive et postglaciaire de la végétation de la basse vallée du Rhone, thèse de doctorat ès Sciences, Aix-Marseille Iii, 1978.

47 Chabal, L., Forêts et sociétés en Languedoc (Néolithique final, Antiquité tardive): anthracologie, methode et paléo-écologie. Paris, Éditions de la Msh, 1997 .

48 Andrieu-Ponel, V., Ponel, P.,H.Bruneton, et Leveau, P., Evolution of Palaeoenvironments in the Plaine d'Arles from 2000 BP to the Present: Pollen and Insect Analyses at La Calad. (Bouches-du-Rhône, France), à paraȋtre .

49 Brun, J.-P., L'oléiculture antique en Provence. Les huileries du departement du Var. Paris, Editions du Cnrs, 1987 .

50 Leveau, P.,Hein, C., Laval, H., Marinval, P. et Medus, J., « Les origines de l'oléiculture en Gaule du Sud. Données historiques, archéologiques et botaniques »,Revue d'Archéometrie. 15, 1991, pp. 8394 .

51 Laffe, F., Une plante industrielle et des hommes. Le chardon cardère en Basse Provence occidentale de la fin du xvne siècle à la Grande Guerre, thèse. Université de Provence, Aixen- Provence, 1990 .

52 V. Andrieu-Ponel et alii, cf. n. 48. Je remercie D. Cardon pour les renseignements qu'elle m'a donnés.

53 Rebiscoul, A., « Parcellaires fossoyés et exploitation vinicole gallo-romaine de “ La Barre ”, commune de Saint-Sorvin-en-Valloire. De la ferme indigène à la villa romaine, la romanisation des campagnes de la Gaule », Revue Archéologique de Picardie, numéro spécia. 11, 1996, p. 301 .

54 Guibal, F. et Tessier, L., « L'apport de l'analyse dendrochronologiqueàla connaissance du climat de la vallee du Rhone du fsiecle av. J.-C, aufsiecle apr. J.-C. », Méditerranée. 4, 1998, pp. 510 .

55 Leveau, P., « L'hydrologie du Rhône, les aménagements du chenal et la gestion territoriale de ses plaines en aval d'Orang. »,Gallia,1999, pp. 99108 .

56 Ainsi sous la plume de I. Chiva et G. Duby dans la préface à l'ouvrage de Y. Michelin, Les jardins de Vulcain : paysages d'hier, d'aujourd'hui et de demaȋn dans la chaine des Puys du Massif central français, Paris, Editions de la Msh, 1996. Étude modele réalisée par un agronome.

57 F. BRAUDEL, L'identite de la France, Paris, Arthaud/Flammarion, 1986-1987.

58 P. et G. PINCHEMEL, La Face de la Terre. Elements de geographie, Paris, Armand Colin, 1997.

Related content

Powered by UNSILO

Le paysage aux époques historiques:un document archéologique

  • Philippe Leveau (a1)

Metrics

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed.