Hostname: page-component-77c89778f8-vpsfw Total loading time: 0 Render date: 2024-07-22T15:40:18.332Z Has data issue: false hasContentIssue false

Quels programmes d’éducation thérapeutiques pour les patients alcoolodépendants ?

Published online by Cambridge University Press:  16 April 2020

J. Geneste-Saelens*
Affiliation:
UPP, CHU Gabriel-Montpied, 63000Clermont-Ferrand, France

Abstract

Core share and HTML view are not available for this content. However, as you have access to this content, a full PDF is available via the ‘Save PDF’ action button.

Dans sa définition classique l’éducation thérapeutique est conçue comme l’aide apportée au patient pour comprendre sa maladie et les traitements, collaborer aux soins et devenir compétent dans la gestion de sa pathologie. Les programmes de prise en charge addictologiques en thérapie comportementale et cognitive rencontrés dans les établissements de soins, notamment centré sur la prévention de la rechute, sont déjà largement centrés sur ces objectifs.

La difficulté pour nous, intervenant dans le champ de l’alcoologie, est sans doute de redéfinir le champ de l’éducation thérapeutique au sein de l’ensemble des soins apportés, ce qui revient en partie à se poser la question de l’intérêt que nous avons à rebaptiser une partie de nos prises en charge « éducation thérapeutique ».

En ce qui concerne leurs finalités, on pourrait ici résumer celle des soins par la sortie de la dépendance et celle de l’éducation thérapeutique par la gestion des contraintes que cette dépendance induit au long cours, même stabilisée. Le temps de l’éducation thérapeutique serait alors secondaire à la stabilisation de la maladie.

Si nous retenons comme cible principale de l’éducation thérapeutique, l’objectif de vivre avec sa maladie, il va de soi que cela engage, en plus des compétences, des réaménagements psychologiques et identitaires nécessitant un accompagnement ne pouvant se limiter à l’apprentissage d’outils et/ou de transmission de savoirs. Il s’agit d’un vrai travail d’acceptation à accompagner et à ne surtout pas réduire à la simple question de reconnaissance du trouble (de façon catégorielle) face à un tiers.

Les programmes d’éducation thérapeutique en alcoologie se doivent d’être particulièrement attentifs aux différents aspects du trouble (cognitif, émotionnel et comportemental) afin de permettre cette acceptation.

Enfin, au sujet de l’acceptation, un dernier point mérite d’être soulevé en ce qui concerne l’objectif de consommation « contrôlée » ou d’abstinence qui sera choisi. En effet, qui dit « éducation thérapeutique » dit promotion de l’autonomie du patient, et, dans ce contexte, il est important d’appréhender la capacité des soignants à accepter et accompagner les patients, à travers ces programmes, dans leurs objectifs de consommation.

Type
Session thématique: Le DSM-5 – les principales nouveautés
Copyright
Copyright © European Psychiatric Association 2013
Submit a response

Comments

No Comments have been published for this article.