Hostname: page-component-848d4c4894-jbqgn Total loading time: 0 Render date: 2024-06-21T07:08:08.367Z Has data issue: false hasContentIssue false

Actions en hausse : Philippe II?

Published online by Cambridge University Press:  22 September 2017

Get access

Extract

Les biographies de Philippe II se succèdent sans grand bénéfice pour nos études. Un besoin d'amour aveugle les anime, de réhabilitation à tout prix, de surestimation, de méditation sans limite… Car, à propos du Roi Prudent, si souvent perdu de vue, c'est l'esprit religieux en soi qui est mise en cause, ou la catholicité, ou plus encore l'Espagne, que l'on veut saisir dans son originalité irréductible, dans son essence, dans sa, dans ses grandeurs..

Hier, c'était à qui stigmatiserait le Démon du Midi, celui qu'Auguste Comte appelait, sans remords, un « rétrogradeur de l'humanité ». Hier, c'est-à-dire avant la parution, en 1912, dans sa version française, du petii livre combatif du Danois Bratli, qui a vraiment porté un coup décisif à la légende noire de Philippe II, — à cette legenda nigra contre laquelle les historiens de la Péninsule, eux surtout, s'étaient déjà si vivement inscrits en faux.

Type
Questions de faits et de méthode
Copyright
Copyright © Les Éditions de l'EHESS 1944

Access options

Get access to the full version of this content by using one of the access options below. (Log in options will check for institutional or personal access. Content may require purchase if you do not have access.)

References

page 96 note 1. Paris, Flammarion, 1942, tr. de l'allemand : Philippe II ou pouvoir et religion.

page 97 note 1. Ludwig Pflandl, Philippe II (1527-1598), une époque, un homme, un roi. Traduit de l'allemand par E. Lépointe, Paris, Hachette, 1942, 543 p., in-8°, 13 illustrations hors texte.

page 97 note 2. Lettres de Philippe II à ses filles, Paris,- 1884.

page 97 note 3. Les Passages relatifs aux discussions d'Augsbourg et au voyage anglais me semblent remarquables.

page 100 note 1. Ainsi je ne suis pas d'accord en ce qui concerne l'exposé escamoté de l'affaire Antonio Pérez. Je m'étonne que L. P. parle de mort violente à propos de Don Juan d'Autriche (p. 413), qu'il ignore les livres d'O. de Törne et de Van don Essen. — Comment mettre la Corse (p. 152) parmi les possessions de Philippe II ? — Que le lecteur lise attentivement ces lignes (p. 32) sur Charles Quint. « Charles Quint échouera en raison du lamentable manque de convictions de ses contemporains. » Trois puissances hostiles, égoïstes et à courtes vues s'emploient à empêcher son idée contraire — et il ajoute, je cite de mémoire, « ce qui ne l'empêche pas comme mari, d'être des meilleurs qui soient. » Tout s'arrange… — Terminons par une perle : dans la bibliographie (p. 535), on rencontre avec un léger étonnement une ©numération d'ouvrages érudits de M. Derselbe !