Hostname: page-component-8448b6f56d-mp689 Total loading time: 0 Render date: 2024-04-22T01:15:25.867Z Has data issue: false hasContentIssue false

L'écriture de L'Histoire et la Représentation du Passé

Published online by Cambridge University Press:  04 May 2017

Paul Ricœur*
Affiliation:
Université de Paris-X / Université de Chicago

Résumé

Le problème de la représentation du passé ne commence pas avec l'histoire mais avec la mémoire qui a le privilège de la reconnaissance intuitive et directe des images gardées de l'impression en nous de la marque du passé, avec toutes les difficultés liées à la fiabilité relative de la mémoire. Le problème chemine à travers tous les stades de l'opération historiographique : témoignage et archive, — explication/ compréhension —, représentation narrative et rhétorique au niveau du texte final de l'historien. Entre la mémoire et l'histoire, l'ordre de priorité reste indécidable.

Summary

Summary

The problem of the representation of the past does not begin with history, but with memory. Memory has the capacity to recognize intuitively and directly the images we keep of the impression the past makes on us, with all the uncertainties stemming from its questionable reliability. This problem concerns all stages of the historiographic process: testimony and archives —explanation/comprehension — narrative and rhetorical representation during the writing of the historian's final text. But one thing remains certain, it is impossible to give priority to either memory or history.

Type
Histoire et Mémoire
Copyright
Copyright © Copyright © École des hautes études en sciences sociales Paris 2000

Access options

Get access to the full version of this content by using one of the access options below. (Log in options will check for institutional or personal access. Content may require purchase if you do not have access.)

References

L'article qui suit reproduit le texte prononcé à Paris le 13 juin 2000 dans le cadre de la 22e conférence Marc Bloch, sous le patronage de l'École des hautes études en sciences sociales.

1. Augustin, Saint, Confessions, Livres VIII-XIII, Paris, Desclée De Brouwer, 1962,Google Scholar Œuvres de saint Augustin, 14 (Bibliotheque augustinienne), pp. 556-572 et 572-591.

2. Socrate, « Vois plutôt cette autre objection qui s'avance, et considère par où nous l'écarterons. — THÉÉTète : Quelle objection, done ? — SOCRATE : Une de ce genre, soit la question : Supposons qu'on soit venu à savoir quelque chose ; que de cet objet même on ait encore, on conserve, le souvenir ; est-il possible que, à ce moment-là, quand on se le rappelle, on ne sache pas cela même qu'on se rappelle ? […] Mais j'ai l'air de me lancer dans un grand discours : ce que je veux demander, c'est si une fois qu'on à appris quelque chose, on ne le sait pas quand on se le rappelle. » (Platon, Théétète, Paris, Flammarion, 1994, trad, par M. Narcy, [163d] p. 182.) « Et comment, Socrate ? replique Théétète, ce serait monstrueux ce que tu dis. » De cette réponse embarrassée surgit une question plus aiguë : « Sans plus tarder, crois-tu qu'on te concèdera que chez un sujet quelconque, le souvenir présent de ce qu'il a éprouvé soit une impression semblable, pour lui qui ne l'éeprouve plus, à ce qu'il à une fois éprouvé ? II s'en faut de beaucoup. » ﹛Ibid., [166b] p. 190.) Question insidieuse, qui entraine toute la problématique dans ce qui apparaîtra plus tard comme un piège, à savoir le recours éé la catégorie de similitude pour résoudre l'énigme de la présence de l'absence, énigme commune à l'imagination et à la mémoire, comme le choix du vocable eikôn le souligne. Je ne suivrai pas les protagonistes du dialogue dans l'examen de la solution proposee, à savoir le modele de l'empreinte dans la cire, laquelle ne fait que redoubler l'énigme, dans la mesure où toutes les empreintes sont présentes, actuelles, et où il leur est demandé de se comporter en tant que signes de leur cause, à savoir l'évenéinent de la frappe de l'empreinte.

3. Aristote, , Petits traites d'histoire naturelle, Paris, Les Belles Lettres, 1953, pp. 5363.Google Scholar

4. Halbwachs, Maurice, La mémoire collective, Paris, PUF, 1950.Google Scholar

5. Husserl est à mes yeux exempt de ce reproche comme l'atteste l'admirable analyse de VErinnerung dans le volume XXIII des Husserliana,VErinnerung est mise en concurrence avec le Bild, la Phantasie, et la Vorstellung, ces variétés de re-présentation, distinctes par principe des présentations simples dont la perception est le modèle. La phénoménologie en ce sens, ne reste pas démunie, face à la revendication d'autonomie venue du camp sociologique en faveur de Fidee dé mémoire collective (Edmund HUSSERL, Phantasie, Bildwusstsein, Erinnerung, édition établie par Eduard MARBACH, La Haye-Boston-Londres, Martinus Nijhoff Publishers, 1930).

6. Bergson, Henri, Matière et mémoire, essai sur la relation du corps à Vesprit, Paris, F. Mean, 1896.Google Scholar

7. Certeau, Michel de, L'écriture de l'histoire, Paris, Gallimard, 1975.Google Scholar

8. Cf. Benveniste, Émile, Le vocabulaire des institutions indo-européennes, Paris, Éditions de Minuit, 1969.Google Scholar

9. Bloch, Marc, Apologie pour l'histoire ou Métier d'historien, Paris, Armand Colin, [1949] 1997, pp. 7486.Google Scholar

10. Ginzburg, Carlo, «Traces. Racines d'un paradigme indiciaire », in Mythes, emblèmes, traces: morphologie et histoire, Paris, Flammarion, [1986] 1989 pp. 139180.Google Scholar

11. Lorenzo Valla, , Sur la donation de Constantin…, Paris, Les Belles Lettres, 1993.Google Scholar

12. Braudel, Femand, « Histoire et sciences sociales. La longue durée », Annates ESC, 13-4, 1958, pp. 725753.Google Scholar

13. Cf. Revel, Jacques (ed.). Jeux d'échelles. La micro-analyse à l'expérience, Paris, Gallimard/Le Seuil, 1996.Google Scholar

14. LÉVY-Bruhl, Lucien, La mentalité primitive, Paris, F. Alcan, 1922.Google Scholar

15. Marin, Louis, Le portrait du roi, Paris, Éditions de Minuit, 1981 Google Scholar : id., Des pouvoirs de l'image, Paris, Le Seuil, 1993.

16. Ricœur, Paul, Temps et Réck, Paris, Le Seuil, 1993.Google Scholar

17. White, Hayden, The Contents of the Form: Narrative Discourse and Historical Representation, Baltimore-Londres, Johns Hopkins University Press, 1987 Google Scholar ; id., Tropics of Discourse: Essays in Cultural Criticism, Baltimore-Londres, Johns Hopkins University Press, 1990.

18. Augstein, Rudolf et alii, , Historikerstreit: die Dokumentazion der Kontroverse um die Einzigartigkeit der nazionalsozialistischen Judenvernichtung, Münich, Pipper, 1988 Google Scholar (Devant I'his Wire : des documents de la controverse sur la singularité de V extermination des juifs par le régime nazi, Paris, Éditions du Cerf, 1988).

19. Friedländer, Saul (éd.), Probing…, Cambridge, Harvard University Press, 1992.Google Scholar

20. Cité dans White, H., «Historical Employment and the Problem of Truth», in Friedländer, S. (éd.), Probing…, op. cit., p. 43.Google Scholar

21. Ginzburg, Carlo, in Friedländer, S. (éd.), Probing…, op. cit., pp. 82-96.Google Scholar

22. Cf.Berman, Antoine, L'épreuve de I'étranger, Paris, Gallimard, 1984.Google Scholar