Skip to main content Accessibility help
×
Home

Le mariage dans l' hérésie de l' An Mil

  • Huguette Taviani (a1)

Extract

Il est difficile, on le sait, d'approcher l'hérésie, apparue en Occident entre 1020 et 1030, en raison du laconisme et du parti pris de nos sources d'information. Chroniques, comptes rendus de synodes, sont rédigés par les défenseurs de l'orthodoxie dont le premier souci n'est évidemment pas de faire la propagande de la déviation. En outre, rares sont les témoignages proches de l'événement et il est curieux de constater que les plus prolixes en sont aussi le plus éloignés. Ceux-ci ne méritent pas pour autant un surcroît de suspicion, nous avons pu déjà le constater en étudiant la secte de Monteforte en Piémont à partir de l' Histoire de Milan rédigée par Landolf Senior à la fin du XIe siècle, plus de cinquante ans après le procès de 1028.

Summary

This study is part of an investigation of the heritical sects that appeared in the Latin West between 1020 and 1030. In hisfirst article on this subject, which appeared in the Annales in 1974, the author revealed the historical value, despite its late date, of a report on the sect of Monteforte in Piedmont and showed how the precept of virginity proclaimed by the heresiarch was the foundation of his profession of faith. The critical examination of the sources, now extended to the sects of Orleans and of Arras, enables the author to ascertain that the refusal of legitimate marriage served, above all, to discredit those who professed it. In addition, the period in which the heresy spread was also one which saw the emergence of new ideas concerning a society divided into orders. In this context, the existence of fraternities in which men and women, from both the clergy and the laity, met to undergo a heteredox initiation could only be subversive. The rejection of marriage, the major rite of sociability, reflected a condemnation of sexuality as a consequence of original sin. The true significance of this rejection becomes evident only in the eschatological language of the heresy.

Copyright

References

Hide All

1. Statuta Ecclesiae Antiqua, Paris, éd. Ch. Munier, 1960. Voir notre étude sur l'hérésie de Monteforte : « Naissance d'une hérésie en Italie du Nord au xic siècle », Annales E.S.C., n° 5, 1974.

2. André DE Fleury, Vita Gauzlini, Paris, éd. R.-H. Bautier et G. Labory, 1960, pp. 98-103.

3. Nuptias non prohibeo, secunda matrimonia non dampno.

4. Virginitatem pre céleris laudamus.

5. Nuptias non prohibeo ; secunda matrimonia non dampno. Carnium perceptionem non culpo.

6. Acta synodi Atrebatensis in manicheos, P.L. CXLII, col. 1269-1312.

7. Non débet quis audientibus laicis de misterio Sancte Trinitatis profunditatem investigare meliusque ut taceatur quam in cordibus laicorum qui discrète nesciunt cogitare nascantur inlicite cogitationes quae exeant ad blasphemiam. C. J. Hefele et H. Leclerq, Histoire des conciles, t. IV, Paris, 1911, p. 1411.

8. Cette lettre est publiée en appendice de la Vita Gauzlini, op. cit., pp. 180-183.

9. Miracula Sancti Benedicti, lib. vi, Paris, éd. de Certain, 1858, p. 247.

10. Nuptias cum benedictione non debere fieri sed accipiat quisque qualitercumque voluerit.

11. Raoul Glaber, Les Cinq livres de ses Histoires, lib. m, cap. vin, Paris, éd. Maurice Prou, 1886, pp. 74-76.

12. Cartulaire de l'abbaye de Saint-Père de Chartres, t. I, Paris, éd. M. Guérard, collection des cartulaires de France, 1840, pp. 108-115.

13. Légitima connubia exsecrari… : (haeresis) légitima connubia devitat.

14. Burchard DE Worms, Decretum, lib. ix, cap. i à vin, P.L. CXL, col. 815-816.

15. Acta Concilii Trosleani, cap. vu, P.L. cxxxn, col. 697.

16. Sed accipiat quisque qualitercumque voluerit.

17. Dans son traité anti-manichéen Contra Secundinum, saint Augustin réfute l'allégation hérétique sur le salut du petit'nombre en disant que parmi les méchants, les incestueux sont moins nombreux que les adultères et que le salut peut donc être fermé aussi au petit nombre. Le lecteur de saint Augustin peut intentionnellement opérer le glissement facile de l'inceste à l'hérésie (cf. OEuvres de saint Augustin, Bibliothèque augustinienne, n” 17, 1961. Contra Secundinum, cap. xxvi, p. 629). Du fait de la promiscuité entre hommes et femmes hors du mariage, Grégoire de Tours et saint Bernard accusent les hérétiques de leurs temps de se compromettre avec des femmes de peu, mulierculae. Cf. Grégoire de tours, Historia Francorum, lib. x, cap. xxv, Paris, éd. R. Latouche, 1965, p. 306. Et Saint Bernard, Sermo in cantica, LXV, P.L. 183, col. 1091.

18. Acta synodi Atrebatensis…, op. cit., col. 1286.

19. Id., col. 1294 : … in lucis, aut in breviis, aul etiam intra pudenda septa latrinarum vestras phanlasias atque sacrilegas incantationes… agitis… Le discours anti-hérétique fait des latrines un endroit privilégié de rencontre entre les suspects : cf. Miracula Sancti Benedicti, op. cit., p. 247.

20. Tous les témoignages concordent sur ce point.

21. Contra veram et catholicam Ecclesiam conspirasse.

22. Dictionnaire de Théologie catholique, article «Mariage», col. 2116.

23. Jonas D'ORLÉANS, De institutione laicali, lib. u, cap. 1 à 16. P.L. cxi, col. 167-199. L'expression de societas amicalis se trouve col. 167.

24. Sicut sapientia, salus, amicitia.

25. Sacramentaire gélasien, lib. m, cap. LU, P.L. LXXIV, col. 1213.

26. Jonas D'Orléans, op. cit., col. 168-169 : citations à ce propos de saint Augustin et d'Isidore de Séville.

27. Rathier DE Vérone, Praeloquia, lib. n, tit. m, De conjugibus, P.L. cxxxv, col. 909-910.

28. Si tamen caste utatur et quisquis illud pro eo quod institutum est appétit, bono bene utitur.

29. Hincmar DE Reims, De cavendis vitiis et virtutibus exercendis, P.L. cxxv, col. 909-910.

30. Fraternam societatem sine ulla corporum commistione, habens uxorem tanquam non habens, quod est in conjugio christianorum excellentissimum atque sublime : ut tamen oderit in ea nomen temporalis necessitatis et diligat sempiternae beatitudinis. Jonas D'Orléans, op. cit., col. 179.

31. Réginon DE Prum, De ecclesiasticis disciplinis libri duo, lib. i, cap. xcvi, P.L. cxxxn, col. 210.

32. Spiritale conjugium… quo et salva sit charitas connubiorum et cesset operatio nuptiarum. Ibid.

33. Nemo nostrum uxore carnaliter utitur sed quasi matrem aut sororem diligens tenet.

34. Acta synodi Atrebatensis, op. cit., col. 1272.

35. Cartulaire de l'abbaye de Saint-Père de Chartres…, op. cit., p. 11.1.

36. Episcoporum ac clericorum coetum.

37. Ibid., p. 112.

38. G.G. Meersseman, « I penitenti nei secoli xi et xn » (dans I laici nella « Societas Christiana » dei secoli XI et XII, Milan 1968, pp. 318-319).

39. L'hérésie n'a pas pour origine une exigence sociale mais elle est un danger pour une société réglée sur la seule morale de l'Église. Nous revenons sur ce point dans notre communication au 102e Congrès des Sociétés savantes qui s'est tenu à Limoges du 2 au 6 avril 1977 : Du refus au défi .- essai sur la psychologie hérétique au début du XIe siècle en Occident, à paraître dans les Actes du Congrès.

40. Yves Congar, « Les laïcs dans l'ecclésiologie des ‘ordines’ », dans I laici…, op. cit., p. 89.

41. Acta synodi Atrebatensis…, op. cit., col. 1299-1300.

42. Non enim valebit saecularis homo sacerdotii magisterium implere, cujus nec officium tenuit, nec disciplinam cognovit, sed neque docere potest quod non didicit. Ibid., col. 1294.

43. Ibid., col. 1293.

44. Forsitan cogitatis quod de laicis tantum dicat de quibus non est dubium habere coniugem ? Omnes tamen laici et clerici, quicumque sunt filii ecclesiae, sacerdotes sunt. Landolf Senior, Historia Mediolanensis, lib. m, cap. 23, t. V, éd. R. I. S. Muratori, p. 108, Discours prononcé par l'archidiacre Guibert.

45. Bonis a Deo bono creatis… inter quae bonum esse conjugium 46. Si causa libidinis et non potius fructu propaginis appetatur, tantum bonum in culpam convertatur.

47. Sciendum vero duo gênera esse conjugii, unum inculpabile aliud cum culpa veniale.

48. Quae tamen voluptas non propter nuptias cadit in culpam sed propter nuptias accipit veniam. Rathier DE Vérone, Praeloquia, op. cit., col. 193.

49. Acta synodi Atrebatensis, op. cit., col. 1273, 1274, 1278, 1289, 1290.

50. Sur le sens et la conception de sacrement, cf. Damien Van Den Eynde, Les définitions des sacrements pendant la première période de théologie scolastique, Rome-Louvain 1950 et notamment le. premier chapitre de cet ouvrage.

