Skip to main content Accessibility help
×
Home

La société civile, juge des droits de l’homme: à propos du Tribunal International Monsanto

Published online by Cambridge University Press:  20 July 2018

Get access

Abstract

The Monsanto International Tribunal, a creation of civil society, sat at The Hague in October 2016. In its “Advisory Opinion” of 18 April 2017, this popular tribunal assessed Monsanto’s conduct under international law with regard to the right to a healthy environment, the right to food, the right to health, scientific freedom, as well as war crimes and ecocide. This article analyzes that opinion and situates it in its international legal context. Given that Monsanto did not participate in the proceedings, the question of a fair trial — which can have a decisive impact on the content of the opinion — is the first issue examined. In regard to the opinion itself, the findings are measured: the Tribunal concluded that Monsanto clearly violated human rights, but not international criminal law under existing legal standards. Given that, the Tribunal suggested two measures to redress the imbalance of the international legal order: on the one hand, to establish a hierarchy in favour of human rights and, on the other hand, to make companies direct bearers of international obligations deriving from these rights.

Résumé

Fruit de la société civile, le Tribunal International Monsanto a siégé à la Haye en octobre 2016. Dans son “avis consultatif” du 18 avril 2017, ce tribunal d’opinion apprécie juridiquement les comportements de Monsanto au regard des droits à un environnement sain, à l’alimentation, à la santé, à la liberté scientifique ainsi qu’à l’aune des crimes de guerre et d’écocide. Le présent article se propose d’examiner le contenu de cet avis, tout en le replaçant dans le contexte juridique international. Dans la mesure où l’entreprise Monsanto n’a pas pris part au débat, la question du procès équitable est, dans un premier temps, examinée, tant son implication sur le fond peut être déterminante. Concernant l’avis lui-même, la position du Tribunal est en demi-teinte: alors qu’il est sans appel s’agissant des atteintes aux droits de l’homme par Monsanto, il est plus réservé, en l’état du droit positif, pour ce qui est relatif aux violations des normes internationales pénales. Dans ce contexte, le Tribunal propose deux mesures pour rééquilibrer l’ordre juridique international, à savoir, d’une part, hiérarchiser celui-ci au profit des droits de l’homme et, d’autre part, faire des entreprises des débiteurs directs des obligations internationales découlant de ces droits.

Type
Articles
Copyright
Copyright © The Canadian Yearbook of International Law/Annuaire canadien de droit international 2018 

Access options

Get access to the full version of this content by using one of the access options below.

References

1 Carbonnier, Jean, Flexible droit: Pour une sociologie du droit sans rigueur, 10e éd, Paris, LGDJ, 2001 aux pp 450, 455.Google Scholar

2 Sur le rôle et les fonctions des tribunaux populaires, voir Gabrielle Simm et Andrew Byrnes, “International Peoples’ Tribunals in Asia: Political Theatre, Juridical Farce, or Meaningful Intervention?” (2014) 4 Asian J Intl L aux pp 103 et s; voir tout spécialement à la p 104: “The roles played by international peoples’ tribunals are complex and varied. Rather than simply being ignored or dismissed, international peoples’ tribunals may be understood not as a form of political activism and advocacy that lacks legitimacy from a legal perspective, but as institutions that engage seriously with international legal norms” et à la p 121: “A primary role played by peoples’ tribunals is to highlight gaps in or nonfunctioning international accountability mechanisms.” Sur cette question, voir aussi Diane Otto, “Beyond Legal Justice: Some Personal Reflections on People’s Tribunals, Listening and Responsibility” (2017) London Review of International Law, à paraître, en ligne: <https://doi.org/10.1093/lril/lrx007>.

3 Voir Arthur Blaser, “How to Advance Human Rights without Really Trying: An Analysis of Nongovernmental Tribunals” (1992) 14 Hum Rts Q 339 à la p 344: “National and international governmental tribunals are often unable and unwilling to implement human rights standards.” Voir aussi Christine M Chinkin, “Women’s International Tribunal on Japanese Military Sexual Slavery” (2001) 95:2 AJIL 335 à la p 339: “When states fail to exercise their obligations to ensure justice, civil society can and should step in.”

4 Carbonnier, supra note 1 à la p 454.

5 Ci-après “Le Tribunal” ou “Le Tribunal Monsanto.”

6 Le Tribunal a été mis en place par la Fondation Tribunal Monsanto dont les statuts ont été approuvés le 4 juin 2015.

7 Voir l’annexe A à la Convention sur les polluants organiques persistants, 22 mai 2001, 2256 RTNU 119.

8 Voir Tribunal International Monsanto, “Pourquoi?” (octobre 2016), en ligne: <http://www.monsanto-tribunalf.org/Pourquoi_>.

9 Les autres membres du Tribunal sont Dior Fall Snow (Sénégal), Jorge Fernández Souza (Mexique), Eleonora Lamm (Argentine), et Steven Shrybman (Canada). Sur la composition des tribunaux populaires, voir Blaser, supra note 3, notamment aux pp 349 et s, 353 et s: la composition des tribunaux varie mais généralement, la moitié des membres du tribunal a des qualifications juridiques (magistrats, universitaires …) tandis que l’autre moitié s’accomplit dans les arts, la religion, la science ou l’éducation. Sur la question, voir aussi Simm et Byrnes, supra note 2 à la p 123: “Both state-based and peoples’ tribunals operate on a spectrum of formality, which ranges from fact-finding functions of a small group of (non-legal) experts to a panel of around a dozen members, who are generally lawyers in official tribunals, but who in peoples’ tribunals comprise a mix of legal and non-legal experts and eminent persons.”

10 Voir par exemple l’article 9 du Statut de la Cour internationale de Justice, 26 juin 1945, RT Can 1945 n° 7 [Statut de la CIJ]: les juges élus doivent assurer “dans l’ensemble la représentation des grandes formes de civilisation et des principaux systèmes juridiques du monde.”

11 Voir Tribunal International Monsanto, 18 avril 2017, Avis consultatif, La Haye, à la p 9, note 2, en ligne: <http://fr.monsantotribunal.org/upload/asset_cache/180671266.pdf> [Avis consultatif]. Pour un historique de ces tribunaux populaires, voir Blaser, supra note 3 à la p 342; Breton-Le Goff, Gaëlle, La contribution des organisations non gouvernementales (ONG) à la justice internationale, Thèse de doctorat en droit, sous la direction de René Provost, Université McGill, 2007, notamment à la p 222 (disponible en ligne le 28 avril 2018);Google Scholar Byrnes, Andrew et Simm, Gabrielle, dir, People’s Tribunal and International Law, Cambridge, Cambridge University Press, 2018 aux pp 9 et s [Byrnes et Simm, People’s Tribunal];CrossRefGoogle Scholar Klinghoffer, Arthur Jay et Klinghoffer, Judith Apter, International Citizens’ Tribunals: Mobilizing Public Opinion to Advance Human Rights, New York, Palgrave, 2002;CrossRefGoogle Scholar Simm et Byrnes, supra note 2 aux pp 104 et s.

12 Sur ce tribunal, voir notamment Andrew Byrnes et Gabrielle Simm, “Peoples’ Tribunals, International Law and the Use of Force” (2013) 36 UNSWLJ 725 [Byrnes et Simm, “People’s Tribunal”].

13 Bruxelles, 1976. Ce tribunal est étudié dans Breton-Le Goff, supra note 11.

14 Créé en 1979 par la Fondation Lelio Basso. Sur ce tribunal, voir Byrnes et Simm, Peoples’ Tribunals, supra note 11, notamment aux pp 42 et s; Nayar, Jayan, “A People’s Tribunal against the Crime of Silence? The Politics of Judgement and an Agenda for People’s Law” (2001) 2 Law, Social Justice and Global Development J, en ligne: <https://warwick.ac.uk/fac/soc/law/elj/lgd/2001_2/nayar/>;;>Google Scholar Odink, Janine, “The Permanent Peoples’ Tribunal” (1993) 11 Netherlands Quarterly of Human Rights 229 à la p 232.Google Scholar

15 Sa première session s’est tenue en 1983 à Rotterdam. Sur ce tribunal, voir notamment Gérard Peet, J, International Water Tribunal Rotterdam 3–8 october 1983: Casebook, Amsterdam, International Water Tribunal Foundation, 1983 à la p 1000;Google Scholar International Water Tribunal Foundation, Second International Water Tribunal: The Case Books, Utrecht, International Books, 1992–94;Google Scholar voir aussi, pour un tribunal populaire agissant dans le même champ, l’apport du Tribunal latino-américain de l’eau (Mexique, 2006): Byrnes et Simm, People’s Tribunal, supra note 11 aux pp 230 et s.

16 Sa première session s’est tenue en 1997 à Paris.

17 Sa première session s’est tenue en 1997 à New York.

18 Tokyo, 2000. Sur ce tribunal, voir Chinkin, supra note 3 aux pp 335–41; Johns, Fleur, Joyce, Richard et Pahuja, Sundhya, dir, Events: The Force of International Law, Londres, Routledge-Cavendish, 2011, au ch 12;Google Scholar Simm et Byrnes, supra note 2 aux pp 109 et s.

19 Crée en 2004; voir surtout la session de juin 2005 à Istanbul. Sur ce tribunal, voir Byrnes et Simm, “People’s Tribunal,” supra note 12 aux pp 735 et s; Falk, Richard, “People’s Tribunals, and the Roots of Civil Society Justice” (12 mai 2005), en ligne: <https://www.opendemocracy.net/opensecurity/richard-falk/people%27s-tribunals-and-roots-of-civil-society-justice>..>Google Scholar

20 Neyret, Voir Laurent, dir, Des écocrimes à l’écocide: Le droit pénal au secours de l’environnement, Bruxelles, Bruylant, 2015 aux pp 216 et s.Google Scholar

21 Voir Christel Cournil, “Réflexions sur les méthodes d’une doctrine environnementale à travers l’exemple des tribunaux environnementaux des peuples” (2016) 41 (numéro spécial) RJE 201.

22 Avis consultatif, supra note 11 à la p 9. Le Tribunal se réfère plus spécifiquement aux tribunaux d’opinion suivants: “Les politiques du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale I (Berlin, 1988) et II (Madrid, 1994); Le droit d’asile en Europe (Berlin, 1994); Les violations des droits de l’homme en Algérie, 1992-2004 (Paris, 2004); L’Union européenne et les entreprises transnationales en Amérique latine: politiques, instruments et acteurs complices des violations des droits des peuples (Madrid, 2010); Session sur les sociétés agrochimiques transnationales (Bangalore, 2011)” (à la p 9, n 2 de l’Avis consultatif).

23 Carbonnier, supra note 1 à la p 454.

24 Garapon, Antoine, Bien juger: essai sur le rituel judiciaire, Paris, Odile Jacob, 2001 à la p 65.Google Scholar

25 Breton-Le Goff, supra note 11 à la p 222.

26 Julie Allard, “La justice peut-elle se passer de mise en scène? Quelques réflexions sur le cadre symbolique du procès” (2002) 15 RISJ, cité dans Breton-Le Goff, supra note 11 à la p 210, n 335.

27 Garapon, supra note 24 aux pp 150–51.

28 Pierre Bourdieu, “Les rites comme actes d’institution” (1982) 43/1 Actes de la Recherche en Sciences Sociales 58.

29 Garapon, supra note 24 aux pp 68–69.

30 Voir l’Allocution d’ouverture de Madame Corinne Lepage, en ligne: <http://fr.monsantotribunal.org/>.

31 Avis consultatif, supra note 11 à la p 13.

32 Formule de Ch Perelman citée dans François Ost, Dire le droit, faire justice, 2e éd, Bruxelles, Bruylant, 2012 à la p XXI.

33 Voir l’article 65 du Statut de la CIJ, supra note 10.

34 Voir Licéité de la menace ou de l’emploi d’armes nucléaires, Avis consultatif, [1996] CIJ rec 226 aux pp 236 et s.

35 Avis consultatif, supra note 11 aux pp 10 et s.

36 Ibid à la p 10.

37 Sur la question, voir “Dossier: Le droit en contexte” (n° spécial) (2013) 70 RIEJ 24.

38 Avis consultatif, supra note 11 à la p 9.

39 Ibid à la p 10.

40 Voir, par ex, Tribunal Permanent des Peuples (TPP), 21–23 juillet 2006, Sentence, Entreprises transnationales et droits des peuples en Colombie, 2006–2008, Session finale, Bogota, au para 5.1, en ligne: <http://www.primitivi.org/IMG/doc/TRIBUNAL_PERMANENT_DES_PEUPLES.doc>. Le Tribunal considère “indispensable de dénoncer moralement et éthiquement à un niveau mondial: Les conduites et les pratiques politiques, financières, productives et judiciaires du modèle néolibéral, acceptées et mises en œuvre par les Etats et les institutions internationales comme le Fonds Monétaire International, la Banque Mondiale et l’Organisation Mondiale du Commerce.” Sur la question, voir Blaser, supra note 3 à la p 354: “Although tribunal organizers generally proclaim that their proceedings are ‘non political,’ members almost always have political tendencies in common. Not surprisingly, the members’ ideology usually reflects that of the organizers.”

41 Avis consultatif, supra note 11 à la p 9.

42 Cet avis comprend 66 pages, annexes comprises.

43 Voir Monsanto, “Lettre ouverte de Monsanto” (le 4 octobre 2016), en ligne: <http://decouvrir.monsanto.fr/posts/lettre-ouverte-de-monsanto/>. Pour Monsanto, cette “parodie de procès” est une “mise en scène,” une “mascarade organisée et soutenue par la Fédération internationale des mouvements d’agriculture biologique (International Foundation for Organic Agriculture, IFOAM) – une instance qui chapeaute les organisations d’agriculture bio et leurs associés tels que Navdanya et bien d’autres qui s’opposent fondamentalement à l’agriculture moderne.”

44 Carbonnier, supra note 1 à la p 454.

45 Voir notamment l’art 10 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, 10 décembre 1948, Doc NU A/RES/217 (III); l’art 14 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques,16 décembre 1966, 999 RTNU 171 [PIDCP]; l’art 6 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales, 4 novembre 1950, 213 RTNU 221 [CESDH]; et l’art 8 de la Convention américaine relative aux droits de l’homme, 22 novembre 1969, 1144 RTNU 123 [CADH]. Sur le respect du contradictoire par les tribunaux non-gouvernementaux, voir Breton-Le Goff, supra note 11 à la p 227: “Alors que les règles de procédure des tribunaux ONG sont plus ou moins bien définies, toutes accordent une grande attention au respect du contradictoire, en terme de notification de la procédure et de la plainte, ainsi qu’en terme d’égalité de temps de parole. Et de fait certains des ‘accusés’ ont occasionnellement accepté de participer à ces débats. Malheureusement l’expérience ne s’est pas toujours avérée concluante.”

46 Cette invitation à comparaître figure dans l’annexe 1 de l’Avis consultatif.

47 Voir le Statut de Rome de la Cour pénale internationale, 17 juillet 1998, 2187 RTNU 3, art 63 [Statut de Rome].

48 Ibid, art 76, al 4.

49 Bourdon, Voir William et Duverger, Emmanuelle, La Cour pénale internationale: Le statut de Rome, Paris, Seuil, 2000 à la p 187.Google Scholar

50 Voir Comité des questions juridiques et des droits de l’homme du Conseil de l’Europe, Rapport du 6 mars 1999, Doc 8401, cité dans ibid à la p 188, n 1.

51 Voir l’art 61 du Règlement de procédure et de preuve du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie du 11 février 1994 tel qu’amendé le 22 mai 2013, Doc IT/32/Rev 49.

52 Bourdon et Duverger, supra note 49 à la p 187.

53 Voir Comité des droits de l’homme (CDH), Article 14. Droit à l’égalité devant les tribunaux et les cours de justice et à un procès équitable, Observation générale n° 32, Doc NU CCPR/C/GC/32 (23 août 2007) au para 31. Voir aussi CDH, Communication n° 16/1977 (25 mars 1983); Daniel Monguya Mbenge v Zaire, Doc NU CCPR/C/OP/2 au para 14.1; CDH, communication n° 699/1996 (27 juillet 1999); Ali Maleki v Italy, Doc NU CCPR/C/66/D/699/1996 au para 9.3. Sur cette question, voir Elizabeth Herath, “Trials in Absentia: Jurisprudence and Commentary on the Judgment in Chief Prosecutor v Abul Kalam Azad in the Bangladesh International Crimes Tribunal” (2014) 55 Harv Intl LJ 3.

