Skip to main content Accessibility help
×
Home

A Letter from the New Editors of CJPS-RCSP/Lettre aux lecteurs de la RCSP/CJPS

Letter to CJPS-RCSP Readers and the Canadian Political Science Community

On the occasion of a new English-language Editorial team taking over the direction of the Canadian Journal of Political Science/Revue canadienne de science politique and the French-language Editorial team agreeing to another three-year term, we would like to introduce the new team and convey our collective vision for the future of the Journal.

First, we would like to acknowledge and thank the outgoing English-language Editorial team from the University of Calgary – Co-editor Brenda O’Neill, Assistant Editors Antonio Franceschet and Jack Lucas, Book Review Editor Melanee Thomas and Elizabeth Pando (Editorial Assistant), Meagan Cloutier (Social Media Assistant) and Connor Molineaux (Book Review Assistant); and the outgoing Editorial Assistant of the French-language Editorial team, Éléna Choquette.  Over the past three years, they have maintained the high levels of scholarly excellence expected of the Journal and have adroitly navigated the uncertain waters of Open Access (OA) scholarly publishing.  We also thank the members of the Search Committee of the 2020-2023 English-language Editorial Team and the CPSA Executive Committee and Board of Directors for entrusting us with the Journal for the next three years.

The new English-language Editorial team will consist of four scholars from The University of Western Ontario.  Cameron Anderson will serve as the English-language Co-editor, Christopher Alcantara and Nandita Biswas Mellamphy as Assistant Editors, Martin Horak as Book Review Editor.  Megan Payler will serve as Editorial Assistant and Shanaya Vanhooren will serve as Book Review and Social Media Assistant.  The French-language Co-editor, Mélanie Bourque, has renewed her editorial mandate, and Book Review Editor, Christopher Cooper, will complete his mandate with the SQSP and both are pleased to continue in their present positions. Anthony Weber will serve as Editorial Assistant supporting the French-language team.

The new English-language team is honoured to assume leadership and administration of the CJPS-RCSP that has been the flagship publication of the Canadian Political Science Association for over 50 years. We intend to maintain the longstanding scholarly standards of the Journal and initiate some strategic changes that we believe will broaden the readership of the CJPS-RCSP and strengthen its reputation within and beyond the discipline.  In what follows, we highlight some of the proposed changes to be implemented over the next three years.  

To reflect the evolution of the discipline within Canada and its changing political landscapes, we have slightly revised the Journal’s Vision Statement to read:  The Canadian Journal of Political Science/Revue canadienne de science politique is the leading political science journal in Canada and publishes cutting-edge research in all areas of the discipline. The Journal is the primary forum for innovative research on all facets of Canadian politics and government as well as the principal outlet for Canadian political science scholarship. It publishes original research articles, research notes, new data sets, commentaries, review articles, replications and book reviews in all areas of political science, including but not limited to: contemporary political theory; federalism and multilevel governance; gender and politics; governmental institutions and processes; the history of political thought; Indigenous-settler relations; international relations and foreign policy; political behaviour; public administration and public policy; race and identity. Submissions are accepted in English and in French.

Consistent with this Vision Statement, we are revising the book review section and initiating some new categories of article submission that complement the traditional research article and research note. While the traditional research article remains the backbone of scholarly journal publishing, we believe that there is room to encourage submissions that serve different scholarly purposes.  We urge potential contributors to review and consider submitting under these new article formats.  During our three-year term, we plan to unveil additional changes to article types and to the organization of the Journal’s content.

At present, we are introducing two new types of research notes: new data sets and replications.  While the current Research Note category provides some room to make scholarly contributions outside the standard research article format, we would like to formalize some specific new Research Note types:  

a.    New data sets – Canadian political scientists have always been at the forefront of innovative data collection and the development of important data sets.  Recent examples include the various Canadian Election Studies (CES), the Comparative Provincial Elections Project (CPEP), the Canadian Municipal Election Study (CMES), Making Electoral Democracy Work (MEDW) and the digitization of Hansard, among others.  To recognize this longstanding fact, we will begin publishing short papers in which political scientists can formally introduce and describe new data sets, explore the scholarly leverage to be gained by the new data sets and provide a permanent and published record for citation when the data sets are used in future work.  This innovation will formalize the format recently published in the Journal of Canadian Parliamentary debates from 1901 (Beelen et al. 2017) and will be subject to regular peer review, published in the print journal and limited to 2000 words.

b.    Replications – We are introducing an innovative new article format in the Journal focused on replications of existing studies in the CJPS-RCSP or elsewhere.  We envision replications occurring through one of two avenues. The first would be to use new data to replicate an important existing study. The second would be to provide a substantive alteration to an existing study.  These would be peer reviewed, published online only and be not more than 2000 words in length.

Beyond the articles and research notes, an important component of the Journal’s contribution is the Book Review section.  We hope to transform this section in several ways to better serve the goals of dynamic scholarly exchange and the dissemination of intellectual content.

a.    When appropriate, we will invite review essays that address two or more thematically related books.  

b.    At times, we will provide authors with the opportunity to respond to a review of their book in the Journal with a short (not more than 250 words) contribution that responds to selected substantive points made in the review.  

c.    In line with the revised Vision Statement for the CJPS-RCSP (see above), we are re-orienting the book review section to focus on two categories of submissions – books about Canadian politics and books by political scientists working at Canadian universities.   

Moreover, with respect to data transparency and reproducibility of research, we will strongly encourage authors to upload replication files to a CJPS-RCSP Dataverse housed on the Cambridge University Press website.  This would include posting the original dataset and any additional coding documents that can be used for replicating the published analyses. Relatedly, we would also strongly encourage authors to upload transcripts of interviews or other documentary source materials used in the research and writing of qualitative articles (although in some cases, the Journal may waive this due to confidentiality guarantees and ethics protocols).

Finally, as an editorial team, we will be actively involved in the continued development of the strategic plan for the Journal’s business model.  Central to our approach are the recommendations of the CPSA-SQSP Committee on the Impact of Open Access on the CJPS-RCSP. In their report, the committee recommended a sensible, measured and incremental approach to navigating the various interests involved in the OA debate.  We support these recommendations and will continue to advocate for the maintenance of the publishing relationship with Cambridge University Press while being “minimally compliant” with the SSHRC requirements of providing OA.  Fortunately, Cambridge University Press is taking a proactive stance with respect to navigating the new imperatives of an OA publishing landscape.  We believe that the CPSA-SQSP committee’s recommendations, combined with Cambridge University Press’s open and innovative approach, provides a viable and fair response to the business imperatives of academic publishing and the OA goals of SSHRC – a key contributor to the Journal’s funding base.

The Canadian Journal of Political Science/Revue canadienne de science politique continues to hold a pre-eminent reputation among Canadian scholars and is well respected internationally.  During our term as editors of the Journal, it is our intention to maintain this high standing and continue the Journal’s development through these targeted and strategic initiatives.  We hope to share our enthusiasm for the future of the Journal with you and we look forward to receiving your submissions in the coming years!

---

Lettre aux lecteurs de la RCSP/CJPS et à la communauté canadienne de science politique

À l'occasion de la reprise de la direction de la Revue canadienne de science politique/Canadian Journal of Political Science par une nouvelle équipe de rédaction anglophone et de l’acceptation par l'équipe de rédaction francophone d’un nouveau mandat de trois ans, nous souhaitons présenter la nouvelle équipe et transmettre notre vision collective pour l'avenir de la Revue.

Nous tenons, en premier lieu, à remercier l'équipe de rédaction anglophone sortante de la University of Calgary - la codirectrice Brenda O'Neill, les directeurs adjoints Antonio Franceschet et Jack Lucas, la responsable des recensions Melanee Thomas et Elizabeth Pando (assistante de rédaction), Meagan Cloutier (assistante des médias sociaux) et Connor Molineaux (assistant des recensions); et l'assistante de rédaction sortante de l'équipe de rédaction francophone, Éléna Choquette. Au cours des trois dernières années, ils ont maintenu le haut niveau d'excellence scientifique attendu de la publication et ont su naviguer avec adresse dans les eaux incertaines de l'édition scientifique en libre accès (LA). Nous remercions également les membres du Comité de recrutement de l’équipe de rédaction anglophone de la Revue 2020-2023 ainsi qu’aux membres du Bureau de direction et du Conseil d'administration de l'ACSP de nous en avoir confié la gestion pour les trois prochaines années.

La nouvelle équipe de rédaction anglophone sera composée de quatre universitaires de la University of Western Ontario. Cameron Anderson est désigné codirecteur de la version anglaise, Christopher Alcantara et Nandita Biswas Mellamphy en seront les directeurs adjoints, Martin Horak assume la charge de responsable des recensions, Megan Payler et Shanaya Vanhooren celle d’adjointes à la rédaction. La codirectrice francophone, Mélanie Bourque et le responsable des recensions Christopher Cooper ont renouvelé leur mandat éditorial respectif au sein de la SQSP et sont heureux de continuer à exercer leurs fonctions actuelles pour un nouveau mandat de trois ans. Anthony Weber occupera le poste d'adjoint à la rédaction en appui à l'équipe francophone.

La nouvelle équipe anglophone est honorée d'assumer la direction et l'administration de la RCSP/CJPS qui est la publication phare de l'Association canadienne de science politique depuis plus de 50 ans. Nous avons l'intention de maintenir les normes académiques de longue date de la Revue et d'initier certains changements stratégiques qui, selon nous, élargiront le lectorat de la RCSP/CJPS et renforceront sa renommée au sein et au-delà de la discipline. Dans ce qui suit, nous soulignons certains des changements proposés qui seront mis en œuvre au cours des trois prochaines années .

