Skip to main content Accessibility help
×
Home

Archéologie : Un nouvel esprit scientifique

  • Pierre Vidal-Naquet

Extract

Sur la couverture du volume d'Etudes archéologiques dirigé par Paul COURBIN, on distingue le quadrillage d'une fouille moderne, celle qu'a organisée P. Courbin à Argos lorsqu'il était secrétaire général de l'École d'Athènes. L'ouvrage se présente donc comme un manifeste au service d'une nouvelle conception de l'archéologie, l'ancienne étant celle qui « suivait les murs » afin de dégager au plus vite le plan des édifices, recueillait un peu en vrac le matériel et, malgré tous les progrès accomplis depuis la Renaissance, persistait à « chasser » l'objet. L'évolution dans ces domaines a été plus rapide à l'étranger, dans les pays anglo-saxons notamment, qu'en France, et c'est principalement à Sir Mortimer Weelher, dont l'ouvrage Archeology from the Earth, suffisamment célèbre outre Manche pour avoir été republié en livre de poche, demeure la bible de l'archéologue-stratigraphe, que l'on doit la mise au point de la méthode dite du quadrillage, ou des carrés, méthode du reste infiniment plus souple qu'on ne pouvait le supposer a priori. Mais bien que les Études archéologiques soient avant tout un recueil méthodologique, il s'agit dans ce livre d'infiniment plus que d'une initiation aux techniques modernes. Comme le montre bien P. Courbin dans sa préface, l'ouvrage s'adresse aussi aux historiens mis au défi, sur un ton parfois un peu provocant, sommés de s'adapter ou de périr. On songe au choc qu'ont dû ressentir les lecteurs des premiers travaux d'Ernest Labrousse sur l'histoire des prix au XVIIIe siècle.

Copyright

References

Hide All

page 147 note 1. Ecole pratique des Hautes Études - VIe section, Centre de Recherches historiques, Archéologie et Civilisation. I. Etudes archéologiques, recueil de travaux par Robert P. Charles, Raymond Chevallier, Paul Courbin, Jean Deshayes, Fernande Ducat, Albert France-Lanord, Jean-Claude Gardin, Georges Le Rider, André Leroi-Gourhan, Ariette Leroi-Gourhan, Georges Vallet, André Varagnac, Jean Vercoutter, François Villard, Edouard Will, publiés sous la direction de Paul Courbin, S.E.V.P.E.N., Paris, 1963.

page 148 note 1. Cf. « Panorama des applications de la photographie aérienne », 1963, pp. 677-98.

page 149 note 1. Paul Courbin a montré dans d'autres études que la technique des fouilles n'oblitérait pas son jugement historique (cf. notamment son étude sur une tombe géométrique d'Argos, Bulletin de Corresponcance hellénique, 1957, pp. 322-386). L'historien a cependant le droit et le devoir d'être aussi exigeant envers l'archéologue que l'archéologue envers l'historien. Quand Paul Courbin compare, dans une étude parue ici même et du reste fort remarquable (Annales, 1959, pp. 209-232), les conséquences de l'« invention » de la monnaie dans la Grèce de la fin du VIIe siècle à celles de l'introduction de la monnaie chez les peuples sous-développés, je puis dire combien cette comparaison me paraît inacceptable.

page 149 note 2. La présence dans le matériel ostéologique d'Ezbet el Walda, dans un dépôt datant du bronze ancien égyptien, d'un « noyau helladique » représentant 13 % de la population et d'un « noyau cilico-cananéen » représentant 9 %, met-elle vraiment en évidence la présence de « groupe isolés d'étrangers installés en Egypte », alors que le matériel archéologique est purement égyptien ? (pp. 129-130).

Archéologie : Un nouvel esprit scientifique

  • Pierre Vidal-Naquet

Metrics

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed