Hostname: page-component-8448b6f56d-t5pn6 Total loading time: 0 Render date: 2024-04-21T21:05:10.662Z Has data issue: false hasContentIssue false

Sur le cas Maurras : biographie et histoire des idées politiques (note critique)

Published online by Cambridge University Press:  26 July 2017

Christophe Prochasson*
Affiliation:
EHESS

Extract

Il est désormais entendu que le genre biographique n'est plus à jeter aux orties. Ceux-là mêmes qui placent le social au coeur des observations de l'activité humaine trouvent quelque pertinence au détour biographique. A condition bien sûr de poser l'individu non comme le représentant mais comme le point d'appui des forces qui le travaillent et le façonnent. La jeunesse de Maurras, sujet auquel on aurait trop vite fait de reprocher sa minceur, est ainsi une fenêtre ouverte sur toute l'histoire politique et culturelle de la fin du 19e siècle. Davantage même : par la plus savante des rétrospections, les cent premières pages de l'ouvrage laissé par Victor Nguyen ne sont ni plus ni moins qu'une puissante interprétation du siècle dernier. Elles contribuent à en dissiper quelque peu l'opacité.

Type
Histoire Politique de la France Contemporaine. L'Affaire Dreyfus. Le Cas Maurras
Copyright
Copyright © Copyright © École des hautes études en sciences sociales Paris 1996

Access options

Get access to the full version of this content by using one of the access options below. (Log in options will check for institutional or personal access. Content may require purchase if you do not have access.)

References

* A propos du livre de Nguyen, Victor, Aux origines de l'Action française. Intelligence et politique à l'aube du XXe siècle, préface de Pierre Chaunu, Paris, Fayard, « Pour une histoire du XX’ siècle », 1991, 958 p.Google Scholar

1. Cf. Passeron, Jean-Claude, Le raisonnement sociologique. L'espace non poppérien du raisonnement naturel, Paris, Nathan, « Essais & Recherches », 1991, 408 Google Scholar

2. Cf. Lévi, Giovanni, «Les usages de la biographie», Annales ESC, 1989, n“6, pp. 13251336.Google Scholar

3. Cf. Friedlander, Saul, Histoire et psychanalyse, Paris, Le Seuil, 1975.Google Scholar

4. « Comment ils sont devenus dreyfusards ou antidreyfusards », Mil neuf cent. Revue d'histoire intellectuelle, 11, 1993.

5. Judt, Tony, Un passé imparfait. Les intellectuels en France, 1944-1956, Paris, Fayard, « Pour une histoire du XXe siècle », 1992.Google Scholar

6. Johnson, Paul, Le grand mensonge des intellectuels : vices privés et vertus publiques, Paris, Robert Laffont, 1993.Google Scholar

7. Cf. « Ce que le lecteur fait de l'oeuvre », Mil Neuf Cent. Revue d'Histoire intellectuelle, 12, 1994.

8. Boutang, Pierre, Maurras : la destinée et l'oeuvre, Paris, Pion, 1984.Google Scholar

9. Weber, Eugen, L'Action française, Paris, Fayard, rééd. 1985.Google Scholar

10. Thiesse, Anne-Marie, Écrire la France. Le mouvement littéraire régionaliste de langue française entre la Belle Époque et la Libération, Paris, PUF, « Ethnologies », 1991.Google Scholar Cf. RebéRioux, Madeleine (Sous la direction de), «Paris-Province 1900 », Le Mouvement social, 160, juillet-septembre 1992.Google Scholar

11. Cf. Sirinelli, Jean-François (Sous la direction de), Histoire des droites, Paris, Gallimard, 1993.Google Scholar

12. Cf. Winock, Michel (Sous la direction de), Histoire de l'extrême droite en France, Paris, Le Seuil, 1993.Google Scholar