Skip to main content Accessibility help
×
Home

Note sur le caractère philosophique de la pensée de Karl Marx1

  • Yvon Blanchard (a1)

Extract

On pourra s'étonner de voir reprendre la considération de la pensée de Marx après les études innombrables dont elle a été l'objet surtout depuis une quinzaine d'années. Il est permis de croire en effet que tout a été dit dans les perspectives les plus diverses et sous les formes les plus variées à propos de cette pensée dont tous s'accordent à reconnaître l'importance, non seulement au niveau des idées, mais sur le plan de la vie quotidienne de l'humanité. A quelle discipline intellectuelle n'a-t-on pas essayé de l'annexer? Certains voient en elle une sociologie ou même une économique, d'autres, une philosophic ou même une théologie, sans oublier ceux pour qui l'art et la littérature, les sciences et l'éducation n'ont de sens qu'à travers elle.

Copyright

References

Hide All

2 cf. en ce sens, deux interprétations contemporaines: Jean Hyppolite, Études sur Marx et Hegel, (Paris, Marcel Rivière, 1955), 205 pages. Pierre Bigo, Marxisme et humanisme, (Paris, Presses Universitaires de France, 1954), 269 pages.

3 Trad. Molitor, Œuvres philos. tome VI, (Paris, Alfred Costes, 1927), p. 144.

4 Jean-Yves Calvez, La pensée de Karl Marx, (Paris, Éditions du Seuil, 1956), p. 149.

5 Trad. Lefebvre et Guterman, inMorceaux choisis, (Paris, Gallitnard), p. 103.

6 « Le travail aliéné », Manuscrits Economico-philosophiques, trad. Rubel dans La Revue socialiste, février 1947, p. 157.

7 Trad. Lefebvre et Guterman, op. cit. p. 355.

8 Trad. Molitor, (Paris, Alfred Costes, 1947), p. 54.

9 Ibid. p. 55.

10 cité par Calvez, op. cit p. 500.

11 MEGA, I, 6, p. 227. II s'agit ici du texte original de Marx. On sait en effet qu'il a rédigé Misère de la Philosophie directement en français.

12 Trad. Molitor, Œuvres philos., tome I, (Paris, Alfred Costes, 1952), pp. 107–108.

13 Jean Lacroix, « Prolétariat et Philosophie », dans Esprit, 19e année, no 180–181, juillet-août 1951 (no 7–8), p. 199.

14 MEGA, I, I, p. 505. (Traduction partielle de ce texte dans Calvez, op. cit. p. 48).

1 On comprendra qu'il s'agit ici d'ébaucher l'esquisse d'une perspective d'interprétation globale de la pensée de Marx, et dans cette perspective de poser des jalons quant à la conception concrète que Marx s'est faite de la philosophie comme expression de sa pensée. Il est bien évident qu'un travail moins restreint que celui-ci supposerait un recours plus fréquent à un plus grand nombre de textes de Marx.

Note sur le caractère philosophique de la pensée de Karl Marx1

  • Yvon Blanchard (a1)

Metrics

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed.