Skip to main content Accessibility help
×
Home

Remarques sur l'ontologie de Sartre

  • A. Shalom (a1)

Extract

Le but de ces quelques pages est de clarifier la manière dont Sartre utilise la notion de «l'être» dans son principal ouvrage, l'Être et le Néant. L'être, nous dit Sartre, est « dévoilé par quelque moyen d'accès immédiat» qu'il nomme « l'ennui», « la nausée » etc. « L'être » dont il est ici question est, nous le verrons, le concept général qui s'applique aux deux catégories d'existents qui, selon Sartre, composent le monde: l'être-en-soi et l'être-pour-soi. On a souvent dit que l'intérêt de cet ouvrage se trouve dans les analyses qu'il nous donne de l'être-pour-soi qui est le nom donné à la « réalité humaine », et non dans ce qu'il nous dit concernant l'être-en-soi. II est vrai que Sartre ne consacre que quelques pages à cette derniére question. Cependant, il me semblc que ce que nous dit Sartre concernant l'être-en-soi est la clef de son ontologie de base, et que le sens de cet « En-soi» éclairera, également, certaines de ses affirmations concernant le « Pour-soi». Les deux concepts sont solidaires, mais le sens de l'En-soi est, en quelque sorte, plus fondamental que le sens du Pour-soi.

Copyright

References

Hide All

1 Sartre, J.-P.: L'Être et le Néant (Paris, Gallimard, 1943), p. 14. Toutes les références insérées dans le texte renvoient à cet ouvrage.

Remarques sur l'ontologie de Sartre

  • A. Shalom (a1)

Metrics

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed