Skip to main content Accessibility help
×
Home
Hostname: page-component-7bb4899584-dbpp2 Total loading time: 0.27 Render date: 2023-01-27T05:49:36.931Z Has data issue: true Feature Flags: { "useRatesEcommerce": false } hasContentIssue true

Il n’est pas de passé sans futur: Les Annales à l’heure du nouveau millénaire

Published online by Cambridge University Press:  04 August 2021

Carla Hesse*
Affiliation:
University of California, Berkeleychesse@berkeley.edu

Il n’est pas de passé sans futur: les annales à l’heure du nouveau millénaire

Au cours des dernières décennies, le comité de rédaction des Annales a transformé la plus importante revue historique de l’après-guerre pour en faire aujourd’hui une entreprise académique innovante du xxie siècle qui reste néanmoins ancrée dans la mission, l’ambition et le mode de fonctionnement de ses fondateurs et des générations qui leur ont succédé. Au cœur de sa réinvention se trouve un tournant post-structurel, en réponse aux changements géopolitiques, à la révolution numérique et aux développements de l’économie comportementale. Celui-ci a permis à la revue de renouer avec son engagement pluridisciplinaire originel en faveur d’une recherche historique empirique, mais en l’inscrivant dans un nouveau registre épistémique, qualifié par le comité de « constructiviste ». Les Annales ont ainsi élargi leur engagement aux sciences sociales classiques pour inclure de nouvelles approches de la littérature, de la pensée politique et d’autres disciplines des « humanités », tout en étendant leurs modes de diffusion.

There is no past without a future: the annales in the new millennium

There Is No Past Without a Future: The <span class='italic'>Annales</span> in the New Millennium

Over the past few decades, the editorial board of the Annales has transformed the most important historical journal of the postwar period. Today it is an innovative, twenty-first-century academic enterprise that remains, nonetheless, recognizably anchored in the mission, ambition, and mode of operation of its founders and its earlier generations of editors. At the core of its reinvention is a post-structural turn in response to geopolitical shifts, the digital revolution, and developments in behavioral economics. This has permitted the journal to recapture its founding pluridisciplinary commitment to empirical historical research in a new epistemic register, characterized by the editorial board as “constructivist.” The journal has broadened its engagement from the classic social sciences to include new approaches from literature, political thought, and other “humanities” disciplines, and has expanded its modes of dissemination.

Type
Vues d’ailleurs
Copyright
© Éditions de l’EHESS

Access options

Get access to the full version of this content by using one of the access options below. (Log in options will check for institutional or personal access. Content may require purchase if you do not have access.)

Footnotes

*

Le titre de l’article est un clin d’œil à une citation de Siri Hustvedt, Un été sans les hommes, trad. par C. Le Bœuf, Arles, Actes Sud, [2011] 2013, p. 115 : « Il n’est pas de futur sans passé. » Carla Hesse est professeure d’histoire à l’University of California Berkeley. Elle est notamment l’autrice de Publishing and Cultural Politics in Revolutionary Paris, 1798-1810, Berkeley/Los Angeles, University of California Press, 1991 et de The Other Enlightenment: How French Women Became Modern, Princeton, Princeton University Press, 2001. On lui doit également deux articles dans les Annales : Carla Hesse, « La preuve par la lettre. Pratiques juridiques au tribunal révolutionnaire de Paris (1793-1794) », Annales HSS, 51-3, 1996, p. 629-642 ; ead., « La logique culturelle de la loi révolutionnaire », Annales HSS, 57-4, 2002, p. 915-933. Elle est membre, depuis 1991, du comité de rédaction de la revue Representations, qu’elle a codirigée entre 1993 et 2003. Elle a occupé, entre 2009 et 2019, le poste de doyenne de la faculté des sciences sociales de l’University of California Berkeley et a cofondé avec l’anthropologue William Hanks, en 2013, Social Science Matrix, un nouvel institut de recherche en sciences sociales à l’UC Berkeley.

Traduction d’Antoine Heudre

References

1 Margaret Thatcher, entretien avec Douglas Keay, Woman’s Own, 23 septembre 1987, p. 30, https://www.margaretthatcher.org/document/106689 ; Jacques Derrida, De la grammatologie, Paris, Éd. de Minuit, 1967, p. 227.

2 Sur l’histoire du « tournant critique », on peut mentionner ici quelques repères : Jacques Revel, « Histoire et sciences sociales : les paradigmes des Annales », Annales ESC, 34-6, 1979, p. 1360-1376 ; id., « Le temps du doute », Politiques, 7, 1994, p. 60-78 ; éditorial, « Histoire et sciences sociales. Un tournant critique ? », Annales ESC, 43-2, 1988, p. 291-293, reproduit dans le présent numéro : « 90 ans d’éditoriaux », p. 725-796 ; Roger Chartier, « Le monde comme représentation », Annales ESC, 44-6, 1989, p. 1505-1520 ; Bernard Lepetit, « Les Annales aujourd’hui », Review (Fernand Braudel Center), 18-2, 1995, p. 329-354 ; Antoine de Baecque, « Où est passé le ‘tournant critique’ ? », Le Débat, 104, 1999, p. 162-170 ; « Éditorial », A. Ingold (dir.), no spécial « Environnement », Annales HSS, 66-1, 2011, p. 5-7 et l’éditorial, « Les Annales, aujourd’hui, demain », Annales HSS, 67-3, 2012, p. 557-560, reproduits dans le présent numéro : « 90 ans d’éditoriaux », p. 725-796.

3 Hayden White, Metahistory: The Historical Imagination in Nineteenth Century Europe, Baltimore, Johns Hopkins University Press, 1973 ; Lawrence Stone, « The Revival of Narrative: Reflections on a New Old History », Past & Present, 85, 1979, p. 3-24 ; John Toews, « Intellectual History after the Linguistic Turn: The Anatomy of Meaning and the Irreducibility of Experience », The American Historical Review, 92-4, 1987, p. 879-907 ; Daniel Kahneman, « New Challenges to the Rationality Assumption », Journal of Institutional and Theoretical Economics (JITE)/Zeitschrift Für Die Gesamte Staatswissenschaft, 150-1, 1994, p. 18-36.

4 Pour une perspective anglo-américaine sur cette période, voir Jan de Vries, « Great Expectations: Early Modern History and the Social Sciences », Review (Fernand Braudel Center), 22-2, 1999, p. 121-149 ; id., « The Return from the Return to Narrative », Max Weber Lecture Series, 1, 2013 ; Carla Hesse, « The ‘New Empiricism’ », Cultural History and Social History, 1-2, 2004, p. 201-207 ; Peter Mandler, « The Problem with Cultural History », Cultural and Social History, 1-1, 2004, p. 94-117.

5 Voir supra n. 3.

6 « Éditorial », A. Ingold (dir.), no spécial « Environnement », art. cit.

7 Voir en particulier Courtney Brown, Chaos and Catastrophe Theories, Thousand Oaks, SAGE, 1995.

8 Amos Tversky et Daniel Kahneman, « Judgment under Uncertainty: Heuristics and Biases », Science, 185-4157, 1974, p. 1124-1131.

9 Social Science Research Council, To Secure Knowledge: Social Science Partnerships for the Common Good, New York, SSRC, 2018, p. ii. Publié récemment aux États-Unis par le SSRC, ce rapport fournit des éléments importants quant au problème de la sécurisation des données sociales publiques et privées (au format propriétaire).

10 Dans un registre plus humaniste, le « nouvel historicisme » développé par le comité de rédaction de la revue Representations (University of California Press, 1983-) a anticipé l’effondrement de ce modèle dyadique de la méthode et du domaine.

11 « Éditorial », A. Ingold (dir.), no spécial « Environnement », art. cit., p. 4.

12 Thomas Piketty, « La fonction critique », colloque « Les sciences sociales au xxi e siècle », EHESS, 16 juin 2015, https://www.canal-u.tv/video/ehess/la_fonction_critique.19056.

13 Sur la notion de « style comme écart », voir Geoffrey Leech, « Stylistics », in T. A. van Dijk (dir.), Discourse and Literature: New Approaches to the Analysis of Literary Genres, Amsterdam, John Benjamins, 1985, p. 39-56 ; Nicole Gueunier, « La pertinence de la notion d’écart en stylistique », M. Arrivé et J.-C. Chevalier (dir.), no spécial, « La stylistique », Langue française, 3, 1969, p. 34-45.

14 Cette formule s’inspire de la célèbre description de Gertrude Stein d’Oakland, en Californie, « there is no there there » dans Gertrude Stein, Everybody’s Autobiography, New York, Random House, 1937, p. 289.

Save article to Kindle

To save this article to your Kindle, first ensure coreplatform@cambridge.org is added to your Approved Personal Document E-mail List under your Personal Document Settings on the Manage Your Content and Devices page of your Amazon account. Then enter the ‘name’ part of your Kindle email address below. Find out more about saving to your Kindle.

Note you can select to save to either the @free.kindle.com or @kindle.com variations. ‘@free.kindle.com’ emails are free but can only be saved to your device when it is connected to wi-fi. ‘@kindle.com’ emails can be delivered even when you are not connected to wi-fi, but note that service fees apply.

Find out more about the Kindle Personal Document Service.

Il n’est pas de passé sans futur: Les Annales à l’heure du nouveau millénaire
Available formats
×

Save article to Dropbox

To save this article to your Dropbox account, please select one or more formats and confirm that you agree to abide by our usage policies. If this is the first time you used this feature, you will be asked to authorise Cambridge Core to connect with your Dropbox account. Find out more about saving content to Dropbox.

Il n’est pas de passé sans futur: Les Annales à l’heure du nouveau millénaire
Available formats
×

Save article to Google Drive

To save this article to your Google Drive account, please select one or more formats and confirm that you agree to abide by our usage policies. If this is the first time you used this feature, you will be asked to authorise Cambridge Core to connect with your Google Drive account. Find out more about saving content to Google Drive.

Il n’est pas de passé sans futur: Les Annales à l’heure du nouveau millénaire
Available formats
×
×

Reply to: Submit a response

Please enter your response.

Your details

Please enter a valid email address.

Conflicting interests

Do you have any conflicting interests? *