Hostname: page-component-77c89778f8-gq7q9 Total loading time: 0 Render date: 2024-07-24T13:29:45.289Z Has data issue: false hasContentIssue false

Effet longitudinal d’une administration aiguë d’éthanol sur le GABA et le glutamate : une étude en spectroscopie par résonance magnétique in vivo chez le rat

Published online by Cambridge University Press:  15 April 2020

L. Carton*
Affiliation:
U1171 département de pharmacologie médicale, université Lille 2, faculté de médecine, pôle recherche, 1, place de Verdun Lille, France
F. Auger
Affiliation:
Plateforme d’imagerie du vivant, plateau préclinique, université Lille 2, faculté de médecine, pôle recherche, 1, place de VerdunLille, France
N. Durieux
Affiliation:
Plateforme d’imagerie du vivant, plateau préclinique, université Lille 2, faculté de médecine, pôle recherche, 1, place de VerdunLille, France
M. Petrault
Affiliation:
U1171 département de pharmacologie médicale, université Lille 2, faculté de médecine, pôle recherche, 1, place de Verdun Lille, France
J. Labreuche
Affiliation:
Département de biostatistique, CHRU de Lille, Lille, France
D. Allorge
Affiliation:
Laboratoire de toxicologie, centre de biologie-pathologie, CHRU de Lille, Lille, France
O. Cottencin
Affiliation:
Université de Lille, CHRU de Lille, SCALab, équipe PSYCHIC, CNRS UMR 9193, service d’addictologie, Lille, France
N. Simon
Affiliation:
Centre anti-poison, service de pharmacologie clinique, 270, boulevard Sainte-MargueriteMarseille, France
R. Bordet
Affiliation:
U1171 département de pharmacologie médicale, université Lille 2, faculté de médecine, pôle recherche, 1, place de Verdun Lille, France
B. Rolland
Affiliation:
U1171 département de pharmacologie médicale, université Lille 2, faculté de médecine, pôle recherche, 1, place de Verdun Lille, France Université de Lille, CHRU de Lille, SCALab, équipe PSYCHIC, CNRS UMR 9193, service d’addictologie, Lille, France
*
*Auteur correspondant. Adresse e-mail :louisecarton85@gmail.com (L. Carton)

Abstract

Introduction

Les effets cliniques de l’intoxication alcoolique aiguë seraient liés à une modulation des systèmes de neurotransmission du GABA et du glutamate. Les caractéristiques longitudinales de cette modulation et l’impact de la dose d’éthanol absorbée restent mal connus. Nous avons voulu étudier in vivo les effets aigus de l’éthanol sur les niveaux de GABA et de glutamate du cortex préfrontal en spectroscopie par résonance magnétique (SRM).

Matériel et méthodes

Après une première acquisition de SRM (zone préfrontale), trois groupes de rats Wistar mâles (363 ± 27 g) ont reçu par voie intrapéritonéale (IP) :

– éthanol 1 g/kg (n = 6) ;

– éthanol 2 g/kg (n = 8) ;

– sérum physiologique (n = 5).

Des acquisitions répétées de SRM ont été réalisées jusque 300 minutes post-injection. Une cinétique de l’éthanolémie a également été réalisée dans des groupes similaires de rats Wistar. Après alcoolisation par voie IP, des prélèvements sanguins successifs ont été réalisés jusque 180 minutes pour le groupe 1 g/kg (n = 6) et 300 minutes pour le groupe 2 g/kg (n = 14). Pour la SRM, des analyses statistiques inter- et intragroupes ont été effectuées à l’aide d’un modèle linéaire mixte visant à étudier la variation des taux de GABA et glutamate.

Résultats

La cinétique de l’éthanolémie était superposable à celle de la cinétique cérébrale. En SRM, une diminution significative du GABA, de 11,4 % ± 3,8 % (p < 0,0059) dans le groupe 1 g/kg et du glutamate de 13,8 % ± 2,6 % dans le groupe 2 g/kg (p < 0,0001) ont été observées, sans modification significative dans les autres groupes. La variation du ratio GABA/glutamate s’est montrée différente entre les deux groupes éthanol avec une augmentation dans le groupe 2 g/kg et une diminution dans le groupe 1 g/kg (p < 0,01).

Conclusion

La dose d’éthanol détermine les variations des niveaux de GABA et de glutamate du cortex préfrontal, pouvant expliquer les différents effets cliniques induits par l’alcool selon la dose.

Type
Congrès français de psychiatrie: Rencontres avec l’expert
Copyright
Copyright © European Psychiatric Association 2015

Déclaration de liens d’intérêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

References

Pour en savoir plus

Gomez R, Behar KL, Watzl J, et al. Intravenous ethanol infusion decreases human cortical-aminobutyric acid and N-acetylaspartate as measured with proton magnetic resonance spectroscopy at 4 tesla. Biol Psychiatry 2012;71(3):239–46.CrossRefGoogle Scholar
Lee D-W, Nam Y-K, Kim T-K, et al. Dose-dependent influence of short-term intermittent ethanol intoxication on cerebral neurochemical changes in rats detected by ex vivo proton nuclear magnetic resonance spectroscopy. Neuroscience 2014;262:107–17.CrossRefGoogle Scholar
Silveri MM, Cohen-Gilbert J, Crowley DJ, et al. Altered anterior cingulate neurochemistry in emerging adult binge drinkers with a history of alcohol-induced blackouts. Alcohol Clin Exp Res 2014;38(4):969–79.CrossRefGoogle Scholar
Zahr NM, Mayer D, Rohlfing T, et al. Brain injury and recovery following binge ethanol: evidence from in vivo magnetic resonance spectroscopy. Biol Psychiatry 2010;67(9):846–54.CrossRefGoogle Scholar
Submit a response

Comments

No Comments have been published for this article.