Skip to main content Accessibility help
×
Home

Principales caractéristiques de Sechium edule Sw.

  • Karine Monnerville (a1), Yannick Boc (a1), Odile Jean-Charles (a1), Manuel Dornier (a1) (a2) and Max Reynes (a2)...

Abstract

La plante. Sechium edule Sw. appartient à la famille des cucurbitacées. Originaire du Mexique, cette robuste liane monoïque est aujourd'hui cultivée dans de nombreux autres pays tropicaux. Elle produit des fruits piriformes connus principalement sous les noms de christophine, chayotte ou chouchou. Pauvres en calories et riches en sels minéraux, ces fruits sont intéressants sur le plan diététique. Dans certaines conditions, la plante développe également des tubercules comestibles riches en amidon. Culture. La Christophine est généralement cultivée sous tonnelle, dans des zones humides à températures modérées. Sa culture est peu contraignante et conduit à des rendements de production élevés. Les attaques fongiques et les nématodes peuvent être évités en mettant en œuvre les traitements adéquats. Valorisation. Le principal frein à l'exportation et l'exploitation industrielle de S. edule est sa conservation après récolte. Un emballage sous film plastique associé à des températures voisines de 10 °C permet une conservation pendant 40 à 50 j. Ces résultats sont encore améliorés en utilisant une irradiation λ. Conclusion. De nos jours, les différentes parties de la plante sont utilisées de façon artisanale dans les domaines culinaire et médicinal. La transformation à l'échelle industrielle de la christophine nécessite la recherche de variétés produisant des fruits de qualité homogène, résistant mieux aux maladies et présentant de bons rendements en fruits, jeunes tiges et tubercules.

Copyright

References

Hide All
[1] Porcher M.H., Multilingual multiscript plant data base, Université de Melbourne (Australie), http://gmr.landfood.unimelb.edu.au/ Plantnames/Sorting/Sechium.html, 2001.
[2] Lira Saade R., Negleted Crops: 1492 from a different perspective, in: Hernando Bermejo J.E., Leon J. (Eds), Plant Production and Protection Series n $^\circ$ 26, FAO, Rome, 1994, pp. 79-84.
[3] Anonyme, La christophine, In: groupement d'Étude et de recherche pour le développement de l'agronomie tropicale (Gerdat), institut de Recherche agronomique tropicale et des cultures vivrières (Irat) (Éds.), Rapport de synthèse, résultats 1982, Martinique, Document interne, Martinique, 1983.
[4] Messiaen C.-M., Le potager tropical. 2. Cultures spéciales, Presses Universitaires de France, Collection `` techniques vivantes '', Paris, 1998.
[5] Fournet J., La grande encyclopédie de la Caraïbe, Éditions Sanoli, Paris, 1990.
[6] Zinsou C., Mestres C., Vansuyt G., Perron F., Pourquoi la christophine (Sechium edule Swartz) ne tubérise pas aux Antilles ?, in: Degras L. (Éd.), VII $^{{\rm th}}$ Symposium of the International Society for Tropical Root Crops, Institut national de la recherche a (Inra), Paris, France, 1988, pp. 859-873.
[7] Zinsou, C., Sobesky, O., Clairon, M., Composition minérale et glucidique du fruit de la christophine ou chayote, Sechium edule Sw., au cours du grossissement du fruit, Agro-nomie 3 (6) (1983) 529-536.
[8] Sharma, M.D., Newstrom-Lloyd, L.E., Neupane, K.R., Nepal's new chayote genebank offers great potential for food production in marginal lands, Diversity 11 (4) (1995) 7-8.
[9] Lefevre F., Complément à la circulaire du 15 septembre 1993 relative au programme de développement des cultures fruitières en Guadeloupe, Office de Développement de l'économie agricole des départements d'outre-Mer (Odeadom), Guadeloupe, 1998.
[10] Hostachy, B., Daly, P., La culture de la christophine en danger ou le réveil de Myco-sphaerella melonis en Martinique, Phytoma 455 (1993) 53-56.
[11] Anonyme, Rapport interne du Groupement Régional d'Intérêt Scientifique Phytosanitaire (GRISP) Antilles-Guyane, Guadeloupe, 1992.
[12] D'Arc de Lima, R., Pereira Dias, W., Mauro da Cunha e Castro, J., Doenças causadas por nematoides em cucurbitaceas, Inform. Agropec. Belo Horizonte 17 (182) (1995) 57-59.
[13] Anonyme, Statistique annuelle, culture légumière 1997, Office de Développement de l'économie agricole des départements d'outre-Mer (Odeadom), Guadeloupe, Réunion, France, 1998.
[14] Anonyme, AGRIDATA, Base de données sur le développement agricole de l'état de Minas Gerais, Brésil, http://www.agridata.mg.gov.br/ buscasim.html, 1998.
[15] Anonyme, Chayote, mirliton, vegetable pear, in: Speciality crops information sheets developped by University of California, Washington State University (WSU), http://www. island.wsu.edu/CROPS/CHAYOTE.htm, 1992.
[16] Utterback L., International Horticulture Global Agribusiness Information Network, http://www. fintrac.com/mktinfo/tpm/novdec96/nov1.htm, 1996.
[17] Aung, L.H, Harris, C.M, Rij, R.E, Post-harvest storage temperature and film wrap effects on quality of chayote, Sechium edule Sw., J. Hortic. Sci. 71 (6) (1996) 297-304.
[18] Wiendl, F.M., Arthur, V., Wiendl, T.A., Conservaç ao pos colheito co chuchu, Sechium edule. L., comm o uso da refrigeraç ao radiaçies gama do cabalto-60 e filme de polietilemo, Rev. Agr. Picaricaba 72 (2) (1997) 179-188.
[19] Lira Saade R., Chayote, Sechium edule (Jacq.) Sw., Promoting the conservation and use of underutilized and neglected crops. 8, Institute of Plant Genetics and Crop Plant Research (Gatersleben/International Plant Genetic Resources Institute), Roma, Italy, 1996, 58 p.
[20] Timothy, J.N., New opportunities in the Cucurbitaceae, in: Janick J., Simon J.E. (Eds.), New crops, Wiley, New York, 1993, pp. 538-546.

Keywords

Principales caractéristiques de Sechium edule Sw.

  • Karine Monnerville (a1), Yannick Boc (a1), Odile Jean-Charles (a1), Manuel Dornier (a1) (a2) and Max Reynes (a2)...

Metrics

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed