Hostname: page-component-848d4c4894-pftt2 Total loading time: 0 Render date: 2024-05-30T04:04:20.427Z Has data issue: false hasContentIssue false

Sur la limitation de la fécondité dans la haute époque byzantine

Published online by Cambridge University Press:  11 October 2017

Extract

Le déclin démographique de l'Antiquité tardive a été longtemps une doctrine d'école, fondée sur des situations occidentales ou balkaniques, et surtout colorée par la conception pessimiste de l'Untergang, mais elle laisse subsister, à partir du IVe siècle, trop de faits inexpliqués ou discordants pour n'avoir pas subi depuis quelque temps les attaques sévères d'historiens de l'Occident ou de l'Orient, où les situations, les problèmes et la chronologie sont d'ailleurs différents. C'est l'Orient byzantin qui fait l'objet du présent essai, c'est-à-dire les régions délimitées par la mer à l'ouest, la frontière impériale à l'est, la Thrace au nord, et le désert qui réunit au sud l'Egypte à la Palestine.

Type
Structures et Comportements Démographiques
Copyright
Copyright © Les Éditions de l’EHESS 1969

Access options

Get access to the full version of this content by using one of the access options below. (Log in options will check for institutional or personal access. Content may require purchase if you do not have access.)

References

page 1353 note 1. Voir par exemple Stein, E., Histoire du Bas-Empire, I. (Trad. Palanque, Paris, 1959 Google Scholar), pp. 2-7; Lot, F., La fin du monde antique et les débuts du Moyen Age,éd. revue, Paris, 1951, pp. 7583 Google Scholar.

page 1353 note 2. Par exemple, Mazzarino, S., Aspetti sociali del quarto secolo, Roma, 1951 Google Scholar.

page 1353 note 3. Charanis, P., « Observations on the demography of the Byzantine Empire (Proceeds. XIIIth intern. Congr. Byzantine Studies, 1966, publ. Oxford, 1967, pp. 445463 Google Scholar).

page 1353 note 4. Expression achevée dans A. E. R. Boak, Manpower shortage and the fall of the Roman Empire (Ann Arbor, 1955).

page 1354 note 1. Henry, Cf. L., Manuel de démographie historique, Genève-Paris, 1967, p. 78 Google Scholar.

page 1354 note 2. Cf. E. Naraghi, L'étude des populations dans les pays à statistique incomplète, Paris La Haye, 1960.

page 1354 note 3. J. T. Noonan jr. Contraception, a history of its treatment by the Catholic theologians and canonists, Harvard U. Pr. 1966; nous lui avons emprunté une partie de nos références patristiques.

page 1354 note 4. Hopkins, Keith, « Contraception in the Roman Empire », Comparative Studies in Society and History, VIII, 1965-66, pp. 124151 CrossRefGoogle Scholar.

page 1355 note 1. Il est juste de rappeler ici la collection de textes utilement réunie par F. Dôlger, « Das Lebensrecht des ungeborenen Kindes und die Fruchtabteilung in der Bewertung der heidnischen u. christlichen Antike », dans Antike u. Christentum, IV, Munster, 1934, pp. 1-61. Sur la répression pénale à partir de Septime Sévère, cf. Th. Mommsen, Rômisches Strafrecht, 1899 (mech. nachdr. 1955), pp. 636-637.

page 1356 note 1. Grégoire de Nysse, Traité de la Virginité (éd. trad. comm. M. Aubineau, Sources Chrét. 119 Paris 1966) III- Jean Chrysostome, La Virginité (éd. H. Musurillo, introd. trad. notes B Grillet’ ibid.,’ 125, Paris, 1966), LVII; Jean Chrysostome, A Théodore (éd. trad. J Dumortier, ibid.. 117, Paris, 1966), Lettre, V; Eusèbe d'Emese, Homélies, VI, 4 et suiv., VII, 16- cf D Amand de Mendieta, « La Virginité chez Eusèbe d'Emèse et l'ascétisme familial dans la première moitié du IVe siècle », Rev. Hist. Eccl., L, 1955, pp. 777-820. Sur les antécédents du thème, voir M. Aubineau, cité ci-dessus. Introduction.

page 1357 note 1. Basile (saint). Lettres (éd. Y. Courtonne, Paris, 1957-1966), CLX (vers 373).

page 1357 note 2. Bas. Ancyr., De vera virginitatis integritate, 54 (PG 30, 777).

page 1357 note 3. Jean Chrysostome, La Virginité. XIV, 1.

page 1357 note 4. Cf. Th. Camelot, « Les traités De Virginitate au IVe siècle », dans Mystique et Continence, Études Carmélitaines 31, 1952, pp. 273-292.

page 1357 note 5. Grégoire de Nysse, Virg., XII 4. Jean Chrysostome, Virg., XIX; in illud : Propter fornic. Uxorem 1, 3 (PG, 51, 213).

page 1357 note 6. Grégoire de Nysse, Virg., VIII 30-40, IX 1-2; Jean Chrysostome, Virg., XXXIV.

page 1357 note 7. Jean Chrysostome, Virg., XV 1 ; in illud… cité ci-dessus note 5.

page 1358 note 1. Grégoire de Nysse, Virg., VII, 3.

page 1358 note 2. Apopht. Car/on, 2 (PG 65, 250-251) ; « Histoire d'Athanasia et Andronikos », cod. Paris. Coisl. 126, fol. 317-319. Cf. le témoignage personnel de Nil d'Ancyre, père de deux garçons, ci-dessous p. 1367, note 1.

page 1358 note 3. Voir Puech, H. Ch., Le Manichéisme, Paris, 1949 Google Scholar; G. Blond, « L'hérésie encratite vers la fin du IVe siècle », Rech Se. Relig., 1944, pp. 157-210, et l'art. « Encratisme », Dict. de Spiritualité. IV/1 (1960), 628-642; Gribomont, J., « Le monachisme en Asie Mineure au IVe siècle : de Gangres au messalianisme », Studia Patristica, II, 1957, pp. 400415 Google Scholar.

page 1358 note 4. Nous citons la trad. anglaise de Klijn, A. F. J., The Acts of Thomas, Leiden, 1962, p. 71 Google Scholar.

page 1359 note 1. Herman, E. « De benedictione nuptiali quid statuerit ius byzantinum sive ecclesiasticum sive civile », Or. Christ. Per., 4, 1938, pp. 189234 Google Scholar.

page 1359 note 2. Nov. Just. 74, A. 538, c. 5; Nov. Just. 53, A. 537, c. 6. Cf. Wolff, H. J., « The background of the post-classical législation on illegitimacy », Seminar, III, 1945, pp. 2145 Google Scholar.

page 1359 note 3. Voir notamment P. Meyer, Der rômische Konkubinat, Leipzig, 1895; P. Bonfante, « Nota sulla riforma giustinianea del concubinato », Studi S. Perozzi, Palermo, 1925, pp. 283- 286; R. Orestano, La struttura giuridica del matrimonio romano dal diritto classico al diritto giustinianeo, vol. I (seul paru), Milano, 1951 ; Gaudemet, J., L'Église dans l'Empire romain. Paris, 1959, pp. 515556 Google Scholar.

page 1359 note 4. Nov. Just. 74, A. 538, c. 4.

page 1359 note 5. Sur les rapports de l'infanticide, de l'exposition, et de l'aliénation des nouveau-nés dans le droit et dans les moeurs, on ne peut rien ajouter à la démonstration de Mommsen, Strafrecht, cit.. pp. 617-620.

page 1360 note 1. Lois de différentes dates rassemblées dans CJ IV, 43 (De patribus qui filios distraxerunt), CJ VIII, 51 (De infantibus expositis liberis et servis, et de his qui sanguinolentos emptos vel nutriendos acceperunt). Cf. Basile de CÉSarée, Hom. in illud Lucae, Destruam 4, PG, 31, 265.

page 1360 note 2. Nov. Just. 14, A. 535.

page 1360 note 3. Nov. Just. 153, A. 541, fondée sur le rapport d'un prêtre de Thessalonique.

page 1360 note 4. C. Ancyr., 21 (Rhallis-Potlis, Syntagma Kanonon, Athènes, 1852-59, t. III, p. 63).

page 1360 note 5. Rhallis-Potlis, cit.X. IV, p. 96, t. Il, p. 519.

page 1360 note 6. Proc, Anecd., IX, 19.

page 1360 note 7. Voir la version éditée par Dom J. Morin, « Commentarius Historicus de disciplina in administratione sacramenti poenitentiae… », Paris, 1651, Antiqui Poenitentiales, p. 84. Versions éditées et inédites inventoriées dans V. Grumel, Régestes des Actes du Patriarcat de Constantinople, vol. I Les Actes des Patriarches, fasc. 1, Les Régestes de 381 à 715 (Constantinople, 1932), n° ** 270. L'auteur supposé a été patriarche de la capitale entre 582 et 595, mais les séries de canons qui circulent sous son nom reposent, d'une part, sur un texte plus ancien, probablement apparenté aux canons de Basile de Césarée, et contiennent, d'autre part, des élaborations postérieures au personnage de Jean, composées sans doute entre la fin du VIIIe et le début du Xe siècle. Cf. H. G. Beck, Kirche und theologische Literatur im byzantinischen Reich, Mùnchen, 1959, p. 424.

page 1360 note 8. Bas. CAES., Ep. CLXXXVIII, 2 (vers 374).

page 1361 note 1. Cf. Dôlger, cité ci-dessus p. 1355. note 1.

page 1361 note 2. Proc Anecd. XVII, 16.

page 1361 note 3. LIB., Or. XLI, 11.

page 1361 note 4. Grégoire de Nysse, De Pauperibus Amandis Orationes II, éd. A. van Heck, Leiden, 1964, passim.

page 1361 note 5. Nov. Just. 80, A. 539.

page 1361 note 6. P. Van Den Ven, Vie de Saint Syméon Stylite le jeune. I (Bruxelles, 1962), passim.

page 1361 note 7. Nov. Just. 32, A. 535.

page 1362 note 1. Ci-dessus, p. 1358, note 3.

page 1362 note 2. I Cor. XI, 3.

page 1363 note 1. Ed. Ph. Lauchert, Die Kanones der wichtigsten altkirchlichen Concilien nebst den Apostolischen Kanones (Freiburg-Leipzig, 1896), p. 80. Cf. le grief de prendre des femmes comme guides spirituels du groupe (Timoth. Constantinop. Redeunt. Eccl. 18, PG 86,46-51).

page 1363 note 2. Leontios Von Neapolis, Das Leben des Hl. Narren Symeon, éd. L. Rydén, Uppsala, 1963, pp. 149 et 155.

page 1363 note 3. Epiph. Panarion (éd. K. Holl, Griechische Christ. Schriftt., 1915-1933), 80 (Messalianer), 3, 3-6.

page 1363 note 4. Concile de Gangres, cit., pp. 79 et 80.

page 1363 note 5. Concile tenu sous lesuiahb I, en 585, c. 9 (Liber Graduum, éd. Kmosko, citée ci-dessous p. 1364, note 5).

page 1363 note 6. Concile de Gangres, cit. passim; Epiph. Panar. 47, 80, passim.

page 1363 note 7. Inscriptions éparses dans les Monumenta Asiae Minoris Antiquae, I (1928), VII (1956). VIII (1962), notamment. On consultera le recueil procuré par W. M. Calder, « The Epigraphy of the Anatolian Hérésies », Anatolian Studies près, to Sir W. M. Ramsay, Manchester, 1923, pp. 59-91, et Ad. Wilhelm, « Griechische Grabinschriften aus Kleinasien », Sitzungsber. preuss. Akad. Wissensch. Philol. Hist. Ki., 1932, pp. 792-865.

page 1363 note 8. Tit. Bostr., Adv. Manich., Il, 33 (PG 18, 1197); dans un développement analogue. Augustin accuse les « manichéens » d'utiliser l'observation des périodes stériles des femmes pour séparer relations conjugales et procréation, et il considère que les épouses sont ainsi abaissées à la condition de prostituées (Aug., De Moribus Manichaeor.. Il, 18, PL 32, 1372-1373).

page 1363 note 9. Epiph. Panar.. 26, 4.

page 1364 note 1. Calder, cit. n° 5 (p. 81), deux soeurs spirituelles; n° 9 (p. 87), une femme qui a vécu dans la continence (èvxpaTeuaaj«vr], cf. le nom de la secte des Encratites) ; n° 11 (p. 90), un prêtre eunuque.

page 1364 note 2. Wilhelm, Grabinschriften, pp. 792-809.

page 1364 note 3. Calder, cit., n° 6 (Mon. Asiae Min. Ant.. VII, 92).

page 1364 note 4. « Vita Matronae higumenae », Acta Sanctor. Novembr., III (1910), pp. 790-813, c. 2.

page 1364 note 5. Graduum, Liber. éd. Kmosko, M., Patrologia Syriaca. III, Paris, 1916 Google Scholar, XV 13, XIX 15.

page 1364 note 6. Eus. Emes., Hom. VII, 9, cf. ci-dessus, p. 1356, note 1.

page 1365 note 1. H. Achelis, Virgines Subintroductae. Ein Beitrag zum VII Kap. des I Korinthierbriefs, Leipzig, 1902.

page 1365 note 2. Jean Chrysostome, Les cohabitations suspectes. Comment observer la virginité éd. trad. J. Dumortier, Paris, 1955.

page 1365 note 3. Mon. Asiae Min. Ant., I, 228, 303, VII, 96.

page 1365 note 4. Jean Chrysostome in Ep. I Thess., cap. IV, Hom. V (PG 62, 426).

page 1365 note 5. Bas. CAES., Ep.. CLXXXVIII, 18 (vers 374).

page 1365 note 6. Cf. P. Petit, Libanios et la vie municipale à Antioche au IVe siècle ap. J.-C, Paris, 1955, pp. 328-329.

page 1366 note 1. Jean Chrysostome, Obs. Virg.. I.

page 1366 note 2. Gregorii Nysseni Vita Macrinae, éd. V. Woods Callahan, dans Greg. Nyss. Opéra. cur. W. Jaeger, VIII/1, Leiden, 1952, pp. 374-414.

page 1366 note 3. Cité ci-dessus, p. 1358, note 2.

page 1366 note 4. Vie de sainte Mélanie, éd. D. Gorce, Sources Chrét., 90, Paris, 1962, 1-6.

page 1366 note 5. John of Ephesus, Livres of the Eastern Saints, LV (trad. E. W. Brooks, Patrologie orientale, XIX, 1925, pp. 191-196).

page 1366 note 6. Hieron. Epist., CVIII, 4 (PL 22, 880).

page 1366 note 7. Jean Chrysostome, In Annam, I, 4 (PG 54, 639), et tous les développements cités ci-dessus p. 1356, note 1.

page 1367 note 1. Nili Ancyr. Narrât., Il (PG 79, 601).

page 1367 note 2. Vie de sainte Mélanie, 1.

page 1367 note 3. Bas. CAES., Regulae fusius tractatae, 12 (PG 31, 948); Just. Nov., 22, A. 536, c. 5; Nov., 117, A. 542, c. 10, cette dernière consacrée aux cas de divorce.

page 1367 note 4. Art. Veuvage, Veuve (H. Leclercq), Dict. Archéol. Chrét. Liturg., XV72, 3007-3026; Monachisme (du même auteur), ibid., XI/2, 1774-1947, et ci-dessous n° 80.

page 1367 note 5. Const. Apost. (éd. F. X. Funk, Didascalia et Constitutiones Apostolorum, Paderborn, 1905), III, 1 et 2. Cf. Bas. Caes. Ep., CLXXXVIII, 24 (vers 374).

page 1367 note 6. J. Dauvillier, C. DE Clercq, Le Mariage en droit canonique oriental, Paris, 1936, pp. 195-200.

page 1367 note 7. Bas. CAES. Ep., CLXXXVIII, 18.

page 1368 note 1. Les histoires du monachisme ancien ignorent à peu près entièrement les problèmes économiques et démographiques, au profit du commentaire spirituel. L'essentiel des faits est dit en quelques pages dans l'article de Leclercq cité ci-dessus, et dans Nouvelle Histoire de l'Église, I, Des Origines à S. Grégoire le Grand, par J. DaniéLou et H. Marrou, Paris, 1963, pp. 310-318.

page 1368 note 2. Histoire des Moines d'Egypte, rédigée vers 400, Histoire Lausiaque de Palladios, vers 419-420, Institutions et Conférences de Jean Cassien, vers 420, cf. DaniÉLou-Marrou ci-dessus; toutes ces oeuvres attestent l'état de la fin du IVe siècle.

page 1368 note 3. V. Corbo, G H Scavi di Kh. Siyar el-Ghanam (Campo dei Pastori) e i monasteri dei dintorni (Jérusalem, 1955).

page 1368 note 4. G. Tchalenko, Villages antiques de la Syrie du Nord. Le Massif du Bélus à l'époque romaine, 3 vol., Paris, 1953-1958.

page 1368 note 5. Avi-Yonah, Cf. M., « The Economies of Byzantine Palestine » ﹛Isr. Explor. Journ., VIII, 1958, pp. 3951 Google Scholar).