Skip to main content Accessibility help
×
Home
Hostname: page-component-544b6db54f-prt4h Total loading time: 0.207 Render date: 2021-10-21T03:23:27.009Z Has data issue: true Feature Flags: { "shouldUseShareProductTool": true, "shouldUseHypothesis": true, "isUnsiloEnabled": true, "metricsAbstractViews": false, "figures": true, "newCiteModal": false, "newCitedByModal": true, "newEcommerce": true, "newUsageEvents": true }

Peuplement Etranger et Innovations Agraires

Published online by Cambridge University Press:  25 October 2017

Get access

Extract

Entreprise sous les auspices du Conseil universitaire de la Recherche sociale par notre collaborateur Albert Demangeon, assisté d'un spécialiste réputé, Georges Mauco, une enquête très poussée aboutit aujourd'hui à la publication d'un gros recueil de Documents pour servir à l'étude des étrangers dans l'agriculture française. Inutile de souligner, j'imagine, et l'ampleur de la question, et l'opportunité de l'enquête.

Son unité a été fort bien assurée par un questionnaire lancé à plus de 3.000 exemplaires. Il portait à la fois sur les effectifs, les nationalités, les conditions sociales des étrangers ; leur degré d'assimilation et leurs rapports avec les populations françaises au sein desquelles ils s'établissent ; enfin leur rôle économique, leurs apports de méthodes, d'améliorations, de nouveautés, leurs salaires aussi. — Plus d'un millier de collaborateurs, la plupart enseignants, d'autres appartenant au personnel de l'Agriculture, au clergé rural, etc., ont répondu au questionnaire, quelquefois avec un sens, une curiosité d'esprit, un zèle qui contrastent heureusement avec la totale abstention des services du Ministère de l'Intérieur.

Type
Questions de Faits et de Methode
Copyright
Copyright © Les Éditions de l'EHESS 1939

Access options

Get access to the full version of this content by using one of the access options below. (Log in options will check for institutional or personal access. Content may require purchase if you do not have access.)

References

page 194 note 1. Paris, Hermanm, 1939 ; in-8°, 654 p. — Rappelons que M. Mauco est l'auteur d'un livre important sur Les Etrangers en France, Paris, Colin, 1932 (Cf. Annales, t. V, 1932, p. 489).

page 195 note 1. Il y a d'ailleurs à cela des raisons climatiques, parfois, ou agricoles. Cf., par exemple, ce que dit un enquêteur des Suisses du Périgord (p. CÎ8) : « II» fument des quartiers de porc dans la cheminée, mais l'air marin trop_ humide et l'absence de chambre spéciale, ne permet pas d'obtenir de bons résultats. Il» continuent à fabriquer et à manger de la choucroute, mais ils abandonnent la bière pour le vin. ». — Pour la polenta des Italiens, dans la même contrée (p. 631) : « Ils se réunissent entre fermes voisines pour déguster ce plat national , mais le maïs français, moins savoureux que celui d'Italie, ne convient pas toujours pour cette préparation. »

page 195 note 2. Par contre, dans les Basses-Alpes (p. 444), plusieurs Italiens « utilisent une paire de bORufs pour exploiter leur terre, alors que depuis vingt ans, le boeuf dans la vallée a cédé la place au cheval et au mulet ».

page 196 note 1. Les ouvriers et métayers italiens, « il faut les conseiller notamment pour les travaux de la vigne » (Var, p. 447). — Dans le Gard (p. 444), on signale un Italien, naturalisé, « originaire de Chianti où ses parents étaient vignerons : c'est le seul étranger estimé pour son métier par les gens du pays, et bien peu de vinificateurs français font du vin aussi non que le sien ». — De façon analogue, quand des Suisses s'établissent en Périgord : dans la région de Morabazillac, ce somt des vignerons venais du Valais et de Ja région de Neuchâtel (p. 638). — Etc.

page 196 note 2. De divers côtés, on signale, dans le Sud-Ouest, que les Italiens « font école au point de vue de la conservation des fourrages, qu'ils laissent dehors en tas coniques, fixés par un piquet central et dont la base est isolée par des moyens de fortune » (p. 454 ; cf. également p. 456, Lot-et-Garonne, et 636, Périgord).

page 196 note 3. Un seul gros défaut. Pas d'index nerum. Ni d'ailleurs d'index locorum, mais ceci est véniel.

Send article to Kindle

To send this article to your Kindle, first ensure no-reply@cambridge.org is added to your Approved Personal Document E-mail List under your Personal Document Settings on the Manage Your Content and Devices page of your Amazon account. Then enter the ‘name’ part of your Kindle email address below. Find out more about sending to your Kindle. Find out more about sending to your Kindle.

Note you can select to send to either the @free.kindle.com or @kindle.com variations. ‘@free.kindle.com’ emails are free but can only be sent to your device when it is connected to wi-fi. ‘@kindle.com’ emails can be delivered even when you are not connected to wi-fi, but note that service fees apply.

Find out more about the Kindle Personal Document Service.

Peuplement Etranger et Innovations Agraires
Available formats
×

Send article to Dropbox

To send this article to your Dropbox account, please select one or more formats and confirm that you agree to abide by our usage policies. If this is the first time you use this feature, you will be asked to authorise Cambridge Core to connect with your <service> account. Find out more about sending content to Dropbox.

Peuplement Etranger et Innovations Agraires
Available formats
×

Send article to Google Drive

To send this article to your Google Drive account, please select one or more formats and confirm that you agree to abide by our usage policies. If this is the first time you use this feature, you will be asked to authorise Cambridge Core to connect with your <service> account. Find out more about sending content to Google Drive.

Peuplement Etranger et Innovations Agraires
Available formats
×
×

Reply to: Submit a response

Please enter your response.

Your details

Please enter a valid email address.

Conflicting interests

Do you have any conflicting interests? *