Skip to main content Accessibility help
×
Home

L’exposition des patients en radiodiagnostic : Bilan de l’étude dosimétrique réalisée en 2001–2003 dans 24 services français de radiologie

  • H. Beauvais-March (a1), M. Valero (a1), A. Biau (a2), N. Hocine (a2), J.-L. Rehel (a2) and M. Bourguignon (a1)...

Abstract

Dans le cadre des travaux de transposition en droit français de la directive 97/43 Euratom relative à la radioprotection des patients, une campagne nationale de dosimétrie en radiodiagnostic s’est déroulée entre avril 2001 et février 2003, à l’initiative conjointe des sociétés savantes et professionnelles, de la Direction générale de la Sûreté nucléaire et de la radioprotection (DGSNR) et de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). Son objectif était d’associer des niveaux de doses aux procédures radiologiques standardisées, élaborées dans une étape précédente par la Société française de radiologie, et d’engager une première étude pour la détermination de niveaux de référence diagnostiques (NRD) français. Sur la base de protocoles de mesures et de fiches d’informations établis par l’IRSN et la Société française de physique médicale, la campagne a reposé sur des équipes pluridisciplinaires (radiologue, physicien, technicien), dans 24 services de radiologie volontaires. Son organisation pratique, la centralisation des données et le traitement des résultats ont été assurés par l’IRSN. Pour les 8 examens sélectionnés (4 en radiologie classique et 4 en scanographie), dans chaque service, 20 sujets d’âge adulte et de morphologie moyenne devaient faire l’objet d’une dosimétrie. En radiologie classique, la dose à l’entrée a été mesurée par dosimètres thermoluminescents placés à la peau, pour 1231 patients. En scanographie l’indice de dose de scanographie pondéré et le produit dose × longueur ont été déterminés pour 667 patients à partir des paramètres de l’examen et des données de base du scanner. Pour chaque type d’examen les valeurs moyennes de chacune de ces grandeurs ainsi que celles du 75e percentile ont été calculées. Pour la grande majorité des examens et des centres ayant participé à l’étude, il apparaît que ces valeurs se situent en dessous des NRD proposés par la Commission européenne en 1996. Ces résultats, analysés en fonction des facteurs d’influence sur la dose et des limites méthodologiques de l’étude (volontariat des services participant), prouvent la faisabilité et le grand intérêt d’une campagne nationale de mesures de doses en radiologie, à plus grande échelle, qui permettrait d’établir des NRD spécifiques à la pratique française, de prévoir leur révision périodique et de définir les démarches d’optimisation appropriées.

Copyright

References

Hide All
[1] Beauvais-March, H., Valero, M., Biau, A., Bourguignon, M. (2003a) Niveaux de référence diagnostiques : spécificités de la démarche française en radiologie, Radioprotection 38, 187-200.
[2] Beauvais-March H., Valero M., Hocine N., Biau A., Bourguignon M. (2003b) Résultats préliminaires de la campagne de dosimétrie patients, Journées françaises de radiologie, Paris, octobre 2002, J. Rad. 83, 1305.
[3] Code de la santé publique (2003) Protection des personnes exposées aux rayonnements ionisants à des fins médicales ou médico-légales, Chapitre V.I., section 6, articles R. 1333-55 à R. 133-74.
[4] Commission européenne (1996) European guidelines on quality criteria for diagnostic radiographic images. EUR 16260. Publications des Communautés Européennes, Luxembourg.
[5] Commission européenne (1997) Quality criteria for computed tomography. EUR 16262. Publications des Communautés Européennes, Luxembourg.
[6] Commission européenne (1999) Conseils sur la mise en œuvre de niveaux de référence diagnostiques pour les expositions médicales. Radioprotection 109. Publications des Communautés Européennes, Luxembourg.
[7] Commission européenne (2000) Recommendations for patient dosimetry in diagnostic radiology using TLD. EUR 19604, Publications des Communautés Européennes, Luxembourg.
[8] Conseil des communautés européennes (1997) directive 97/43/Euratom du 30 juin 1997 relative à la protection sanitaire des personnes contre les dangers des rayonnements ionisants lors des expositions à des fins médicales. J.O. des Communautés européennes n° L 180.
[9] IAEA (1995) Radiation doses in diagnostic radiology and methods for dose reduction. TECDOC 796.
[10] ICRP Publication 73 (1996) Radiological protection and safety in medicine, Ann. ICRP 26 (2).
[11] JO (2004) Journal officiel de la R. F., Arrêté du ministre chargé de la santé du 12/02/04, relatif aux niveaux de référence diagnostiques en radiologie et médecine nucléaire, JO du 16 mars 2004, p. 5117.
[12] Nagel H.D. et al. (2002) Radiation Exposure in Computed Tomography. European Coordination Committee of the Radiological and Electromedical Industries, cocir@zvei.org, Hamburg, German.
[13] Naudy S., Valero M., Beauvais-March H., Hocine N. (2002) Campagne nationale de dosimétrie en radiologie : résultats préliminaires, 41es Journées scientifiques de la Société française de physique médicale, Grenoble, juin 2002. Publication SFPM.
[14] NRPB (1999) Guidelines on patient dose to promote the optimisation of protection for diagnostic medical exposures. Doc. NRPB 10 (1), UK.
[15] OPRI-Société française de radiologie (2001) Mission sur les procédures et les niveaux de référence des examens médicaux utilisant les rayonnements ionisants. Les procédures radiologiques : critères de qualité et optimisation des doses. Publication OPRI, www.sfrnet.org.
[16] SFPM (1990) Société française de physique médicale, Évaluation des performances et contrôle de qualité des scanners. Bibliothèque SFPM, www.sfpm.asso.fr.
[17] SFPM (1993) Société française de physique médicale, Guide pratique de maîtrise de la qualité en radiodiagnostic conventionnel. Bibliothèque SFPM, www.sfpm.asso.fr.
[18] SFPM (2004) Société française de physique médicale, Dosimétrie des explorations diagnostiques en radiologie. Bibliothèque SFPM, www.sfpm.asso.fr.

Keywords

L’exposition des patients en radiodiagnostic : Bilan de l’étude dosimétrique réalisée en 2001–2003 dans 24 services français de radiologie

  • H. Beauvais-March (a1), M. Valero (a1), A. Biau (a2), N. Hocine (a2), J.-L. Rehel (a2) and M. Bourguignon (a1)...

Metrics

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed