Skip to main content Accessibility help
×
Home
Instructions for contributors

The Canadian Entomologist

Instructions to Authors

Articles for publication in The Canadian Entomologist are accepted in English. A French abstract will be published upon acceptance of a manuscript if the authors provide the abstract. Manuscripts from all disciplines of entomology will be considered, unless they have been submitted simultaneously for peer review elsewhere or have been previously published in another venue. Theses, dissertations, and preprints are not considered to be previous publication.

Manuscripts must contain significant new findings of fundamental and (or) general entomological interest. Low priority is given to confirmatory studies, investigations of local interest, techniques (unless of broad application), range expansions, new records, and non-replicated experiments. Single species descriptions, without significant value-added components (e.g., richly illustrated key, phylogenetic analyses), will not be considered.

Authors should deposit voucher specimens, documenting the identity of the organisms studied, in recognised institutions and note these repositories in the body of the paper. This should be described in the methods (or supplementary material if extensive), ideally with the name of the contact person and accession number(s) for each institution to facilitate rapid relocation of voucher specimens. Information on voucher specimens is available at: http://biologicalsurvey.ca/ass... 

Types of papers

Reviews (10–15 printed pages) should deal with topics of general interest or current importance, and should be synthetic rather than comprehensive in emphasis. Reviews will be solicited by the Editor-in-Chief. Proposal for unsolicited reviews should be emailed to the Editor-in-Chief for consideration.

Articles should report the results of original observations or research in any aspect of entomology. The material should not have been previously published elsewhere, except in a preliminary form (i.e. theses). Non-analytical items such as lists of specimens or bibliographies will normally not be considered.

Notes (1–3 printed pages) are concise but complete descriptions of an investigation, limited in scope, that will not be included in a later paper; therefore, they may not be used for publishing preliminary data. They should be as completely documented as a standard paper, both by reference to the literature and by description of the experimental procedures employed. An abstract is required, but other usual subheadings, such as Introduction, Discussion, etc., should not be included.

Forum (3–6 printed pages) articles should be short, providing a chance for suggesting hypotheses, challenging current thinking on issues, discussing new ideas or ways of interpreting existing information, or responding to forums previously published in The Canadian Entomologist.

Submission of manuscripts for review

Manuscripts should be submitted using the ScholarOne Manuscripts system, found at the following web-site address: http://mc.manuscriptcentral.com/tce. Manuscripts should be prepared as a Microsoft Word document in advance of logging on and uploading to the ScholarOne Manuscripts system.

All submitted manuscripts will be subjected to software-based plagiarism checks prior to full consideration for publication. Revised manuscripts may also be checked at the discretion of editors.

As required by our publisher, Cambridge University Press, corresponding authors must provide their ORCID iD during the submission process. ORCID provides a unique identifier for individual researchers that may enhance discoverability and that provides a way to keep track of your academic record.

If you don’t already have an ORCID iD, you will need to create one to submit a manuscript to The Canadian Entomologist. You can register for one directly from your user account on ScholarOne or via https://ORCID.org/register.

If you already have an ORCID iD, please use it when submitting a manuscript by linking the iD to your ScholarOne user account. To do this, simply log in to your account using your normal username and password. Edit your account by clicking on your name at the top right of the screen and from the dropdown menu, select 'E-Mail / Name'. Follow the instructions at the top of the screen to update your account.

For peer-review purposes, Figures may be embedded in the document following the list of figure captions, or Figures can be uploaded separately. Figures in a Word document should be inserted as JPEG (JPG) or GIF files. Do not insert uncompressed files (e.g., BMP, TIFF) and do not “cut” the images from other applications and “paste” them into the document, as this can result in an excessively large file. Reduced resolution is recommended for the review process. All text should use True Type fonts. Please contact the Editor-in-Chief if you are unable to submit a manuscript using ScholarOne Manuscripts.

Copyright transfer

Before an accepted manuscript can be published, all authors are required to complete and sign a “Journal Transfer of Copyright” form assigning all rights to the Entomological Society of Canada: http://journals.cambridge.org/images/fileUpload/documents/TCE_ctf.pdf.

General

Letters of permission for any “personal communication” cited by the authors must also be emailed to the Editor-in-Chief prior to final manuscript acceptance. These must state clearly that the originator of the personal communication has read the text, agrees with its wording, and gives permission to cite it.

Open Access Authors have the option to publish their manuscripts via Open Access. The Open Access Copyright Transfer form can be accessed here: http://journals.cambridge.org/images/fileUpload/documents/TCE_ctf_oa.pdf.

Peer review / evaluation

In the ScholarOne Manuscripts system, authors are asked to suggest appropriate reviewers; this is strongly encouraged to help with the review process. Submissions may be checked for plagiarism by the Editor-i-Chief using plagiarism detection software.  Each submission is assigned by the Editor-in-Chief, based on its topic, to a Subject Editor, who is responsible for the peer-review process of the article. Authors may indicate a preferred Subject Editor during the submission process. The Subject Editor selects at least two reviewers and does not disclose their names unless explicitly authorised to do so by the reviewer. Information on the status of a submission can be checked directly by the authors through the ScholarOne Manuscripts system or by contacting the Editor-in-Chief. Depending on the reviewers, a manuscript will be returned to the author(s) for revision or considered unsuitable.

Submission of accepted manuscripts

Accepted manuscripts are uploaded to ScholarOne Manuscripts and continue to production directly from the ScholarOne Manuscripts system. Formatting must be in the manner indicated below. Specific details for final figure preparation are in the section “Illustrations for accepted manuscripts”.

Cambridge Journals Language Editing Service

Cambridge recommends that authors have their manuscripts checked by an English language native speaker before submission; this will ensure that submissions are judged at peer review exclusively on academic merit. We list a number of third-party services specialising in language editing and/or translation, and suggest that authors contact those as appropriate. Use of any of these services is voluntary, and at the expense of the author. Please see: https://www.cambridge.org/core...

Manuscript format

General

Manuscripts that do not conform to the requirements outlined below will be returned to the author(s) for modification. The Editor-in-Chief will assess the English/French language quality and substandard papers will be returned to authors. Manuscripts should be double-spaced throughout (including footnotes, captions, synonymies, and reference lists), should contain only 12-point font, and all margins should be at least 35 mm. The first page of the manuscript should have only the title and the names of the authors, affiliations (with complete mailing addresses), and email addresses. Pages should be numbered sequentially to the very last page, including pages with tables, figures, and appendices. Line numbers are requested, and should be numbered sequentially from page 2 (Abstract). Spelling of English words should conform to the usage recommended in the Oxford English Dictionary. Canadian/British spellings should be used (e.g., labelled not labeled, acknowledgements not acknowledgments, colour not color, minimised not minimized). Use The Torre-Bueno Glossary of Entomology (1989 or later) as a reference for definitions of entomological terms. Dates in the text or figures and tables should be written as 1 April 1991, 28 June 2003, etc. unless they related to Type material or Material examined. Dates in Type material or Material examined sections of taxonomic papers should be written 1.iv.1991, 28.vi.2003, etc., except when in quotes. In the text, figures are cited as “(Fig. 1)”, “(Figs. 1–5)”, etc. Footnotes should be kept to an absolute minimum. Where essential, they should be typed at the bottom of the page to which they refer and separated from the text by a line.

All genus-level and species-level taxa should include scientific authorities when mentioned first in the abstract and in the body of the text (but not in the title). For arthropods and other Animalia they should be followed by the order and family placement (e.g., “the genus Strobilomyia Michelsen (Diptera: Anthomyiidae), including Strobilomyia varia (Huckett)”), whereas for plants they should be followed only by family placement (e.g., “Quercus velutina Lamarck (Fagaceae)”). The Missouri Botanical Garden Tropicos website should be used as an authority file for plant names: www.tropicos.org. When using common names for insects, the official Entomological Society of Canada list (Common Names of Insects in Canada, available from http://esc-sec.ca/entomology-resources/common-names) should be followed.

Identification methods - The methods section should cite reference to original species description(s), if more recent than the latest taxonomic revision of the group, and/or to keys, field guides, or other methodology (e.g., DNA barcoding, common and well-known pest of a crop, etc.) that were used to identify taxa. The methods section should also describe any assistance provided by taxonomic experts, including their name(s) and address(es) or affiliation(s), and ideally, any published resources that the experts used for taxonomic determinations. DNA sequences derived from the study organisms should be deposited in recognised, DOI-based repositories (e.g., GenBank, BOLD) and accession numbers, DOI numbers, or other identifying codes should be listed in the manuscript.

Taxon concepts and higher taxonomic classifications differ over time and even among contemporary authors. It is therefore important to cite the source or sources on which these were based. Often these are the same works used for identification (see previous paragraph). A statement in the methods such as “We identified specimens using the key in Smith et al. (2010), from which we also derived our taxon concepts and taxonomic classification.” would suffice for a simple scenario. In general, authors should strive to follow best taxonomic practices for accurate scientific reporting. See:

Packer, L., Monckton, S.K., Onuferko, T.M., and Ferrari, R.R. 2018. Validating taxonomic identifications in entomological research. Insect Conservation and Diversity, 11: 1–12. http://dx.doi.org/10.1111/icad.12284.

Identification keys should be left justified with minimal formatting and hard returns between each couplet and each half of individual couplets. Here is an example:

 

Identification key to adult Xus species from Canada

1. Protibial spur with large punctures (Figs. 17–18); dorsal surface of pronotum yellow with black maculae, densely setose, and with one medial tubercle adjacent to apical margin (Fig. 24); British Columbia to Saskatchewan… Xus maculatus Jones, 2012

–. Protibial spur impunctate (Figs. 19, 21); dorsal surface of pronotum red, sparsely setose, and evenly convex without tubercles (Fig. 25)… 2

2. Antenna with 10 antennomeres, metafemur black, southern Québec… Xus quebecensis Martin, 2009

–. Antenna with nine antennomeres, metafemur orange or red… 3

 

The following references are helpful in constructing effective identification keys:

Blackwelder, R.E. 1967.  Taxonomy. Wiley and Sons, New York, New York, United States of America.

Metcalf, Z.P. 1954.  The construction of keys.  Systematic Zoology, 3: 38–45.

Acronyms and abbreviations should be avoided, especially for place names, author names, and institutions (e.g., United States of America not U.S.A., United Kingdom not U.K., Ontario not ON, New York not NY, Linnaeus not L., United States Department of Agriculture not USDA). Abbreviations and symbols for words, phrases, and terms are in general those recommended in Scientific Style and Format: The CBE Style Manual for Authors, Editors, and Publishers, Sixth Edition (1994) (Council of Biology Editors, Inc., Chicago, Illinois, 60603, United States of America). The Système international d’unités (SI) for measurements and weights should be used. This system is explained and other useful information is given in the Metric Practice Guide (2000), published by the Canadian Standards Association (178 Rexdale Boulevard, Toronto, Ontario, M9W 1R3, Canada).

Taxonomic papers must conform to requirements of the International Code of Zoological Nomenclature: www.nhm.ac.uk/hosted-sites/iczn/code. Authors are urged to regroup pertinent information on newly described or revised taxa under the following main sections (if applicable), which preferably should be introduced in the order given here: Synonyms, Type material or Material examined, Diagnosis, Description, Variation, Etymology, Natural history, Hosts and distribution, and Discussion (Comments or Remarks).

When describing a new taxon (species or genus), authors are to place the taxon in proper context by providing a key or a modified couplet of an existing key, where possible. Both the author and the date are often used for scientific names in taxonomic papers. These should be separated by a comma to indicate that they are part of a scientific name and not a bibliographic reference to be cited in the References section (e.g., Pelidnota punctata (Linnaeus, 1758)).

When proposing formal supraspecific taxa, authors must justify these using phylogenetic methods. Ideally a formal phylogenetic analysis will be conducted, but in exceptional cases a list of synapomorphic character states with documentation of plesiomorphic character states in the outgroup(s) will be acceptable. Authors are encouraged to provide information on primary types as it appears on labels. Primary types must be deposited in prominent institutional collections. It is strongly recommended that authors deposit secondary types among different institutional collections (especially in the country of origin) so they are easily accessible by the scientific community.

All taxonomic papers will be registered with zoobank.org by the journal editorial staff to ensure that online taxonomic papers are International Commission on Zoological Nomenclature code compliant.

Title and abstract

When the name of an organism is given in the title, use either its common name or its scientific name (without scientific authority), not both. All organism names should be followed by (order: family) for animals and (family) for plants. All types of papers must be preceded by an abstract no longer than 200 words. Abstracts are only required in the language in which a paper has been submitted; i.e., either English or French. Should authors wish to submit a French or English translation of their abstract they are welcome to do so.

Acknowledgements

These should be restrained and grouped in a separate paragraph at the end of the text.

References

Citation of references in the text should be in the form “Klimaszewski (2003) showed”, “(Klimaszewski 2003)”, “(Walker 1976, 1978)”, “(Walker 1976; Allen 1977)”, or “(Walker 1976; Allen 1977a, 1977b)”. The reference list should be in alphabetical order of authors at the end of the manuscript. The names of serials and periodicals cited should be written out in full. The full title for each reference and the complete pagination for all items except books must be given. Pages or figures should not be cited in the Reference list but, if necessary, in the text as “(Nealis and Turnquist 2003, p. 906, Fig. 1)”. Use the following formats for listing references.