54 Voir Poitrimol c France, Req n° 14032/88 (23 novembre 1993) au para 31 (CEDH).

55 Pelladoah c Pays-Bas, Req n° 16737/90 (22 septembre 1994) au para 40, en ligne: <http://hudocechr.coe.int/eng#{“itemid“:[“001-62455“]}> (CEDH). Voir aussi Herath, supra note 53 à la p 6.+(CEDH).+Voir+aussi+Herath,+supra+note+53+à+la+p+6.>Google Scholar

56 Pishchalnikov c Russie, Req n° 7025/04 (24 décembre 2009) au para 77, en ligne: <http://hudocechr.coe.int/eng#{“itemid“:[“001-94293“]}]> (CEDH).+(CEDH).>Google Scholar

57 Ibid au para 78.

58 Voir “Lettre ouverte de Monsanto,” supra note 43.

59 Fabri, Hélène Ruiz et Sorel, Jean-Marc, dir, Le principe du contradictoire devant les juridictions internationales, Paris, Pedone, 2004 à la p 179.Google Scholar

60 Breton-Le Goff, supra note 11 à la p 347.

61 Avis consultatif, supra note 11 à la p 13.

62 Frédéric Sudre, “Le mystère des ‘apparences’ dans la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme” (2009) 79 R trimestrielle des droits de l’homme 634.

63 La Rosa, Anne-Marie, Juridictions pénales internationales: la procédure et la preuve, Genève, Institut des Hautes Etudes Internationales, 2003, ch 2, s 1, en ligne: <http://books.openedition.org/iheid/558?lang=fr>.CrossRefGoogle Scholar

64 Voir CESDH, supra note 45 à l’art 6, para 3(d): “Tout accusé a droit notamment à: … interroger ou faire interroger les témoins à charge et obtenir la convocation et l’interrogation des témoins à décharge dans les mêmes conditions que les témoins à charge.” Voir aussi La Rosa, supra note 63.

65 Catherine Colard-Fabregoule, Anne Muxart et Sonia Parayre, “Le procès équitable devant la Cour internationale de Justice” (non daté), en ligne: <https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00419087/file/Le_proces_equitable_devant_la_Cour_internationale_de_Justice_-_COLARD-FABREGOULE_Catherine_MUXART_Anne_et_PARAYRE_Sonia.pdf>.

66 Avis consultatif, supra note 11 à la p 10. Sur les modes de preuve devant les tribunaux populaires, voir Blaser, supra note 3 aux pp 355 et s.

67 Avis consultatif, supra note 11 à la p 13.

68 Ibid à la p 43.

69 Foucart, Stéphane, “OGM: que reste-t-il de ‘l’affaire des rats’ de Séralini?” Le Monde (17 octobre 2013), en ligne: <http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/10/17/ogm-que-reste-t-il-de-l-affaire-seralini_3497027_3232.html#7BSpbDdiMsPXoOv0.99>.Google Scholar

70 La vidéo du témoignage est disponible en ligne: <https://vimeo.com/188269163>.

71 Sur cette question, voir aussi les “Monsanto Papers” dans Stéphane Horel et Stéphane Foucard, “L’affaire Séralini ou l’histoire secrète d’un torpillage,” Le Monde (5 octobre 2017), en ligne: <http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/10/05/l-affaire-seralini-ou-l-histoire-secrete-d-un-torpillage_5196526_3244.html>.

72 La composition du Comité d’organisation est disponible en ligne: <http://fr.monsantotribunal.org/Comite>.

73 Voir “Lettre ouverte de Monsanto,” supra note 43.

74 Avis consultatif, supra note 11 à la p 12.

75 Conséquences juridiques de l’édification d’un mur dans le territoire palestinien occupé, [2004] CIJ rec 136 au para 56.

76 Ibid au para 55.

77 Ibid au para 58.

78 Avis consultatif, supra note 11 à la p 45 [non souligné dans le texte initial].

79 Voir Monsanto, “Déclaration de Monsanto relative à l’avis consultatif du ‘Tribunal Monsanto’” (18 avril 2017), en ligne: <http://www.monsantoglobal.com/global/fr/actualites/Pages/Lettre_ouverte_concernant_le_Tribunal_Monsanto.aspx>.

80 Voir sur le site du Tribunal Monsanto, la présentation des juges, en ligne: <http://fr.monsantotribunal.org/main.php?obj_id=664727965>.

81 Voir Sudre, supra note 62.

82 Voir Simm et Byrnes, supra note 2 à la p 111: “One of the principal criticisms levelled at peoples’ tribunals is that they are biased, either in their general outlook and perspective or in relation to their views on the specific issues that are to be considered by the tribunal in question.”

83 Voir ibid aux pp 111–12.

84 Le Procureur c Clément Kayishema et Obed Ruzindana, arrêt, Req ICTR-95-1-A (1er juin 2001), notamment aux para 50–62 (TPIR, Ch App); Le Procureur c Ferdinand Nahimana et al, arrêt, Req ICTR-99-52-A (28 novembre 2007) aux para 18–46 (TPIR, Ch App). question, Sur la, Ruiz Fabri, voir Hélène et Sorel, Jean-Marc, dir, Indépendance et impartialité des juges internationaux, Paris, Pedone, 2010 à la p 173.Google Scholar

85 Ibid à la p 293.

86 Ibid.

87 Gaboriau, S, “L’impartialité n’est pas la neutralité” (non daté), en ligne: <http://www.medelnet.eu/images/Gaboriau.pdf>, cité dans Ruiz Fabri et Sorel, supra note 84 à la p 293.,+cité+dans+Ruiz+Fabri+et+Sorel,+supra+note+84+à+la+p+293.>Google Scholar

88 Voir Chinkin, supra note 3 à la p 339: “While a peoples’ tribunal admittedly cannot provide the due process guarantees of a state-administered national or international court of law, this limitation should not lessen its usefulness.”

89 Voir Jugement des adultes du tribunal d’opinion, 19 janvier 2008, reproduit dans “L’État belge condamné par un tribunal d’opinion pour la détention d’enfants étrangers” (2008) 272:2 Journal du droit des jeunes 10 à la p 20: “L’indépendance et l’impartialité du tribunal d’opinion ne peuvent être mises en doute dans la mesure où, même s’il ne relève pas de l’ordre judiciaire, ses membres sont des personnalités sans aucun lien avec l’un ou l’autre parti politique et ont été choisis en fonction de leurs compétences en matière de droits humains.”

90 Avis consultatif, supra note 11 à la p 9.

91 Voir l’art 14(1) du PIDCP, supra note 45; l’art 6(1) de la CESDH, supra note 45; l’art 8(1) de la CADH, supra note 45.

92 Avis consultatif, supra note 11 à la p 9.

93 Ibid par ex aux pp 19, 26.

94 Ibid à la p 19.

95 Ibid aux pp 19, 21.

96 Ibid à la p 25.

97 Ibid à la p 19.

98 Ibid aux pp 19, 41.

99 Ibid à la p 42.

100 Voir Représentant spécial du Secrétaire général chargé de la question des droits de l’homme et des sociétés transnationales et autres entreprises, Principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme: mise en œuvre du cadre de référence “protéger, respecter et réparer” des Nations Unies, Doc NU A/HRC/17/31 (21 mars 2011) [Principes directeurs relatifs aux entreprises].

101 Avis consultatif, supra note 11 à la p 41.

102 Pomade, Adélie, La société civile et le droit de l’environnement. Contribution à la réflexion sur les théories et les sources du droit et de la validité, Paris, LGDJ, 2010 aux pp 312 et s.Google Scholar

103 Ricoeur, Paul, Le Juste, Paris, Editions Esprit, 1995 à la p 187.Google Scholar

104 Bourcier, D et Mackay, P, dir, Lire le droit. Langue, texte, cognition, Paris, LGDJ, 1992 à la p 138 (à propos des lacunes de la loi), cité dans Pomade, supra note 102 à la p 318.Google Scholar

105 Bourcier et Mackay, supra note 104 à la p 123, cité dans Pomade, supra note 102 à la p 322.

106 Avis consultatif, supra note 11 à la p 24. Sur la possibilité d’obtenir la nourriture de manière durable, voir aussi Comité des droits économiques, sociaux et culturelles, Le droit à une nourriture suffisante (art 11), observation générale n° 12, Doc NU E/C.12/1999/5 (12 mai 1999) au para 8.

107 Breton-Le Goff, supra note 11 aux pp 358 et s.

108 Ibid; voir aussi Blaser, supra note 3 à la p 357.

109 Avis consultatif, supra note 11 à la p 10.

110 Ibid à la p 24.

111 Ibid à la p 11.

112 Voir Breton-Le Goff, supra note 11 à la p 92.

113 Voir Affaire Demir et Baykara c Turquie, arrêt, req. n° 34503/97 (12 novembre 2008) au para 85, en ligne: <http://hudocechr.coe.int/eng#{“itemid“:[“001-89555“]}> (CEDH (Grande Chambre)): “La Cour, quand elle définit le sens des termes et des notions figurant dans le texte de la Convention, peut et doit tenir compte des éléments de droit international autres que la Convention, des interprétations faites de ces éléments par les organes compétents et de la pratique des Etats européens reflétant leurs valeurs communes. Le consensus émergeant des instruments internationaux spécialisés et de la pratique des Etats contractants peut constituer un élément pertinent lorsque la Cour interprète les dispositions de la Convention dans des cas spécifiques.”

114 Voir respectivement les arts 12, 11 et 15 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, 16 décembre 1966, 993 RTNU 3 (PIDESC).

115 Voir notamment le Principe 1 de la Déclaration finale de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement, Doc NU A/CONF.48/14/Rév.1 (16 juin 1972) [Déclaration de Stockholm]; la Déclaration de Rio sur l’environnement et le développement, Doc NU A/CONF.151/26/Rev.1 (14 juin 1992) [Déclaration de Rio]; l’art 11 du Protocole additionnel à la Convention américaine relative aux droits de l’homme traitant des droits économiques, sociaux et culturels, 17 novembre 1988, OASTS n° 69. Voir aussi Jean-Christophe Martin et Sandrine Maljean-Dubois, “La Cour européenne des droits de l’homme et le droit à un environnement sain,” Séminaire UNITAR/ENM, Prévention des risques et responsabilité pénale en matière de dommage environnemental: une approche internationale, européenne et nationale (22 octobre 2008), en ligne: <https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00734256/document>.

116 Les droits de l’homme et l’environnement, Doc NU A/HRC/25/L.31 (28 mars 2014). Voir Avis consultatif, supra note 11 à la p 18.

117 Déclaration de Stockholm, supra note 115.

118 Avis consultatif, supra note 11 à la p 17.

119 Voir la discussion plus approfondie de cette question au texte correspondant aux notes 187–99, ci-dessous.

120 Supra note 100.

121 Déclaration de Stockholm, supra note 115 au principe 11.

122 Avis consultatif, supra note 11 à la p 12; voir aussi en ce sens la “Présentation des Principes directeurs” dans les Principes directeurs relatifs aux entreprises, supra note 100 aux pp 3–6.

123 Avis consultatif, supra note 11 à la p 24.

124 Sur ce thème, Cazala, voir Julien, “La protection des attentes légitimes de l’investisseur dans l’arbitrage international” (2009) 23:1 RIDE 5.Google Scholar

125 Voir par ex Avis consultatif, supra note 11 aux pp 18–19, 25.

126 Voir par ex ibid aux pp 23–24, 32.

127 Gaël Abline, “Une technique d’élargissement des droits de l’homme” (2008) 74 R trimestrielle des droits de l’homme 449.

128 Avis consultatif, supra note 11 à la p 19.

129 Voir Michel Prieur, “La non-régression, condition du développement durable” (2013) 3:1 Vraiment durable 179.

130 Avis consultatif, supra note 11 à la p 42.

131 Ibid à la p 48.

132 Statut de Rome, supra note 47, art 8(2)(a)(iii)(a)(i) et (b)(iv).

133 Ibid, art 25(3)(c).

134 Avis consultatif, supra note 11 à la p 49.

135 La vidéo de cette “plaidoirie” est disponible en ligne: <https://vimeo.com/188319085> (le 28 avril 2018).

136 Avis consultatif, supra note 11 à la p 49.

137 Voir “Déclaration de Monsanto relative à l’avis consultatif du ‘Tribunal Monsanto’,” supra note 79: “Ce tribunal a nié l’existence des preuves scientifiques et des décisions de justice sur plusieurs sujets pour conclure à des conclusions prédéterminées.”

138 Convention de Genève IV relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre, 12 août 1949, 75 RTNU 287.

139 Voir ibid, art 147: “Sont considérées comme des infractions graves, les actes suivants lorsqu’ils visent des personnes ou biens protégés par la Convention: l’homicide intentionnel, la torture ou les traitements inhumains, y compris les expériences biologiques, le fait de causer intentionnellement de grandes souffrances ou de porter des atteintes graves à l’intégrité physique ou à la santé, … la destruction et l’appropriation de biens non justifiée par des nécessités militaires et exécutées sur une grande échelle de façon illicite et arbitraire.”

140 Ce traité a été ratifié par les États-Unis le 2 août 1955, 213 RTNU 379.

141 Avis consultatif, supra note 11 à la p 48.

142 Ibid à la p 49.

143 Voir le Statut de Rome, supra note 47 à l’art 30: “Il y a intention au sens du présent article lorsque: a) Relativement à un comportement, une personne entend adopter ce comportement; b) Relativement à une conséquence, une personne entend causer cette conséquence ou est consciente que celle-ci adviendra dans le cours normal des événements” ; “Il y a connaissance, au sens du présent article, lorsqu’une personne est consciente qu’une circonstance existe ou qu’une conséquence adviendra dans le cours normal des événements. ‘Connaître’ et ‘en connaissance de cause’ s’interprètent en conséquence.”

144 Avis consultatif, supra note 11 à la p 54 [non souligné dans le texte d’origine].

145 Voir “Existing Ecocide Laws” (non daté), en ligne: <http://eradicatingecocide.com/the-law/existing-ecocide-laws/>.

146 Voir l’art 342 du Code pénal du Vietnam de 1999: il qualifie de “crime contre l’humanité” “les actes d’écocide ou la destruction de l’environnement naturel.”

147 Voir l’art 358 du Code pénal de Russie de 2012 qui incrimine au titre d’“écocide” “la destruction massive du règne animal ou végétal, la contamination de l’atmosphère ou ou des ressources en eau, ainsi que la commission d’autres actions susceptibles de provoquer une catastrophe écologique.” Cette disposition s’inspire du projet de Code de crimes contre la paix et la sécurité de l’humanité de la Commission du droit international.

148 Voir par ex l’art 394 du Code Pénal d’Arménie de 2003 qui incrimine au titre d’“écocide” “la destruction massive de la flore ou de la faune, l’empoisonnement de l’environnement, des sols ou les ressources en eau, ainsi que la mise en œuvre d’autres actions provoquant une catastrophe écologique.”

149 Sur ce thème, voir Mark Allan Gray, “The International Crime of Ecocide” (1995) 26 Cal W Intl LJ 215; Brodowski, Dominik et al, dir, Regulating Corporate Criminal Liability, Cham, Suisse, Springer, 2014 aux pp 273–80;CrossRefGoogle Scholar Jodoin, Sébastien et Cordonier Segger, Marie-Claire, dir, Sustainable Development, International Criminal Justice, and Treaty Implementation, Cambridge, Cambridge University Press, 2013 aux pp 50–70;CrossRefGoogle Scholar Schabas, William A, McDermott, Yvonne et Hayes, Niamh, dir, The Ashgate Research Companion to International Criminal Law: Critical Perspectives, Farnham, Routledge, 2013 aux pp 45 et s.Google Scholar Mégret, Voir aussi Frédéric, “The Problem of an International Criminal Law of the Environment” (2011) 36 Colum J Envtl L 195.Google Scholar

150 Voir le Statut de Rome, supra note 47, art 8(2)(b)(iv): “[C]onstitue un crime de guerre le fait de diriger intentionnellement une attaque en sachant qu’elle causera incidemment … des dommages étendus, durables et graves à l’environnement naturel qui seraient manifestement excessifs par rapport à l’ensemble de l’avantage militaire concret et direct attendu.” Sur ce thème, voir Schabas, McDermott et Hayes, supra note 149 à la p 52.

151 Voir le Statut de Rome, supra note 47 à l’art 7 (notamment ss 1(h) et 2(g)). Sur ce thème, voir Schabas, McDermott et Hayes, supra note 149 à la p 50.

152 Voir l’art 2 de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, 9 décembre 1948, 78 RTNU 277 (entrée en vigueur le 12 janvier 1951) [Convention relative au génocide].

153 Ibid.

154 Voir le Statut de Rome, supra note 47, art 6. Voir aussi Procureur c Omar Al Bashir, n° ICC-02/05-01/09, Deuxième mandat d’arrêt à l’encontre d’Omar Hassan Ahmard El Bashir (12 juillet 2010) à la p 7 (CPI, Chambre préliminaire), cité dans Neyret, supra note 20 à la p 383, n 221. Sur ce thème, voir Schabas, McDermott et Hayes, supra note 149 à la p 47.

155 Voir le Projet de code de 1986 à l’art 12(4) (Projet de code reproduit dans Commission du droit international, “Rapport de la Commission à l’Assemblée générale sur les travaux de sa 38ème session” (1986) II: 2e partie Annuaire de la Commission du Droit International à la p 46).

156 Voir la Convention relative au génocide, supra note 152, art 2.

157 Voir Neyret, supra note 20 à la p 381.

158 Ibid à la p 127 et s.

159 Voir par ex ibid à la p 393.

160 Sur cette question, voir notamment Adan Nieto-Martin, “Eléments pour un droit international pénal de l’environnement” (2012) R science criminelle et Dr pénal comparé 77; Gray, supra note 149 aux pp 218 et s.

161 Avis consultatif, supra note 11 à la p 52.

162 Voir par ex TPP, Entreprises transnationales et droits des peuples en Colombie, supra note 40; dans cette sentence, certaines entreprises transnationales sont considérées comme auteurs de crimes contre l’humanité.

163 Avis consultatif, supra note 11 à la p 53.

164 Ibid à la p 54.

165 Ibid aux pp 52–53.

166 Ibid à la p 52.

167 Ibid aux pp 53–54.

168 Ibid à la p 51.

169 Voir par ex la Déclaration de Stockholm, supra note 115; la Déclaration de Rio, supra note 115; la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, 9 mai 1992, 1771 RTNU 107; et la Convention sur la diversité biologique, 5 juin 1992,1760 RTNU 79.

170 En ce sens, Drumbl, voir Mark A, “Waging War against the World: The Need to Move from War Crimes to Environmental Crimes” (1998) 22 Fordham Intl LJ 146.Google Scholar

171 Voir le Statut de Rome, supra note 47, art 77.

172 En ce sens, voir Drumbl, supra note 170 à la p 150.

173 Sur ce thème, voir notamment Géraud de Lassus Saint-Geniès, Droit international du climat et aspect économique du défi climatique, Paris, Pedone, 2017 à la p 326.Google Scholar

174 Mireille Delmas-Marty, “Préface” dans Neyret, supra note 20 à la p 8.

175 Ibid aux pp 434 et s.

176 Avis consultatif, supra note 11 à la p 55.

177 Voir Yann Aguila, “Sur l’art de juger” (2006) 24 Droit et Justice, Revue de la Mission Recherche Droit et Justice du Ministère français de la justice 1, cité dans Ost, supra note 32 à la p 14.

178 Pomade, supra note 102 à la p 382.

179 Ibid à la p 390.

180 Dupuy, Pierre-Marie et Kerbrat, Yann, Droit international public, 13e éd, Paris, Dalloz, 2016 aux para 23 et s.Google Scholar

181 Sur la question, Maljean-Dubois, Sandrine, dir, Droit de l’Organisation mondiale du commerce et protection de l’environnement, Bruxelles, Bruylant, 2003 à la p 535.Google Scholar

182 Avis consultatif, supra note 11 à la p 57.

183 Formule du Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU chargé de la question des droits de l’homme et des sociétés transnationales et autres entreprises, cité dans Avis consultatif, supra note 11 à la p 57.

184 Avis consultatif, supra note 11 à la p 58.

185 Dupuy et Kerbrat, supra note 180 au para 25.

186 Avis consultatif, supra note 11 à la p 17.

187 Ibid à la p 58.

188 Voir par ex PIDCP, supra note 45, arts 2–3 et Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, 16 décembre 1966, 999 RTNU 306, art 1er.

189 Voir Frédéric Sudre, Droit européen et international des droits de l’homme, 13e éd, Paris, PUF, 2016 à la p 258.

190 Comité des droits de l’homme, observation générale n° 31, La nature de l’obligation juridique générale imposée aux États parties au Pacte, Doc NU CCPR/C/21/Rev1/Add.13 (29 mars 2004) au para 8.

191 Voir par ex le Pacte mondial des Nations Unies, 26 juillet 2000, en ligne:<https://unglobalcompact.org/what-is-gc/mission/principles>.

192 Cuzacq, Voir Nicolas, “Le cadre normatif de la RSE, entre soft law et hard law” (2012), en ligne: <https://halshs.archives-ouvertes.fr/hal-00881860/document>..>Google Scholar

193 Ibid.

194 Monsanto, Voir, Human Rights Policy, adopté par le Comité le 19 avril 2006, en ligne: <http://www.monsanto.com/whoweare/documents/monsanto%20human%20rights%20policy.pdf> [notre traduction].+[notre+traduction].>Google Scholar

195 Voir les développements du paragraphe précédent, ci-dessus.

196 Voir la “plaidoirie” de William Bourdon devant le Tribunal Monsanto, en ligne: <https://vimeo.com/188323291>.

197 Mireille Delmas-Marty, “Sociétés de la peur ou communauté de destin ?” (non daté), en ligne: <http://www.coe.int/t/dg3/socialpolicies/socialcohesiondev/source/Conf%202011/DelmasMarty_fr.pdf>.

198 Principes directeurs relatifs aux entreprises, supra note 100, principe 15 (cité dans Avis consultatif, supra note 11 à la p 32).

199 Voir Pomade, supra note 102 à la p 393. Sur les liens entre droits de l’homme et pluralisme juridique, Provost, voir René et Sheppard, Colleen, dir, Dialogues on Human Rights and Legal Pluralism, Dordrecht, Springer Press, 2013.CrossRefGoogle Scholar

200 Sur l’influence des tribunaux populaires sur le droit international, voir Blaser, supra note 3 aux pp 363 et s. Voir aussi Simm et Byrnes, supra note 2 à la p 104: “International peoples’ tribunals may be understood … as institutions that engage seriously with international legal norms.”

201 Barroux, Voir Rémi, “Tribunal Monsanto: la firme américaine reconnue coupable d’atteintes aux droits humains,” Le Monde (18 avril 2017), en ligne: <http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/04/18/tribunal-monsanto-la-firme-americaine-reconnue-coupable-d-atteinte-aux-droits-humains_5113185_3244.html>.Google Scholar

202 Breton-Le Goff, supra note 11 à la p 347.

203 Ibid.

204 Ibid.

205 Voir la présentation de cette “Assemblée des peuples,” en ligne: <http://www.monsanto-tribunalf.org/Assemblee-des-Peuples>.

206 Avis consultatif, supra note 11 à la p 13.

207 Sur cette idée d’empowerment, voir Breton-Le Goff, supra note 11 à la p 217.

208 Carbonnier, supra note 1 à la p 455.

209 Voir en ce sens les conclusions de Marie-Dominique Robin, en ligne: <https://vimeo.com/187848239>.

210 Voir Épandages aériens d’herbicides (Équateur c Colombie), Ordonnance du 13 septembre 2013, [2013] CIJ rec 278.Google Scholar

211 Voir Bureau du Procureur, Document de politique générale relatif à la sélection et à la hiérarchisation des affaires (15 septembre 2016) au para 41, en ligne: <https://www.icc-cpi.int/itemsDocuments/20160915_OTP-Policy_Case-Selection_Fra.pdf >..>Google Scholar

212 Voir le Statut de Rome, supra note 47, art 121(3).

213 Ghérari, Habib et Szurek, Sandra, dir, L’émergence de la société civile internationale: vers la privatisation du droit international?, CEDIN Paris X, Cahiers internationaux n° 18, Paris, Pedone, 2003 à la p 108.Google Scholar

214 Carbonnier, supra note 1 à la p 113.

215 Sartre cité dans ibid à la p 455.

Altmetric attention score

Full text views

Full text views reflects PDF downloads, PDFs sent to Google Drive, Dropbox and Kindle and HTML full text views.

Total number of HTML views: 19
Total number of PDF views: 136 *
View data table for this chart

* Views captured on Cambridge Core between 20th July 2018 - 17th January 2021. This data will be updated every 24 hours.

Hostname: page-component-77fc7d77f9-cdnjt Total loading time: 0.431 Render date: 2021-01-17T15:41:01.154Z Query parameters: { "hasAccess": "0", "openAccess": "0", "isLogged": "0", "lang": "en" } Feature Flags last update: Sun Jan 17 2021 14:54:31 GMT+0000 (Coordinated Universal Time) Feature Flags: { "metrics": true, "metricsAbstractViews": false, "peerReview": true, "crossMark": true, "comments": true, "relatedCommentaries": true, "subject": true, "clr": true, "languageSwitch": true, "figures": false, "newCiteModal": false, "shouldUseShareProductTool": true, "shouldUseHypothesis": true, "isUnsiloEnabled": true }

Send article to Kindle

To send this article to your Kindle, first ensure no-reply@cambridge.org is added to your Approved Personal Document E-mail List under your Personal Document Settings on the Manage Your Content and Devices page of your Amazon account. Then enter the ‘name’ part of your Kindle email address below. Find out more about sending to your Kindle. Find out more about sending to your Kindle.

Note you can select to send to either the @free.kindle.com or @kindle.com variations. ‘@free.kindle.com’ emails are free but can only be sent to your device when it is connected to wi-fi. ‘@kindle.com’ emails can be delivered even when you are not connected to wi-fi, but note that service fees apply.

Find out more about the Kindle Personal Document Service.

La société civile, juge des droits de l’homme: à propos du Tribunal International Monsanto
Available formats
×

Send article to Dropbox

To send this article to your Dropbox account, please select one or more formats and confirm that you agree to abide by our usage policies. If this is the first time you use this feature, you will be asked to authorise Cambridge Core to connect with your <service> account. Find out more about sending content to Dropbox.

La société civile, juge des droits de l’homme: à propos du Tribunal International Monsanto
Available formats
×

Send article to Google Drive

To send this article to your Google Drive account, please select one or more formats and confirm that you agree to abide by our usage policies. If this is the first time you use this feature, you will be asked to authorise Cambridge Core to connect with your <service> account. Find out more about sending content to Google Drive.

La société civile, juge des droits de l’homme: à propos du Tribunal International Monsanto
Available formats
×
×

Reply to: Submit a response


Your details


Conflicting interests

Do you have any conflicting interests? *