Skip to main content Accessibility help
×
Home
Hostname: page-component-564cf476b6-pxp6n Total loading time: 0.228 Render date: 2021-06-21T02:33:03.754Z Has data issue: true Feature Flags: { "shouldUseShareProductTool": true, "shouldUseHypothesis": true, "isUnsiloEnabled": true, "metricsAbstractViews": false, "figures": true, "newCiteModal": false, "newCitedByModal": true, "newEcommerce": true }

Changement social et anomie: essai de formalisation de la théorie durkheimienne

Published online by Cambridge University Press:  28 July 2009

Get access

Extract

Le retour désabusé à la statique sociale, dont le structuralisme n'est qu'une variante, s'explique sans doute en grande partie par le refus de l'évolutionnisme des vastes constructions sociologiques du siècle dernier. En raison de la simplification outrée qu'il imposa à l'intelligence des processus sociaux, de l'exclusion dont il frappa tout autre modèle de changement, et de sa prétention non fondée à l'universalité, le paradigme évolutionniste fut à l'origine d'une réaction contre l'analyse dynamique, qui marqua profondément le développement ultérieur de la sociologie. Cette conversion fut d'autant plus radicale qu'une fois le schéma linéaire écarté, on se découvrait impuissant à comprendre la complexité des phénomènes sociaux dans leur temporalité, a réduire leur désordre apparent, et à mettre au jour les modéles du changement qui les sous-tendent. On renonça à penser dans le temps pour imaginer dans l'espace, on chercha partout l'invariant dans le mouvant, on préféra l'être au devenir (1). En dépit de l'intérêt croissant que suscite l'étude du changement, les effets de cette réaction se font sentir aujourd'hui encore comme en témoignent les résultats incertains des recherches conduites dans ce dernier domaine (2).

Type
Research Article
Copyright
Copyright © Archives Européenes de Sociology 1981

Access options

Get access to the full version of this content by using one of the access options below.

References

(1) Penser le temps n'est certes pas chose aisée. On connaît les insurmontables obstacles qu'avaient rencontrés les théoriciens de la physique à en rendre compte. Pierre d'achoppement de la physique aristotélicienne, le probléme du mouvement (probléme mathématiquement plus simple puisqu'il se réduit à une cinématique) minait celle-ci de l'intérieur, et la question a quo moveantur projecta avait obsédé les physiciens jusqu'à l'âge classique. Voir à ce sujet les travaux de Duhem, P., Le système du monde, t. VII à IX (Paris, Hermann, 1958, nouvelle édition)Google Scholar, qui écrit, VIII, p. 169: «De toutes les doctrines qui constituent la physique d'Aristote, s'il en est une qui fut vraiment insoutenable, c'est bien celle qui attribue à l'air ébranlé la persistence du mouvement des projectiles »; voir aussi ses Études sur Léonard de Vinci (Paris 19091913)Google Scholar, et celles Koyré, d'A., Études galiléennes (Paris, Hermann, 1966)Google Scholar, la première partie intitulée «A l'aube de la science classique », particulièrement pp. 17–22 et 60–79.

(2) Un indicateur de cet inteérêt est le nombre croissant de recueils de textes parus depuis le début des années soixante, par exemple Moore, W.E., Social Change (Englewood Cliffs, Prentice Hall, 1963)Google Scholar; A. et Etzioni, E., Social Change: source, patterns, and consequences (New York, Basic Books, 1964)Google Scholar; Zollschan, G.K. and Hirsch, W., Explorations in Social Change (Londres, Routledge and Kegan Paul, 1964)Google Scholar; Demerath, N.J. and Peterson, R.A. (eds), System, Change and Conflict (New York, Free Press of Glencoe, 1967)Google Scholar. On consultera également des ouvrages, de plus en plus fréquents eux aussi, qui traitent d'un Duraspect particulier du changement, tels les précieux livres de méthodologie de Bartholomew, D. J., Stochastic Models for Social Processes2 (New York, J. Wiley and Sons, 1973)Google Scholar, et Boudon, R., Mathematical Structures of Social Mobility (Amsterdam, Elsevier, 1973)Google Scholar.

(3) Nous croyons avoir établi la rectitude de cette lecture au moins pour la théorie durkheimienne des systèmes éducatifs dans Cherkaoui, M., Socialisation et conflit: les systèmes éducatifs et leur histoire selon Durkheim, Revue française de sociologie, XVII (1976), 197213CrossRefGoogle Scholar; Two Theories Change in Educational Systems, Harvard Educational Review, XLVII (1977). 556564Google Scholar; Système social et savoir scolaire: les enjeux politiques de la distribution des connaissances selon Durkheim, , Revue française de science politique, XXVIII (1978), 313348Google Scholar; enfin: Consensus or Conflict? Return to Durkheim's proteiform theory, Theory and Society, X (1980), 127138Google Scholar. Dans le présent article, notre objectif est de généraliser cette interprétation.

(4) Principalement Selvin, H.C., Durkheim's Suicide and Problems of Empirical Research, American Journal of Sociology, LXIII (1958), 607619CrossRefGoogle Scholar; Selvin, H.S., Durkheim's Suicide: further thoughts on a methodological classic, in Nisbet, R.A. (ed.), Émile Durkheim (Englewood Cliffs, Prentice Hall, 1965)Google Scholar; Boudon, R., L'analyse mathématique des faits sociaux2 (Paris, Plon, 1970), pp. 3242Google Scholar; PhBesnard, , Durkheim, les femmes ou le suicide inachevé, Revue française de sociologie, XIV (1973), 2761CrossRefGoogle Scholar; enfin, le peu convaincant Durkheim's Pope, Suicide de W. (Chicago, The University of Chicago Press, 1976)Google Scholar, sur lequel nous reviendrons dans un travail à venir.

(5) Rappelons que le concept de type idéal n'est pas spécifiquement webérien comme on a tendance à le croire. II appartient à l'éventail des instruments de pensée commun à un grand nombre de sociologies et philosophes de la fin du siècle dernier. Durkheim utilise explicitement le concept et le mot dans La division du travail, p. 149, désormais désignée par le sigle DTS.

(6) Pour une description détaillée voir Lukes, S., Émile Durkheim. His Life and Work: a historical and critical study2 (Harmondsworth, Penguin, 1975)Google Scholar.

(7) Land, K., Mathematical formalization of Durkheim's theory, in Borgotta, E. and Bohrnstedt, G. (eds), Sociological Methodology (San Francisco, Jossey Bass, 1970), pp. 257282Google Scholar.

(8) Dans son article intitulé « Social Morphology and Human Ecology », American Journal of Sociology, LXIII (1958), p. 623Google Scholar, L. Schnore ne compte que deux variables. Nous en distinguons trois pour notre part. Ce nombre se Justifie, ce nous semble, par les considérations sur la population urbaine, DTS, pp. 239–241.

(9) Un modèle de croissance démographique vérifié par Lotka, A.J., Elements of Mathematical Biology (New York, Dover, 1957)Google Scholar est le suivant. Soit P la taille de la population, αP et ßP respectivement le taux de naissance et le taux de mortalité qui sont proportionnels à la taille; si, en outre, on postule que la croissance de la population est réduite proportionnellement au carré de sa taille, le taux de changement sera:

c est une constante liée a la taille de la population au temps to

Sur l'application du modèle aux moyens de transport Ogburn, voir W.F., The Social Effects of Aviation (Boston, Houghton, Miffin, 1946)Google Scholar, cité par Hamblin, R., Jacobsen, R.B. et Miller, J.L., A Mathematical Theory of Social Change (New York, J. Wiley & Sons, 1973)Google Scholar.

(10) Pour résoudre on peut écrire

(11) Dans son essai de formalisation de certains aspects de la théorie de la DTS, K. Land choisit le modèle multiplicatif sans pour autant le justifier par une référence précise au texte de Durhkeim.

(12) Simon, H., A Formal Theory of Interaction in Social Groups, in Simon, H., Models of Man (New York, John Wiley & Sons, 1957), pp. 99114Google Scholar.

(13) DTS, pp. 243–244. Dans le modèle qu'il propose, Land, op. cit., ne retient qua la densité. Lukes, , op. cit. p. 169Google Scholar, comme du reste Schnore, retient avec raison les deux facteurs, même si, comme il le souligne, le volume n'est pas une cause nécessaire. Toutefois, ni Schnore ni Lukes n'indiquent précisément le type de relation fonctionnelle qui lie le volume, la densité et la division du travail.

(14) DTS, p. 238. Durkheim reviendra sur ce point DTS, p. 241 note, et p. 266 note 4. Ainsi que dans les Règles. Schnore, Mais ni, op. cit. p. 623Google Scholar, Lukes, ni, op. cit. p. 168Google Scholar, ne sont explicites sur ce point.

(15) Schnore, , op. cit. pp. 624Google Scholar et sq., a raison d'insister sur le caractère sociologique de l'explication de Durkheim interprétée à tort comme biologique Benoit-Smullyan, par E., The Sociologism of Émile Durkheim and his School, in Barnes, H.E., An Introduction to the History of Sociology (Chicago, University of Chicago Press, 1948), p. 508Google Scholar. Sorokin, P., Contemporary Sociological Theories (New York, Harper and Bros, 1928), p. 480Google Scholar, et Parsons, T., The Structure of Social Action (New York, Mac Graw Hill, 1949), p. 323Google Scholar.

(16) Pour une définition plus complète, Samuelson, voir Paul, Les fondements de l'analyse économique, t. II, pp. 7 et sq. (traduction française: Paris, Dunod, 1971, 2e ádition)Google Scholar.

(17) Samuelson, Voir également, op. cit., t. II, pp. 1718Google Scholar. En fait, on peuts'en rendre compte immédiatement lorsque l'on résout les équations différentielles [11] et [12] c'est-à-dire lorsque l'on exprime D et M, en fonction du temps.

(18) Il n'en est plus ainsi aujourd'hui. Comme le souligne Jacob, F. dans sa Logique du vivant (Paris, Gallimard, 1970), pp. 17Google Scholar et sq., en interprétant « les propriétés de l'organisme par la structure des molécules qui le constitue », la biologie moderne entre dans un « nouvel ˚age du mécanisme ».

(19) DTS, p. 330 note, et p. 257: « Tous ces changements sont done produits mécaniquement par des causes nécessaires »; p. 258: « Les harmonies qui résultent de causes toutes mécaniques. »

(20) Certes Durkheim ne partage pas les préjugés anti-mathématiques des 47e et 48e leçons du Court de philosophie positive, mais il refuse, comme Comte, toute validité aux modèles abstraits d'où d'où l'on peut déduire des propositions que l'on confronte aux données empiriques. Sur ce point il est également d'accord avec les représentants de « l'école historique » allemande, Roscher, Knies, etc., maîtres à penser de ce que l'on nommera « les socialistes en chaire » (Kathedersoziadalisten). Sur l'influence de la pensée des « socialistes en chaire » Durkheim, sur celle de, voir la substantiate introduction de Filloux, J.-C. au recueil d'articles de Durkheim, La science sociale et l'action (Paris, Presses Universitaires de France, 1970), pp. 16 et sqGoogle Scholar. Voir egalement Lacroix, B.et Landerer, B., Durkheim, , Sismondi, et les socialistes de la chaire, L'Année sociologique, XXIII (1972), 159182Google Scholar.

(21) Durkheim a peut-être réellement lu l'ouvrage de Adam Smith auquel il se réfère à maintes reprises dans les premiàres pages de la DTS. Mais l'a-t-il vraiment médité sans préjugés défavorables? On peut en douter. Car il est parfaitement clair que chez Adam Smith la division du travail suppose logiquement — il le dit explicitement — (livre II, introduction) l'accumudelation du capital, (livre I, chapitre III) l'échange et l'existence d'un marché qui la limite.

(22) Cette idée est sans doute empruntée à la théorie de Sismondi, que Durkheim a lue et cite dans son cours sur Le socialisme (Paris, Presses Universitaires de France, 1971)Google Scholar, théorie selon laquelle l'augmentation de la production ne devient avantageuse que si elle répond à une demande préalable de l'augmentation de la consommation; voir Nouveaux principes d'économie politique II, ch. VI, p. 125 (Paris, Calmann-Lévy, 1971, nouvelle édition), oü Sismondi écrit: « La richesse nationale continue à s'accroître, et l'État à prospérer, si une consommation prompte et entière détermine toujours une reproduction supérieure, et si les autres parties de la richesse, qui sont en rapport les unes avec les autres, suivent ce mouvement d'un pas égal, et continuent à s'accroître d'une manière graduelle; mais dès que la proportion entre elles est rompue, l'État dépérit. »Google Scholar

(23) On le voit, contrairement à ce qu'écrit Lacroix, B., Régulation et anomie, Cahiers internationaux de sociologie, LVIII (1973), p. 269Google Scholar, la crise ne se réduit pas à la dépression économique. C'est bien l'existence de cycles qui est source d'anomie. Durkheim est à ce sujet très explicite. Cf. DTS, p. 362: « Par suite la production manque de frein et de règle; elle ne peut que tâtonner au hasard, et, au cours de ces tâtonnements, il est inévitable que la mesure soit dépassée, tantôt dans un sens et tantôt dans l'autre. »

(24) Keynes, J.M., The General Theory of Employment, Interest and Money, vol. VII in Collected writings (London, Macmillan, 1973)Google Scholar, ch. XXII, notes; Notes on the trade cycle (traduction française: Paris, Payot, 1969), pp. 328–333.

(25) Sur ces théories voir l'exposé détaillé de Gottfried Haberler, , Prospérité et dépression. Étude théorique des cycles économiques3 (Genève, Société des Nations, 1943Google Scholar [Ire éd. 1937], ch. vi intitulé « Les théories psychologiques ».

(26) Plus précisément, chez Marx, les crises (contractions du volume de la production) sont déterminées directement par la baisse du taux de profit, et indirectement par la non-proportionnalité des différentes branches, la limitation de la demande effective; celles-ci étant produites par la contradiction entre les forces productives sociales et l'appropriation privée des moyens de production.

(27) Le nombre d'études relatives à la notion de frustration qui ont vu le jour depuis la fin de la dernière guerre après la recherche collective de l' American Soldier est si élevé qu'il n'existe pas d'analyse d'ensemble. On consultera néanmoins Runciman, W.G., Relative Deprivation and Social Justice (London, Routledge and Kegan Paul, 1966), particulièrement ch. II, pp. 935Google Scholar, pour une revue de la question de la frustration relative et le concept de groupe de référence. A notre connaissance, le premier sociologue à avoir médité sur le concept de frustration, et à l'avoir utilisé dans l'explication des phénoménes dont il tentait de rendre compte, est bien Tocqueville dans L'Ancien Régime et la Résolution, t. I, livre III, ch. V, pp. 220 et sq., ainsi que dans La démocratie en Amérique, t. II, IIe partie, ch. XIII, pp. 142 et sq. Cette pagination renvoie à l'édition des (Œuvres complètes, (Paris, Gallimard, 1963)Google Scholar.

(28) DTS, pp. 368 et sq. et Le suicide, pp. 280–282.

Bien entendu le groupe des mobiles ascendants mobilise d'autres groupes sociaux de statut social plus bas au nom d'un ordre transcendant, de l'égalité des droits, de la nature humaine ou de toute autre idéologie Sur ce point Durkheim est encore plus explicite dans L'évolution pédagogique en France5 (Paris, Presses Universitaires de France, 1965)Google Scholar. Sur ce point voir Cherkaoui, Consensus or Conflict?, op. cit.

(29) Tocqueville, , De la démocratie en Amérique, t. II, IIe partie, ch. xiii, p. 145Google Scholar, explique que l'égalité des conditions, l'intensité des efforts déployés dans la recherche des biens, l'inquiétude qui en découle, c'est à « ces causes qu'il faut attribuer la mélancolie singuliére que les habitants des contrées démocratiques font souvent voir au sein de leur abondance, et ces dégoûts de la vie qui viennent quelquefois les saisir au milieu d'une existence aisee et tranquille ». Voir le rapprochement heureux entre les deux sociologies opéré Nisbet, par R., The Sociology of Émile Durkheim (London, Heinmann, 1975), p. 144Google Scholar.

(30) Lacroix, , art. cit. p. 271Google Scholar.

(31) Dans Les travaux et les jours, 109–175, Hésiode oppose démesure à justice et montre, par le mythe des races, comment la premiére qui fut pratiquée par les races d'argent et de bronze conduit au malheur et à la perte, alors que la seconde pratiquée par les races d'or et celle des héros conserve les sociétés. Sur la relation entre démesure et dénigrement des dieux, ibid. 138 et sq. Sur ces points, Schoerer, voir R., L'homme antique et la structure du monde intérieur (Paris, Payot, 1958), pp. 19, 7780, 182, 405Google Scholar; Vernant, J.P., Mythe et pensiée chez les Grecs (Paris, Maspero, 1965), pp. 2035Google Scholar. Des notions similaires à Hubris se trouvent déjà dans la pensée babylonienne, voir l'article de Cassin, E., Le semblable et le different. Babylone et Israël, pp. 125Google Scholar et sq. in Poliakov, L., Hommes et bêtes (Paris, Mouton, 1975)CrossRefGoogle Scholar. Le thème de l'Hubris est manifeste dans l'épopée de Gilgamesh; sur ce point: Labat, R., Religions du Proche Orient (Paris, Fayard, 1970)Google Scholar.

(32) De cela, il sera question dans un travail relatif à une analyse formelle du Suicide, voir cependant I'article de Ph. Besnard cité plus haut.

(33) Les historiens des idées et ceux de la littérature font remonter au début du XVIIe siècle les premières manifestations du libertinage dans le milieu de la Cour, Adam, voir A., Les libertins au XVIIe siècle (Paris 1964)Google Scholar, et surtout le précieux ouvrage Schneider, de G., Der Libertin. Zur Geistesund Sozialgeschichte des Bürgertums im 16. und 17. Jahrhundert (Stuttgart, J.B. Metzler, 1970)Google Scholar. Rappelons que c'est vers 1620 que fut probablement écrite la pièce en trois journées de Tirso de Molina. Pour une description succincte mais très utile de la societé oil fut créé le premier Don Juan, voir l'introduction à l'édition bilingue de L'Abuseur de Séville et L'Invité de pierre, par P. Guenoun (Paris, Aubier Flammarion 1968).

(34) Sur ce point done, nous nous séparons de l'interprétation que donne Lukes de l'anomie dans son article substantiel intitulé « Alienation and Anomy » in Laslett, P.et Runciman, W.G. (eds), Philosophy, Politics and Society, 3e série (Oxford, Blackwell, 1967)Google Scholar. La thèse développée Alpert, par H., Émile Durkheim and His Sociology (New York, Columbia University Press, 1939)Google Scholar, et Émile Durkheim: enemy of fixed psychological elements, American Journal of Sociology, XLIII (1958), pp. 662664, nous paraît plus cohérenteGoogle Scholar.

(35) Tilly, C., Tilly, L., et Tilly, R., The Rebellious Century: 1830–1930 (Cambridge, Harvard University Press, 1975)CrossRefGoogle Scholar. Les mêmes critiques sont reprises et développées Tilly, dans C., From Mobilization to Revolution (Reading, Addison Wesley, 1978), particulièrement pp. 1518Google Scholar.

(36) Idem, p. 4.

(37) Idem, pp. 271 et sq. Rappelons que de récentes études ont montré que les théories dites des ruptures se révèlent théories impuissantes à rendre raison des données sociologiques et historiques, voir notamment J. Nelson, The Urban Poor: disruption or political integration in third world cities, World Politics, XXII (1970), pp. 393414Google Scholar, et pour un résumé des théories explications des mouvements sociaux, Oberschall, A., Social Conflict and Social Movements (New Jersey, Prentice Hall, 1973)Google Scholar.

* Ce texte doit beaucoup aux commentaires critiques et suggestions de Philippe Besnard et Raymond Boudon. Qu'ils soient vivement remerciés.

4
Cited by

Send article to Kindle

To send this article to your Kindle, first ensure no-reply@cambridge.org is added to your Approved Personal Document E-mail List under your Personal Document Settings on the Manage Your Content and Devices page of your Amazon account. Then enter the ‘name’ part of your Kindle email address below. Find out more about sending to your Kindle. Find out more about sending to your Kindle.

Note you can select to send to either the @free.kindle.com or @kindle.com variations. ‘@free.kindle.com’ emails are free but can only be sent to your device when it is connected to wi-fi. ‘@kindle.com’ emails can be delivered even when you are not connected to wi-fi, but note that service fees apply.

Find out more about the Kindle Personal Document Service.

Changement social et anomie: essai de formalisation de la théorie durkheimienne
Available formats
×

Send article to Dropbox

To send this article to your Dropbox account, please select one or more formats and confirm that you agree to abide by our usage policies. If this is the first time you use this feature, you will be asked to authorise Cambridge Core to connect with your <service> account. Find out more about sending content to Dropbox.

Changement social et anomie: essai de formalisation de la théorie durkheimienne
Available formats
×

Send article to Google Drive

To send this article to your Google Drive account, please select one or more formats and confirm that you agree to abide by our usage policies. If this is the first time you use this feature, you will be asked to authorise Cambridge Core to connect with your <service> account. Find out more about sending content to Google Drive.

Changement social et anomie: essai de formalisation de la théorie durkheimienne
Available formats
×
×

Reply to: Submit a response

Please enter your response.

Your details

Please enter a valid email address.

Conflicting interests

Do you have any conflicting interests? *