Hostname: page-component-8448b6f56d-c47g7 Total loading time: 0 Render date: 2024-04-17T09:34:22.260Z Has data issue: false hasContentIssue false

Pour en finir avec la réalité unilinéaire: Le parcours méthodologique de Andrew Abbott

Published online by Cambridge University Press:  04 May 2017

Jean-Louis Fabiani*
Affiliation:
EHESS

Résumé

La lecture des travaux récents de Andrew Abbott, particulièrement l’ouvrage Time Matters (2001), permet de s’interroger sur l’état et la prospective de la méthodologie en sciences sociales :à la « routinisation » constatée de l’analyse de causalité, fondée sur l’examen des relations de dépendance entre variables et porteuse d’illusions sur les modes de structuration du social, le sociologue de Chicago oppose des méthodologies susceptibles de conserver dans l’analyse la dimension contextuelle, à la fois spatiale et temporelle, des unités prélevées sur le cours historique du monde. En fondant le travail sur la recherche de séquences, on ne traite plus les faits sociaux comme des choses mais comme des procès. On peut alors s’interroger sur la possibilité d’une modélisation qui respecterait toutes les spécificités de la nature interprétative des sciences historiques :pour l’instant, cette question relève plus de la prospective que de l’expérimentation.

Summary

Summary

Drawing on Abbott’s recent work, particularly Time Matters (2001), this essay questions the current and prospective state of methodology in the social sciences: stating the “routinization” of causal analysis, grounded on the study of dependency between variables and leading to illusions concerning social structuration, the Chicago sociologist brings in methodologies liable to analyze the contextual (spatial and temporal) dimension of units taken from the historical course of the world. By grounding sociological work on sequence research, one does not study social facts as things any more, but as processes. It is thus possible to ask for models which would respect the interpretative nature of social sciences: for now, this question belongs more to prospective discourse than to experimentation.

Type
Une sociologie historique
Copyright
Copyright © Les Éditions de l’EHESS 2003

Access options

Get access to the full version of this content by using one of the access options below. (Log in options will check for institutional or personal access. Content may require purchase if you do not have access.)

References

Ce texte s’appuie principalement sur l’ouvrage de Abbott, Andrew, Time Matters. On Theory and Method, Chicago, University of Chicago Press, 2001 Google Scholar, mais également sur trois ouvrages antérieurs du même auteur, tous publiés aux presses de l’université de Chicago : The System of Professions. An Essay on the Division of Expert Labor (1988), Department and Discipline. Chicago Sociology at One Hundred (1991), et Chaos of Disciplines (2001). Je remercie Stéphane Baciocchi et Emmanuelle Saada pour leurs remarques sur la première version de ce texte.

1 Revel, Jacques, « Ressources narratives et connaissance historique », Enquête, 1, 1995, pp. 4370 Google Scholar.

2 Simiand, FranÇois, « Méthode historique et science sociale », Revue de synthèse historique, 1903, pp. 129157. Ce texte a été réédité parGoogle Scholar Marina Cedronio, in Simiand, F., Méthode historique et sciences sociales, Paris, Les Éditions des archives contemporaines, 1987, pp. 113169 Google Scholar.

3 Toutefois, ce paradigme n’a jamais régné sans partage. Le critère de la validation empirique, intenable stricto sensu dans les sciences historiques, a été assoupli ou détourné. On peut évoquer particulièrement la problématique de la recherche historique comme « jeu de questions » selon Marc Bloch ou l’approche indiciaire développée par Carlo Ginzburg.

4 Bourdieu, Pierre, La distinction. Critique sociale du jugement, Paris, Les Éditions de Minuit, 1979 Google Scholar.

5 Voir en particulier Revel, Jacques (éd.), Jeuxd’échelles. La micro-analyse à l’expérience, Paris, Gallimard/Le Seuil, « Hautes Études », 1996 Google Scholar.

6 Passeron, Jean-Claude, Le raisonnement sociologique : l’espace non popperien du raisonnement naturel, Paris, Nathan, 1991 Google Scholar.

7 A. ABBOTT, Chaos…, op. cit., p. 28, comme la citation.

8 Toutes les dichotomies qui organisent la philosophie et les sciences sociales peuvent être considérées comme des distinctions fractales : si une opposition est faite à l’intérieur d’un groupe de sociologues, on retrouvera cette opposition à l’intérieur de chaque sousgroupe.

9 A. ABBOTT, Chaos…, op. cit., p. 8, n. 28.

10 Dans l’éloge par ailleurs flatteur qu’il fait de Chaos of Disciplines en quatrième de couverture de l’ouvrage.

11 Desanti, Jean-Toussaint, Philosophie, un rêve de flambeur. Variations philosophiques 2 (avec la collaboration de Dominique-Antoine Grisoni), Paris, Grasset, 1999 Google Scholar.

12 A. ABBOTT, Chaos…, op. cit., p. 231.

13 Sur La Distinction Entre Un Espace Logique Et Un Espace Historique Des Configurations De Savoir, Voir Jean-Louis Fabiani, « Controverses scientifiques, controverses philosophiques », Enquête, 5, 1997, pp. 11-34.

14 La problématique de la construction de l’objet en sciences sociales fait souvent l’impasse sur les éléments historiques ou contextuels qui contribuent à lui donner une forme particulière, à le configurer en termes d’extension et de compréhension, et à l’articuler à d’autres classes ou systèmes d’objets.

15 Dans Department and Discipline…, op. cit., p. X, A. Abbott fait le récit amusant des refus qu’il a subis de la part de l’American Journal of Sociology, dont il est aujourd’hui l’éditeur.

16 Coleman, James, Foundations of Social Theory, Cambridge, Harvard University Press, 1994 Google Scholar.

17 A. ABBOTT, Time Matters…, op. cit., p. 13.

18 White, Harrison, Chains of Opportunity: System Models of Mobility in Organizations, Cambridge, Harvard University Press, 1970 CrossRefGoogle Scholar, et plus récemment, ID., Markets from Networks. Socioeconomics Models of Production, Princeton, Princeton University Press, 2001.

19 Laumann, Edward O. et Knoke, David, The Organizational State, Madison, University of Wisconsin Press, 1987 Google Scholar.

20 Abell, Peter, The Syntaxof Social Life, Oxford, Oxford University Press, 1987 Google Scholar.

21 Padgett, John F. et Ansell, Christofer K., « Robust Action and The Rise of the Medici, 1400-1434 », The American Journal of Sociology, 98-6, 1993, pp. 12591319 CrossRefGoogle Scholar.

22 A. ABBOTT, Department and Discipline…, op. cit., p. 225.

23 A. ABBOTT, Department and Discipline…, op. cit., p. 215. Abbott ajoute que le développement de cette imagerie a été favorisé par le renouvellement générationnel, les sociologues qui n’ont pas été formés au langage des variables ayant définitivement quitté la scène.

24 A. ABBOTT, Department and Discipline…, op. cit., p. 216.

25 Mills, Charles Wright, L’imagination sociologique, Paris, La Découverte, [1959] 1967Google Scholar.

26 Ibid., p. 54.

27 -Pour un point de vue complémentaire sur les effets théoriques spécifiques qu’induit l’usage des statistiques en sciences sociales, on peut renvoyer à Collins, Randall, « Statistics versus Words », Sociological Theory, San Francisco, Jossey-Bass, 1984, pp. 329362 Google Scholar.

28 A. ABBOTT, Time Matters…, op. cit., p. 62.

29 Sur ce retour en histoire, voir particulièrement Revel, Jacques, « Retour sur l’événement. Un itinéraire sociographique », in Fabiani, J.-L. (dir.), Le goût de l’enquête. Pour Jean-Claude Passeron, Paris, L’Harmattan, 2001, pp. 97118 Google Scholar. Pour la sociologie, voir, en langue bulgare, Jean-Louis Fabiani, « ? » (” Histoire et sciences sociales. Vers une sociologie séquentielle, processuelle et événementielle ? »), in I. ZNEPOLSKI (éd.), (Histoire, récit, mémoire), Sofia, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2001, pp. 286-304.

30 Les remarques qui suivent s’appuient essentiellement sur le chapitre 6, « From Causes to Events », de Time Matters…, op. cit.

31 A. ABBOTT, The System of Professions…, op. cit., pp. 239-240.

32 ID., Time Matters…, op. cit., p. 190.

33 Ibid., pp. 202-204.

34 Pour une présentation technique de la méthode, voir Abbott, Andrew, « The Order of Professionnalization », Work and Occupations, 18, 1991, pp. 355384 CrossRefGoogle Scholar.