51. Saint Paul, Épitre aux Ephésiens, v.

52. Multa sanctorum Patrum… exempta.

53. Acta synodi Atrebatensis…, op. cit., col. 1271.

54. Cf. notamment Pierre Damien, Sermo LXIX, in dedicatione Ecclesiae. P.L. cxnx, col. 902. Et Pierre Lombard cité par D. Van Den Eynde, op. cit., p. 45.

55. Verum quid in hac distinctione rationis afferre possint, non video : nisi quod pro libitu quisque suo sacramenta Ecclesae, tanquam matris viscera, dente vipereo certatim inter se dilacerare contendunt. Saint Bernard, Sermo in cantica LXVI, P.L. 183, col. 1095.

56. Je n'ai pu consulter à ce jour l'étude de E. Van Mingrot sur la rédaction des Actes du synode d'Arras, mais je pense que celle-ci est proche de 1025-1026 en raison du type d'argumentation utilisé par son auteur.

57. H. Taviani, op. cit., Annales E.S.C., 1973, pp. 1248-1251.

58. Acta synodi Atrebatensis…, op. cit., col 1272.

59. Saint Agustin, La Genèse au sens littéral, éd P. Agaësse et A. Solignac, Bibliothèque augustinienne, nos 48-49, 1972. Voir le commentaire du neuvième livre, dans n” 49, pp: 517.ss.

60. Acta synodi Atrebatensis…, col. 1277.

61. Commentaire du neuvième livre de la Genèse au sens littéral, op. cit.

62. Saint Bernard, Sermo…, LXVI, op. cit.

63. Jean Scot, Periphyseon (De divisione naturae) II, 6, P.L. CXXII, col. 532-533. Nouvelle édition des deux premiers livres par J. P. Sheldon Williams, Dublin 1968-1972, vol. II, pp. 22- 48.

64. Jean Scot, id., lib. v, 20. P.L. cxxn, col. 893.

65. H. Taviani, op. cit., pp. 1231-1233.

66. Dimittens… uxorem quasi ex precepto evangelico fecit divortium. Raoul Glaber, op. cit., lib. n, cap. xi, p. 49.

67. Cartulaire de l'abbaye de Saint-Père de Chartres…, op. cit., p. 111.

68. Ambroise DE Milan, « Des sacrements - Des mystères », Sources chrétiennes, n” 25, Paris, éd. Dom Bernard Botte, 1949, pp. 46-47.

69. Acta synodi Atrebatensis…, col. 1272.

70. C'est l'aboutissement de l'initiation à laquelle les clercs d'Orléans veulent soumettre Arefast, dans le témoignage de Paul de Chartres. C'est le rôle dévolu au pontifex de l'hérésiarque Gérard de Monteforte, c'est-à-dire à l'Esprit Saint.

71. Acta synodi Atrebatensis…, col. 1281, 1292, 1294, 1305.

72. L'hypothèse de l'inspiration apocryphe et la difficulté de la recherche sur ce point ont été avancées par C. Violante dans « La poverta nelle eresie del secolo xi in Occidente », Studi sulla Cristianitd Medioevale, Milan, 1972, p. 77. Cette étude est reprise par E. Werner, Hàresie und Gesellschaft im 11. Jahrhundert, Berlin, 1975, pp. 32-35.

73. J. Flamion, Les Actes apocryphes de l'apôtre André, Louvain, 1911.

74. L. Vouaux, Les Actes de Paul et ses lettres apocryphes, Paris, 1913. Et sur cette littérature apocryphe en général : M. Erbetta, Gli apocrifi del Nuovo Testamento, vol. II, Atti e leggende, Turin, 1966.

75. La découverte de ce manuscrit est due à Dom G. Morin (cf. Revue bénédictine, 1896). L'étude et la publication de VEpislula Tili ont été faites par Dom DE Bruyne (Revue bénédictine, 1908 et 1925).

76. Dom DE Bruyne, op. cit., 1925.

77. Chez Grégoire de Tours, André empêche un mariage parce qu'il est entaché d'inceste, restriction qui n'existe pas dans les apocryphes. Cf. J. Flamion, op. cit., pp. 254-255.

78. O. v. Gebhardt, Passio sanctae Theclae, Leipzig, 1902, pp. 12-14.

79. Nous rejoignons ici les conclusions de C. Violante à propos des hérétiques d'Arras : op. cit., p. 91.

80. Acta synodi’ Atrebatensis…, op. cit., col. 1308.

Le mariage dans l' hérésie de l' An Mil

  • Huguette Taviani (a1)

Metrics

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed.