Skip to main content Accessibility help
×
Home
  • Print publication year: 2017
  • Online publication date: April 2017

Conclusion (français)

Summary

L'Antiquité se prête tout particulièrement à l'entreprise de Global History à laquelle nous invite Océanides. Plus que les simples juxtapositions de case studies auxquelles conduit trop souvent la Global History, elle offre l'opportunité d'observer la mise en connexion du Vieux Monde et l'impact de la mer sur le développement des sociétés et des cultures qui, depuis la nuit des temps ont entrepris de faire de la mer une alliée et un outil. Ainsi que nous avons eu l'occasion de le signaler dans l'introduction de ce volume, les déterminations chronologiques ne permettent pas de comparer des situations comparables, tant est l'asymétrie des niveaux de développement politique et économique atteints par le Vieux Monde et par ce qui constituerait près d'un millénaire après la fin de l'Antiquité les « nouveaux mondes ». Le lecteur attentif de cet ouvrage aura ainsi reconnu qu'il faut attendre la fin de l'ère précolombienne pour trouver en Amérique du Sud des situations susceptibles d'être comparées à celles que l'on connaît près de deux millénaires plus tôt dans le Vieux Monde. Une polarisation sur le Vieux Monde est malheureusement inévitable si l'on veut comparer des situations comparables. L'asymétrie documentaire nous conduit également à privilégier les zones fréquentées par les ressortissants des États du pourtour méditerranéen. Non seulement ils ont laissé une plus grande quantité d'écrits, étudiés depuis plus longtemps, mais l'archéologie maritime sous ses diverses formes, terrestre et subaquatique, qui est une source majeure ne se développe que depuis peu dans les univers extra-Méditerranéens. Notre connaissance de l'océan Indien a fait un bond en avant durant les dix dernières années, mais n'en reste pas moins encore balbutiante. Celle de l'Afrique occidentale est presque entièrement à écrire. L'intérêt de la Chine pour son passé maritime débute tout juste. Pour ces raisons, une approche comparée de l'ensemble de L'histoire maritime ancienne du Vieux Monde est devenue possible, mais reste encore largement déséquilibrée.