Article:

Truman, J.W. and Riddiford, L.M. 2002. Endocrine insights into the evolution of metamorphosis in insects. Annual Review of Entomology, 47: 467–500.

Book:

Layberry, R.A., Hall, P.W., and Lafontaine, J.D. 1998. The butterflies of Canada. University of Toronto Press, Toronto, Ontario, Canada.

Conference:

Knudson, A. 1996. Evaluation of the biosprayer for the application of Trichogramma to cotton. In Proceedings of the Beltwide Cotton Conference, Nashville, Tennessee, 9–12 January 1996. Edited by P. Dugger and D. Richter. National Cotton Council, Memphis, Tennessee, United States of America. Pp. 788–791.

Chapter in a book:

Marshall, S.A., Buddle, C.M., Sinclair, B.J., and Buckle, D.J. 2001. Spiders, flies and some other arthropods of the Fathom Five National Marine Park islands and the upper Bruce Peninsula. In Ecology, culture and conservation of a protected area: Fathom Five National Marine Park, Canada. Edited by S. Parker and M. Munawar. Backhuys Publishers, Leiden, The Netherlands. Pp. 191–229.

Journal article with DOI:

Wahlberg, N., Oliveira, R., and Scott, J.A. 2003. Phylogenetic relationships of Phyciodes butterfly species (Lepidoptera: Nymphalidae): complex mtDNA variation and species delimitations. Systematic Entomology, 28: 257–273. http://doi.org/10.1046/j.1365-3113.2003.00212.x.

Journal article with URL:

Wahlberg, N., Oliveira, R., and Scott, J.A. 2003. Phylogenetic relationships of Phyciodes butterfly species (Lepidoptera: Nymphalidae): complex mtDNA variation and species delimitations. Systematic Entomology, 28: 257–273. Available from  http://onlinelibrary.wiley.com...  [accessed 7 January 2016].

Journal article available online only (with DOI):

Lambshead, P.J.D., Brown, C.J., Ferrero, T.J., Hawkins, L.E., Smith, C.R., and Mitchell, N.J. 2003. Biodiversity of nematode assemblages from the region of the Clarion–Clipperton Fracture Zone, an area of commercial mining interest [online]. BMC Ecology, 3: 1. http://doi.org/10.1186/1472-6785-3-1.

Web site citation:

Peck, S.B. and Newton, A.F. 2001. The leiodid beetles of Costa Rica [online]. Available from www.inbio.ac.cr/papers/leiudid... [accessed 29 October 2012].

Authors may not refer to their own unpublished information as “submitted” or “in preparation” but need simply state what was found. Do not cite “unpublished data” and “personal communications” in the Reference list.

Tables

The title of each table should follow the conventions of the journal for capitalisation and punctuation, and should adequately explain the contents of the table. Tables should be numbered in Arabic numerals and grouped at the end of the text (i.e., after the list of references), each on a separate page. Each table footnote should be labelled with a typographic symbol keyed to the title, boxhead, or entry of the table. Descriptive material not requiring a specific footnote should be placed under the table as a general note rather than in the title of the table.

Figure captions

Captions for all illustrations should be numbered consecutively and typed double-spaced in order at the end of the manuscript, immediately preceding the illustrations. Captions must be self-explanatory. Captions must not be attached to illustrations.

Supplementary Material

There will normally be one of the following reasons for you to be supplying supplementary material to accompany the online version of your article:

  • You wish to link to additional information which due to its nature does not lend itself to print media (examples: full data sets, movie or sounds files, etc.)
  • The Editor of the Journal has requested that you extract certain information from the original article in order to allow for space constraints of the print version.
  • You have requested additional material to be available to accompany an article that does not normally allow such material to be included (example: tables to accompany a correspondence article).

N.B. Please note that reduced copyediting or quality assurance measures will be undertaken on supplementary material.

Submission

To supply supplementary material to accompany the online version of your article, follow these steps: 1. Supplementary material must be submitted as a separate file or files. Do not supply this material as part of the file destined for publication in the print journal.

  • Each supplementary file must have a clear title (e.g., Supplementary Figure 1).
  • Provide a text summary for each file of no more than 50 words. The summary should describe the contents of the file. Descriptions of individual figures or tables should be provided if these items are submitted as separate files. If a group of figures is submitted together in one file, the description should indicate how many figures are contained within the file and provide a general description of what the figures collectively show.
  • The file type and file size in parentheses.
  • Ensure that each piece of supplementary material is clearly referred to at least once in the print version of the paper at an appropriate point in the text, and is also listed at the end of the paper before the reference section.

Format and file size

  • File sizes should be as small as possible in order to ensure that users can download them quickly.
  • Images should be a maximum size of 640 x 480 pixels at a resolution of 72 pixels per inch.
  • Authors should submit fewer than 10 files with a combined size not exceeding 3 MB. Exceptions include submissions with sound/movie files (up to 10 MB per file) and colour PDFs/PowerPoint files (up to 5 MB per file).
  • Authors should limit the number of files to under 10, with a total size not normally exceeding 3 MB. Sound/movie files may be up to 10 MB per file; colour PDFs/PowerPoint may be up to 5 MB per file; all other general file types may be up to 2 MB per file but most files should be much smaller.
  • We accept files in any of the following formats (if in doubt please enquire first): MS Word document (.docx), Adobe Acrobat (.pdf), Plain ASCII text (.txt), Rich Text Format (.rtf), HTML document (.htm), MS Excel spreadsheet (.xlsx), GIF image (.gif), JPEG image (.jpg), TIFF image (.tif), MS PowerPoint slide (.ppt), QuickTime movie (.mov), Audio file (.wav), Audio file (.mp3), MPEG/MPG animation (.mpg)

If your file sizes exceed these limits or if you cannot submit in these formats, please seek advice from the Editorial Assistant: asmith@esc-sec.ca.

Illustrations for accepted manuscripts

Cambridge University Press requires the submission of separate electronic illustration files for accepted manuscripts. To ensure that your figures are reproduced to the highest possible standards, Cambridge Journals recommends the following formats and resolutions for supplying electronic figures.

The approximate dimensions for inside the margins of a printed page are 21.5 cm by 14.5 cm.

Please ensure that your figures are saved at final publication size and are in our recommended file formats. Following these guidelines will result in high quality images being reproduced in both the print and the online versions of the journal.

Line artwork

Format: tif or eps Colour mode: black and white (also known as 1-bit) Resolution: 1200 dpi

Combination artwork (line/tone)

Format: tif or eps Colour mode: greyscale (also known as 8-bit) Resolution: 800 dpi

Black-and-white halftone artwork

Format: tif Colour mode: greyscale (also known as 8-bit) Resolution: 300 dpi

Colour halftone artwork

Format: tif Colour mode: CMYK colour Resolution: 300 dpi

All lines must be sufficiently thick (0.5 points minimum) to reproduce well, and all symbols, superscripts, subscripts, and decimal points must be in good proportion to the rest of the drawing and large enough to allow for any necessary reduction without loss of detail. Avoid small open symbols; these tend to fill in upon reproduction. Lettering produced by dot matrix printers or typewriters, or by hand, is not acceptable. The same font style and lettering sizes should be used for all figures of similar size.

All terms, abbreviations, and symbols (see above) must correspond with those in the text. Only essential labelling should be used, with detailed information given in the caption. Scale bars must be provided for line drawings of insects and all micrographs. Maps must indicate latitudes and longitudes and a scale. All place names and geographic features on Québec maps must be in French, with proper accents and capitalisation, except those that are considered areas of pan-Canadian significance. For a complete list of areas of pan-Canadian significance, see Le guide du rédacteur: www.btb.termiumplus.gc.ca/redac-chap?lang=eng&lettr=chapsect11&info0=11.

Permission to reprint material published in The Canadian Entomologist Requests for permission to republish a paper, in whole or in part, should be sent to the Entomological Society of Canada, 503 - 386 Broadway, Winnipeg, Manitoba, Canada R3C 3R6 (email: info@esc-sec.ca)) First-view and Publication charges

Under publication with Cambridge University Press, Authors will be able to access their accepted paper online as a "First-view" paper prior to print publication. Authors will also receive a PDF version of their final paper free of charge.

Revised April 2019

ORCID

The Canadian Entomologist now requires that all corresponding authors identify themselves using their ORCID iD when submitting a manuscript to the journal. ORCID provides a unique identifier for researchers and, through integration in key research workflows such as manuscript submission and grant applications, provides the following benefits:

  • Discoverability: ORCID increases the discoverability of your publications, by enabling smarter publisher systems and by helping readers to reliably find work that you’ve authored.
  • Convenience: As more organisations use ORCID, providing your iD or using it to register for services will automatically link activities to your ORCID record, and will enable you to share this information with other systems and platforms you use, saving you re-keying information multiple times.
  • Keeping track: Your ORCID record is a neat place to store and (if you choose) share validated information about your research activities and affiliations.


If you don’t already have an iD, you’ll need to create one if you decide to submit a manuscript to The Canadian Entomologist. You can register for one directly from your user account on Scholar One or via https://ORCID.org/register. If you already have an iD, please use this when submitting, either by linking it to your Scholar One account or supplying it during submission by using the “Associate your existing ORCID ID” button.

The Canadian Entomologist

Directives aux auteurs

Les articles pour publication dans The Canadian Entomologist doivent être soumis en anglais. Un résumé en français sera publié lorsqu’un manuscrit est publié si les auteurs le fournissent. Les manuscrits couvrant tous les domaines de l’entomologie seront considérés, à moins d’avoir été soumis simultanément ailleurs pour évaluation par les pairs ou d’avoir été précédemment publiés ailleurs. Les thèses, dissertations et prépublications ne sont pas considérées comme des publications antérieures.

Les manuscrits doivent contenir des informations nouvelles et significatives et/ou être d’intérêt général pour la communauté entomologique. Les travaux qui ne font que confirmer des découvertes antérieures, les recherches d’intérêt local, les techniques (à moins d’être d’application large), les extensions d’aires de distribution, les nouvelles citations d’espèces et les expériences non-répliquées recevront une priorité assez faible. Les descriptions d’une seule espèce, sans composantes à valeur ajoutée significative (p. ex. des clés richement illustrées, des analyses phylogénétiques) ne seront pas considérées.

Les auteurs devraient remettre des spécimens témoins à un institut reconnu pour documenter l’identité des organismes étudiés, et la collection dans laquelle les spécimens étudiés dans l’article ont été déposés doit être indiquée dans le corps de l’article. Cela doit être décrit dans la méthodologie (ou dans le matériel supplémentaire selon la longueur), idéalement avec le nom de la personne contact et le numéro d’entrée pour chaque institut afin de faciliter une localisation rapide des spécimens témoins. Pour des renseignements sur les spécimens témoins veuillez visitez http://biologicalsurvey.ca/assets/file/43.

Types d’articles

Les synthèses (10–15 pages imprimées) doivent traiter de sujets d’intérêt général ou d’actualité et être synthétiques plutôt qu’exhaustives. Les synthèses sont préparées à la demande du rédacteur en chef. Les propositions de synthèses non sollicitées peuvent être envoyées par courriel au rédacteur en chef pour considération.

Les articles présentent les résultats d’observations ou de recherches originales dans tous les domaines de l’entomologie. Les données ne doivent pas avoir été publiées auparavant, sauf sous une forme préliminaire (c.-à-d. thèses). Les sujets non soumis à l’analyse scientifique, tels que les listes de spécimens ou les bibliographies, ne sont généralement pas considérés.

Les notes (1–3 pages imprimées) sont une description concise mais complète d’une recherche de portée limitée dont les résultats ne seront pas publiés ailleurs plus tard; les notes ne sont donc pas un forum pour la publication de données préliminaires. Elles devraient être aussi bien documentées qu’un article traditionnel, par la référence à la littérature existante et par la description des méthodes expérimentales employées. Elles doivent comporter un résumé, mais les sous-sections telles que l’introduction, la discussion, etc. ne doivent pas être utilisées.

Les articles de type forum (3–6 pages imprimées) sont courts et ils fournissent l’occasion de formuler des hypothèses inédites, de remettre en question des théories généralement acceptées, de discuter de nouvelles idées, de proposer des interprétations différentes de données existantes et de réagir à d’autres forums publiés dans The Canadian Entomologist.

Soumission des manuscrits pour évaluation

Les manuscrits doivent être soumis en utilisant le système ScholarOne Manuscripts, qui se trouve à l’adresse suivante : http://mc.manuscriptcentral.com/tce. Les manuscrits doivent être préparés en tant que document Microsoft Word avant de se connecter, puis chargés dans le système ScholarOne Manuscripts pour évaluation par les pairs.

Tous les manuscrits soumis sont sujets à vérification pour le plagiat par un logiciel avant d’être considérés pour publication. Les manuscrits révisés peuvent également être vérifiés à la discrétion des éditeurs.

Tel que demandé par notre maison d’édition, les Presses de l’Université Cambridge, les auteurs de correspondance doivent fournir leur numéro ORCID durant le processus de soumission. ORCID fournit un identifiant unique pour les individus chercheurs qui peut améliorer la découvrabilité et qui fournit une façon de suivre votre dossier académique.

Si vous ne possédez pas de numéro ORCID, vous devrez en créer un afin de soumettre un manuscrit à The Canadian Entomologist. Vous pouvez vous enregistrer pour en obtenir un directement à partir de votre compte d’utilisateur ScholarOne ou sur https://ORCID.org/register.

Si vous possédez un numéro ORCID, merci de l’utiliser lors de la soumission d’un manuscrit en liant le numéro à votre compte d’utilisateur ScholarOne. Il vous suffit de vous connecter à votre compte en utilisant votre nom d’utilisateur et votre mot de passe habituels. Modifiez votre compte en cliquant sur votre nom dans le coin supérieur droit de l’écran et à partir du menu déroulant, sélectionnez « E-Mail/Name ». Suivez les instructions dans le haut de l’écran afin de mettre votre compte à jour.

Pour l’évaluation, les figures peuvent être insérées dans le document à la fin de la liste des légendes, ou être téléchargées séparément. Les figures dans les documents Word doivent être insérées en format JPEG (JPG) ou GIF; ne pas insérer des fichiers non comprimés (par ex., BMP, TIFF) et ne pas « couper » des images provenant d’autres applications et les « coller » dans le document, car il en résulte des fichiers trop volumineux. Pour le processus d’évaluation, une résolution réduite est préférable. Seules des polices « TrueType » doivent être utilisées pour le texte. Veuillez contacter le rédacteur en chef si vous êtes incapables de soumettre un manuscrit dans le système ScholarOne Manuscripts.

Cession des droits d’auteur

###phttp://journals.cambridge.org/images/fileUpload/documents/TCE_ctf.pdf.

Généralités

Des lettres d’autorisation des auteurs cités pour chaque « communication personnelle » citée doivent être envoyées par courriel au rédacteur en chef avant l’acceptation finale du manuscrit. Ces lettres doivent clairement indiquer que la personne qui a fait la communication personnelle a lu le texte de la communication, qu’elle en approuve le libellé et qu’elle en permet l’utilisation.

Libre accès

Les auteurs ont l’option de publier leur manuscrit en libre accès. Le formulaire de cession des droits d’auteurs pour le libre accès est accessible ici : http://journals.cambridge.org/images/fileUpload/documents/TCE_ctf_oa.pdf.

 

Évaluation des manuscrits par les pairs

Les auteurs ont la possibilité de suggérer eux-mêmes des examinateurs pertinents dans le système ScholarOne Manuscripts : ceci est fortement recommandé afin d’aider le processus d’évaluation. Les soumissions peuvent être vérifiées pour le plagiat par le rédacteur en chef à l’aide de logiciels de détection de plagiat. Chaque soumission est confiée par le rédacteur en chef à un éditeur thématique responsable du processus d’évaluation par les pairs. Les auteurs peuvent suggérer un éditeur thématique durant la procédure de soumission. L’éditeur thématique choisit un minimum de deux examinateurs dont il ne dévoile pas l’identité à moins d’y être expressément autorisé par l’examinateur en question. Les informations sur le statut de la soumission peuvent être consultées directement par les auteurs sur le système ScholarOne Manuscripts ou en contactant le rédacteur en chef. Selon les examinateurs, un manuscrit sera retourné aux auteurs pour révision, ou considéré comme non convenable.

Soumission des manuscrits acceptés

Les manuscrits acceptés sont téléchargés sur ScholarOne Manuscripts et sont transférés vers la production depuis le système ScholarOne Manuscripts. Le format doit correspondre aux indications mentionnées plus bas, et les détails spécifiques sur la préparation des figures finales se trouvent dans la section « Illustrations des manuscrits acceptés ».

Service de vérification de la langue des revues Cambridge

Cambridge recommande aux auteurs de faire vérifier leur manuscrit par un anglophone natif avant la soumission : cela assure que les soumissions sont jugées exclusivement sur le mérite académique lors de l’évaluation. Nous avons une liste de services de tierces parties se spécialisant dans la vérification et/ou la traduction et nous conseillons aux auteurs de les contacter au besoin. L’utilisation de ces services est volontaire, et aux frais des auteurs. Veuillez consulter : http://journals.cambridge.org/action/stream?pageId=8728&level=2&menu=Authors&pageId=3608

 

Format du manuscrit

Généralités

Les manuscrits qui ne satisfont pas les exigences mentionnées plus bas seront retournés aux auteurs pour correction. Le rédacteur en chef évaluera la qualité de l’anglais ou du français et les manuscrits non conformes seront retournés aux auteurs. Le manuscrit doit être entièrement à double interligne (incluant les notes de bas de page, titres des tableaux et figures, synonymies et liste bibliographique), ne contenir que des caractères de 12 points et avoir des marges d’au moins 35 mm. La première page du manuscrit ne doit comporter que le titre de l’article, le nom des auteurs, les organismes auxquels ils sont affiliés (avec l’adresse de correspondance complète) et leur adresse courriel. Toutes les pages doivent être numérotées en ordre jusqu’à la dernière, incluant les pages portant les tableaux, les figures et les appendices. Chaque ligne doit être numérotée séquentiellement depuis la page 2 (résumé). L’orthographe doit suivre le Oxford English Dictionary. L’orthographe canadien/britannique doit être utilisé (p.ex. labelled plutôt que labeled, acknowldedgements plutôt que acknowledgments, colour plutôt que color, minimised plutôt que minimized). Les auteurs doivent utiliser The Torre-Bueno Glossary of Entomology (1989 ou plus récent) pour les termes entomologiques. Dans le texte, les figures ou les tables, les dates doivent être données sous la forme 1 April 1991, 28 June 2003, etc. sauf si elles réfèrent au matériel type ou au matériel examiné. Pour les dates apparaissant dans les sections Matériel type et Matériel examiné des soumissions en taxonomie, la forme 1.iv.1991, 28.vi.2003, etc. est préférée, sauf dans une citation. Dans le texte, les renvois aux figures doivent être faits sous la forme « (Fig. 1) », « (Fig. 1-5 », etc. Les notes de bas de page doivent être réduites au strict minimum. Lorsqu’essentielles, elles doivent apparaître au bas de la page même où elles sont référées et être séparées du texte par une ligne.

Tous les taxons de genre et d’espèce doivent inclure le nom du ou des descripteurs à leur première mention dans le résumé et le texte (mais pas dans le titre). Le nom des arthropodes et autres membres du règne animal doit être accompagné de l’ordre et de la famille (p. ex. « the genus Strobilomyia Michelsen (Diptera: Anthomyiidae), including Strobilomyia varia (Huckett) ») alors que celui des plantes doit être suivi uniquement par la famille (p. ex. « Quercus velutina Lamarck (Fagaceae) »). Pour les noms de plantes, le site Internet du jardin botanique du Missouri devrait être utilisé : http://www.tropicos.org/. Lorsque les noms communs d’insectes sont utilisés, ils doivent suivre la liste officielle de la Société d’entomologie du Canada (Noms communs des insectes du Canada, https://esc-sec.ca/fr/entomology-resources/common-names/).

Méthodes d’identification – La section méthodologie devrait citer la référence à la description originale de l’espèce, si plus récente que la dernière révision taxonomique du groupe, et/ou aux clés, guides de terrain ou autres méthodes (p.ex. codes à barres d’ADN, ravageurs communs et bien connues d’une culture, etc.) utilisés pour identifier le taxon. La méthodologie doit également décrire toute aide fournie par des experts en taxonomie, incluant leur(s) nom(s) et adresse ou affiliation et, idéalement, toute ressource publiée utilisée par les experts pour la détermination taxonomique. Les séquences d’ADN dérivées des organismes d’études doivent être déposées dans des dépôts reconnus, basée sur des DOI (p. ex. GenBank, BOLD) et les numéros d’entrée, numéros DOI ou tout autre code d’identification doivent être indiqués dans le manuscrit.

Les concepts de taxons et les classifications taxonomiques de haut niveau varient dans le temps et même parmi les auteurs contemporains. Il est donc important de citer les sources sur lesquelles elles se basent. Celles-ci sont souvent les mêmes travaux utilisés pour l’identification (voir paragraphe précédent). Une indication dans la méthodologie telle que « We identified specimens using the key in Smith et al. (2010), from which we also derived our taxon concepts and taxonomic classification.”» suffit pour un scénario simple. De façon générale, les auteurs devraient s’assurer de suivre les meilleurs pratiques de taxonomie pour des rapports scientifiques précis. Consultez :

Packer, L., Monckton, S.K., Onuferko, T.M., et Ferrari, R.R. 2018. Validating taxonomic identifications in entomological research. Insect Conservation and Diversity, 11: 1–12. http://dx.doi.org/10.1111/icad.12284.

Les clés d’identification doivent être alignés à gauche avec une mise en page minimale et des retours obligatoires entre chaque couplet et chaque moitié de couplets individuels. Voici un exemple :

 

Identification key to adult Xus species from Canada

1. Protibial spur with large punctures (Figs. 17–18); dorsal surface of pronotum yellow with black maculae, densely setose, and with one medial tubercle adjacent to apical margin (Fig. 24); British Columbia to Saskatchewan… Xus maculatus Jones, 2012

–. Protibial spur impunctate (Figs. 19, 21); dorsal surface of pronotum red, sparsely setose, and evenly convex without tubercles (Fig. 25)… 2

2. Antenna with 10 antennomeres, metafemur black, southern Québec… Xus quebecensis Martin, 2009

–. Antenna with nine antennomeres, metafemur orange or red… 3

 

Les références suivantes sont utiles pour construire des clés d’identification efficacies:

Blackwelder, R.E. 1967. Taxonomy. Wiley and Sons, New York, New York, États-Unis.

Metcalf, Z.P. 1954. The construction of keys. Systematic Zoology, 3: 38–45.

 

Les acronymes et les abréviations doivent être évités, particulièrement pour les noms d’endroits, d’auteurs et d’institutions (p. ex. États-Unis d’Amériques plutôt que É.-U., Royaume-Uni plutôt que R.-U., Ontario plutôt que ON, New York plutôt que NY, Linnaeus plutôt que L., United States Department of Agriculture plutôt que USDA). Les abréviations et symboles de mots, phrases et termes doivent être ceux recommandés par Scientific Style and Format: The CBE Style Manual for Authors, Editors, and Publishers, sixième édition (1994) (Council of Biology Editors, Inc., Chicago, Illinois 60603, États-Unis d’Amérique). Le Système international d’unités (SI) doit être utilisé pour les poids et mesures. La description du système et d’autres renseignements utiles se retrouvent dans le Guide de familiarisation du système métrique (2000) publié par l’Association canadienne de normalisation (178 Rexdale Boulevard, Toronto (Ontario), Canada M9W 1R3).

Les ###b doivent être conformes au Code international de nomenclature zoologique : ###a href="http://www.nhm.ac.uk/hosted-sites/iczn/code/">http://www.nhm.ac.uk/hosted-sites/iczn/code/. Les auteurs sont priés de regrouper l’information pertinente à la description ou à la révision de taxons sous les rubriques suivantes (s’il y a lieu) et de préférence dans l’ordre suivant : Synonyms, Type material or Material examined, Diagnosis, Description, Variation, Etymology, Natural history, Hosts and distribution, et Discussion (Comments or Remarks).

Les auteurs doivent placer tout nouveau taxon (espèce, genre) dans un contexte approprié : ils doivent, autant que possible, fournir une clé d’identification ou une version modifiée d’une clé existante. L’auteur et la date sont souvent utilisés pour les noms scientifiques dans les articles taxonomiques. Ils doivent être séparés par une virgule afin d’indiquer qu’ils font partie du nom scientifique et non d’une référence bibliographique à citer dans la liste bibliographique (p. ex. Pelidnota punctata (Linnaeus, 1758)).

Les propositions formelles de groupes taxonomiques supra-spécifiques doivent être appuyées par des méthodes phylogéniques, idéalement par une analyse phylogénique formelle; exceptionnellement, une énumération des états synapomorphes des caractères avec leur état plésiomorphe correspondant dans le ou les groupes externes peut suffire. Les auteurs sont encouragés à fournir l’information relative aux holotypes telle qu’elle apparaît sur les étiquettes. Les holotypes primaires doivent être déposés dans les collections institutionnelles éminentes. Il est fortement recommandé aux auteurs de déposer des holotypes secondaires dans différentes collections institutionnelles (particulièrement dans le pays d’origine) afin d’être facilement accessibles à la communauté scientifique.

Tous les articles taxonomiques seront enregistrés avec zoobank.org par l’équipe éditoriale de la revue afin d’assurer que les articles taxonomiques en ligne sont en conformité avec la Commission internationale de nomenclature zoologique.

Titre et résumé

Quand le nom d’un organisme est donné dans le titre, les auteurs doivent utiliser soit son nom commun, soit son nom scientifique (sans le nom du descripteur), mais pas les deux. Tous les noms d’organismes doivent être suivis par (ordre : famille) pour les animaux et (famille) pour les plantes. Tous les types d’articles doivent débuter par un résumé d’au plus 200 mots. Le résumé est requis en anglais, mais les auteurs qui souhaitent fournir une traduction en français du résumé sont encouragés à le faire.

Remerciements

Ils doivent être concis et être regroupés en un paragraphe séparé à la fin du texte.

Références

Les citations de travaux publiés doivent se faire sous l’une ou l’autre des formes suivantes : « Klimaszewski (2003) a montré… », « (Klimaszewski 2003) », « (Walker 1976, 1978) », « (Walker 1976; Allen 1977 ) » ou « (Walker 1976; Allen 1977a, 1977b) ». Les références doivent être numérotées alphabétiquement par ordre d’auteur à la fin du texte. Les noms des revues et des périodiques doivent être écrits au long. Le titre complet de chaque référence doit apparaître, de même que les pages exactes, sauf dans le cas de livres; pour les livres, ne pas indiquer de pages ou de figures en particulier dans la liste bibliographique. Si nécessaire, le faire dans le texte de la façon suivante : « (Nealis and Turnquist 2003, p. 906, Fig. 1) ». Utiliser les formats suivant pour énumérer les références.

Article :

Truman, J.W. and Riddiford, L.M. 2002. Endocrine insights into the evolution of metamorphosis in insects. Annual Review of Entomology, 47: 467–500.

Livre :

Layberry, R.A., Hall, P.W., and Lafontaine, J.D. 1998. The butterflies of Canada. University of Toronto Press, Toronto, Ontario, Canada.

Conférence :

Knudson, A. 1996. Evaluation of the biosprayer for the application of Trichogramma to cotton. In Proceedings of the Beltwide Cotton Conference, Nashville, Tennessee, 9–12 January 1996. Edited by P. Dugger and D. Richter. National Cotton Council, Memphis, Tennessee, United States of America. Pp. 788–791.

Chapitre de livre :

Marshall, S.A., Buddle, C.M., Sinclair, B.J., and Buckle, D.J. 2001. Spiders, flies and some other arthropods of the Fathom Five National Marine Park islands and the upper Bruce Peninsula. In Ecology, culture and conservation of a protected area: Fathom Five National Marine Park, Canada. Edited by S. Parker and M. Munawar. Backhuys Publishers, Leiden, The Netherlands. Pp. 191–229.

Article de revue avec DOI :

Wahlberg, N., Oliveira, R., and Scott, J.A. 2003. Phylogenetic relationships of Phyciodes butterfly species (Lepidoptera: Nymphalidae): complex mtDNA variation and species delimitations. Systematic Entomology, 28: 257–273. http://doi.org/10.1046/j.1365-3113.2003.00212.x.

Article de revue en ligne :

Wahlberg, N., Oliveira, R., and Scott, J.A. 2003. Phylogenetic relationships of Phyciodes butterfly species (Lepidoptera: Nymphalidae): complex mtDNA variation and species delimitations. Systematic Entomology, 28: 257–273. Available from  http://onlinelibrary.wiley.com... [accessed 7 January 2016].  

Article de revue en ligne (avec DOI) :

Lambshead, P.J.D., Brown, C.J., Ferrero, T.J., Hawkins, L.E., Smith, C.R., and Mitchell, N.J. 2003. Biodiversity of nematode assemblages from the region of the Clarion–Clipperton Fracture Zone, an area of commercial mining interest [online]. BMC Ecology, 3: 1. http://doi.org/10.1186/1472-6785-3-1.

Citation d’un site web :

Peck, S.B. and Newton, A.F. 2001. The leiodid beetles of Costa Rica [online]. Available from http://www.inbio.ac.cr/papers/leiudidae/index.html [accessed 29 October 2012].

Les auteurs ne doivent pas faire référence à leurs propres travaux non publiés sous forme « d’article soumis » ou « d’article en préparation ». Il faut plutôt énoncer simplement les résultats trouvés. Ne pas inclure des « informations non publiées » ou des « communications personnelles » dans la liste bibliographique.

Tableaux

Le titre de chaque tableau doit être conforme aux normes de la revue quant à la ponctuation et l’usage des majuscules et doit expliquer clairement son contenu. Les tableaux doivent être numérotés consécutivement en chiffres arabes et regroupés à la fin du texte (c.-à-d. après la liste des références), chacun sur une page séparée. Les notes de bas de tableau qui sont référées soit dans le titre, l’entête ou le contenu du tableau doivent être identifiées par un symbole typographique. Toute information descriptive qui ne fait pas l’objet d’une note en particulier doit être mise en note générale sous le tableau plutôt que dans le titre du tableau.

Titre des figures

Les titres de toutes les figures doivent être numérotées consécutivement et à double interligne en ordre à la fin du manuscrit, immédiatement avant les illustrations. Les titres doivent être compréhensibles sans référence au texte. Les titres ne doivent pas être rattachés aux illustrations.

Matériel supplémentaire

Une des raisons suivantes doit normalement justifier l’ajout de matériel supplémentaire pour accompagner la version en ligne de l’article :

  • Afin de lier de l’information additionnelle qui, par sa nature, ne se prête pas au média écrit (p. ex. des ensembles de données complets, des fichiers de vidéos ou de sons, etc.)
  • L’éditeur de la revue a demandé d’extraire certaines informations de l’article original pour des contraintes d’espace dans la version imprimée.
  • Les auteurs souhaitent que du matériel additionnel soit disponible avec un article qui ne permet normalement pas ce type de matériel (p. ex. des tableaux pour accompagner un article de correspondance).

N.B. Veuillez noter qu’une révision éditoriale ou des mesures d’assurance de qualité limitées seront prises sur le matériel supplémentaire.

Soumission

Pour soumettre du matériel supplémentaire pour accompagner la version en ligne de votre article, suivez ces étapes :

  • Le matériel supplémentaire doit être soumis comme fichier(s) séparé(s). Ne pas fournir ce matériel en tant que partie du fichier destiné pour la publication dans la revue imprimée.
  • Chaque fichier supplémentaire doit avoir un titre clair (p.ex. Figure supplémentaire 1).
  • Fournir un texte sommaire d’au plus 50 mots pour chaque fichier. Le résumé devrait décrire le contenu du fichier. Les descriptions des figures et des tableaux individuels devraient être fournies si ces items sont soumis dans des fichiers séparés. Si un groupe de figures est soumis ensemble dans un seul fichier, la description devrait indiquer combien de figures sont contenues dans le fichier et fournir une description générale de ce que les figures montrent collectivement.
  • Le type et la taille du fichier doivent être indiqués entre parenthèses.
  • Les auteurs doivent s’assurer que chaque matériel supplémentaire est clairement mentionné avec référence au moins une fois dans la version imprimée de l’article au moment approprié dans le texte, et est également listé à la fin de l’article avant la liste bibliographique.

Format et taille des fichiers

  • La taille des fichiers devrait être aussi petite que possible afin de s’assurer que les utilisateurs peuvent les télécharger rapidement.
  • Les images doivent avoir une taille maximale de 640 x 480 pixels et une résolution de 72 pixels par pouce.
  • Les auteurs devraient soumettre moins de 10 fichiers avec une taille combinée n’excédant pas 3 Mo. Les fichiers de sons/vidéos peuvent avoir jusqu’à 10 Mo par fichier; les PDF/PowerPoint en couleur peuvent avoir jusqu’à 5 Mo par fichier; tous les autres fichiers peuvent avoir jusqu’à 2 Mo par fichier, mais la plupart des fichiers devraient être beaucoup plus petits.
  • Nous acceptons les fichiers dans les formats suivants (en cas de doute, les auteurs doivent demander avant de soumettre le fichier) : documents MS Word (.docx), Adobe Acrobat (.pdf), Plain ASCII text (.txt), Rich Text Format (.rtf), document HTML (.htm), feuille de calcul MS Excel (.xlsx), image GIF (.gif), image JPEG (.jpg), image TIFF (.tif), diapositive MS PowerPoint (.ppt), film QuickTime (.mov), Audio file (.wav), fichier audio (.mp3), animation MPEG/MPG (.mpg)

Si la taille des fichiers excède ces limites ou si les auteurs ne peuvent pas soumettre dans ces formats, merci de demander conseil à l’adjoint à la rédaction : asmith@esc-sec.ca.

Illustrations des manuscrits acceptés

Les Presses de l’Université Cambridge demandent la soumission séparée de la version électronique des illustrations de manuscrits acceptés. Afin de vous assurer que vos figures possèdent la meilleure qualité possible, les revues Cambridge recommandent les formats et résolutions suivants pour les figures électroniques

Les dimensions approximatives d’une page imprimée à l’intérieur des marges sont de 21,5 cm par 14,5 cm.

Nous demandons aux auteurs de s’assurer que les figures sont enregistrées à la taille de publication finale et dans nos formats de fichiers recommandés. Suivre ces indications résultera en la production d’images de haute qualité autant dans la version imprimée que dans la version électronique de la revue.

Dessin au trait / lignes fines

Format : tif ou eps

Couleurs : noir et blanc (aussi connu comme 1-bit)

Résolution : 1200 dpi

 

Combinaison (traits / demi-teinte)

Format : tif ou eps

Couleurs : niveaux de gris (aussi connu comme 8-bit)

Résolution : 800 dpi

 

Illustrations avec demi-teintes en noir et blanc

Format : tif

Couleurs : niveaux de gris (aussi connu comme 8-bit)

Résolution : 300 dpi

 

Illustrations avec demi-teintes en couleurs

Format : tif

Couleurs : CMJN/CMYK

Résolution : 300 dpi

L’épaisseur des lignes doit être suffisante (au moins 0,5 points) pour que la reproduction soit nette, et tous les symboles, indices supérieurs et inférieurs et les signes décimaux doivent être en bonne proportion avec le reste du dessin et suffisamment grands pour permettre la réduction sans perte de détails. Il faut éviter les petits symboles ouverts qui ont tendance à se remplir lorsqu’ils sont reproduits. Le lettrage produit par imprimante à matrice de points ou par machine à écrire n’est pas acceptable. Le même style de police et la même dimension de lettrage doivent servir dans toutes les figures de dimensions semblables.

Tous les termes, abréviations et symboles (voir ci-haut) doivent correspondre à ceux du texte. Ne mettre que les informations essentielles et ajouter les détails dans le titre de la figure. Les dessins au trait et les photomicrographies d’insectes doivent comporter une échelle. Les cartes géographiques doivent contenir les latitudes, les longitudes et une échelle. Tous les noms d’endroits et les caractéristiques géographiques sur les cartes du Québec doivent être en français, avec les accents et les majuscules appropriés, à l’exception de ceux qui sont d’importance pancanadienne. Pour une liste complète de ces sites, consulter Le guide du rédacteur : http://www.termiumplus.gc.ca/redac-chap?lang=eng&lettr=chapsect11&info0=11.

Autorisation de reproduire du matériel publié dans The Canadian Entomologist

Les demandes d’autorisation de réutiliser un article, au complet ou en partie, doivent être envoyées à la Société d’entomologie du Canada, 503-386 Broadway, Winnipeg (Manitoba), Canada R3C 3R6 (courriel : info@esc-sec.ca).

« First-view » et frais de publications

Avec la publication par les Presses de l’Université Cambridge, les auteurs pourront accéder à leur article accepté en ligne en tant qu’article « First-view » avant l’impression. Les auteurs recevront également une version PDF de leur article sans frais.

Révisé en avril 2019

ORCID

The Canadian Entomologist exige maintenant que tous auteurs correspondants s’identifient avec un identifiant numérique ORCID lorsqu’ils soumettent un manuscrit à la revue. L’identifiant numérique ORCID permet de distinguer les chercheurs de manière unique et, par son intégration dans les taches clés de la recherche (telles que la soumission d’un manuscrit ou d’une demande de subvention), offre les avantages suivants:

  • Découverte: Un identifiant numérique ORCID augmente les chances que vos publications soient découvertes, en facilitant le développement de systèmes de publication plus intelligents et en aidant les lecteurs à trouver de manière fiable les travaux dont vous êtes l’auteur.
  • Simplification: Vu le nombre croissant d’organismes qui ont intégré les identifiants numériques ORCID, il devient de plus en plus utile d’obtenir un identifiant numérique ORCID. Grâce à l’association automatique de vos activités professionnelles avec votre dossier ORCID (si vous l’avez autorisée), vous éviterez de saisir vos données de nouveau chaque fois que vous devez vous identifier.
  • Indexage: Votre dossier ORCID est un endroit utile pour documenter et afficher (si vous le souhaitez) des informations validées concernant vos activités de recherché.


Si vous avez déjà un identifiant numérique ORCID, veuillez l’indiquer lors de votre soumission, en le reliant à votre compte Scholar One, ou en le fournissant lorsque vous soumettez un manuscrit en cliquant sur le bouton « “Associate your existing ORCID ID ».

Last update 13th June 2019

Directives aux auteurs Download Instruction for Contributors in PDF. (162 KB).

Instructions for authors Download Instruction for Contributors in PDF. (158 KB).



To view the PDF file linked above, you will need Adobe Acrobat Reader.