Pour refléter l'évolution de la discipline au Canada et ses paysages politiques changeants, nous avons légèrement retouché l'énoncé de vision de la Revue comme suit: la Revue canadienne de science politique/ Canadian Journal of Political Science est la principale revue de science politique au Canada et publie des études de pointe dans tous les domaines de la discipline. La Revue est le principal forum pour la recherche innovante sur toutes les questions liées à la politique et au gouvernement canadiens, ainsi que le principal débouché pour la recherche canadienne de science politique. Elle publie des articles de recherche originaux, des notes de recherche, de nouveaux ensembles de données, des commentaires, des articles de synthèse, des répliques et des recensions de livres dans tous les domaines de la science politique, notamment: la théorie politique contemporaine; le fédéralisme et la gouvernance à plusieurs paliers; le genre et la politique; les institutions et les processus gouvernementaux; l'histoire de la pensée politique; les relations entre autochtones et colons; les relations internationales et la politique étrangère; le comportement politique; l'administration publique et la politique publique; la race et l'identité. Les soumissions sont acceptées en anglais et en français.

Conformément à cet énoncé de vision, nous révisons la section dédiée aux recensions de livres et lançons de nouvelles catégories de soumission d'articles qui complètent l'article et la note de recherche traditionnels. Bien que l'article de recherche traditionnel reste l'épine dorsale de l'édition des revues scientifiques, nous pensons qu'il est possible d'encourager les soumissions qui obéissent à des objectifs scientifiques variés. Nous encourageons les contributeurs potentiels à examiner et à envisager de soumettre leurs articles sous ces nouveaux formats. Au cours de notre mandat de trois ans, nous prévoyons dévoiler d'autres changements aux types d'articles et à l'organisation du contenu de la Revue.

Nous introduisons actuellement deux nouveaux types de notes de recherche: les nouveaux ensembles de données et les duplications.  Bien que la catégorie actuelle des notes offre une certaine marge de manœuvre pour les contributions scientifiques en dehors du format standard des articles de recherche, nous aimerions officialiser certains nouveaux types de notes de recherche spécifiques:

a.    Nouveaux ensembles de données - Les politologues canadiens ont toujours été à l'avant-garde de la collecte de données novatrices et du développement d'importants ensembles de données. Parmi les exemples récents, citons les diverses Études sur l'élection canadienne (EEC), le Projet comparatif des élections provinciales (CPEP), l'Étude sur les élections municipales canadiennes (EEMC), le projet Making Electoral Democracy Work (MEDW) et la numérisation du Hansard, entre autres. Pour reconnaître ce fait de longue date, nous commencerons à publier de courts articles dans lesquels les politologues pourront présenter et décrire officiellement de nouveaux ensembles de données, explorer l'effet de levier que ces nouveaux ensembles de données peuvent avoir sur les chercheurs et fournir un dossier permanent et publié qui pourra être cité lorsque les ensembles de données seront utilisés dans des travaux futurs. Cette innovation formalisera le format récemment publié dans le Journal des Débats historiques du Parlement du Canada depuis 1901 (Beelen et coll. 2017) et fera l'objet d'un examen régulier par les pairs, publié dans la revue imprimée et limité à 2 000 mots.

b.    Duplications - Nous introduisons dans la Revue un nouveau format d'article innovant axé sur les duplications d'études existantes dans la RCSP/CJPS ou ailleurs. Nous envisageons des duplications par l'une des deux voies suivantes. La première serait d'utiliser de nouvelles données pour reproduire une importante étude existante, la seconde procédant plutôt par l’apport de modifications substantielles à une étude existante.  Celles-ci seraient examinées par des pairs, publiées uniquement en ligne et ne dépasseraient pas 2 000 mots.

Au-delà des articles et des notes de recherche, un élément important de la contribution de la Revue est la section dédiée aux recensions. Nous espérons transformer cette section de plusieurs façons afin de mieux servir les objectifs d'un échange scientifique dynamique et de la diffusion du contenu intellectuel.

a.    Le cas échéant, nous inviterons les auteurs d'articles de synthèse qui traitent de deux ouvrages ou plus liés à un thème donné.  

b.    Parfois, nous donnerons aux auteurs la possibilité de répondre à une critique de leur livre dans la Revue par une courte contribution (pas plus de 250 mots) qui répond à certains points de fond choisis dans la recension.

c.    Conformément à l'énoncé de vision révisé de la RCSP/CJPS (voir ci-dessus), nous réorientons la section des recensions pour nous concentrer sur deux catégories de soumissions - les livres sur la politique canadienne et les ouvrages de politologues travaillant dans des universités canadiennes.

En outre, en ce qui concerne la transparence des données et la reproductibilité de la recherche, nous encouragerons vivement les auteurs à télécharger des fichiers de duplication dans un Dataverse CJPS-RCSP hébergé sur le site Web de Cambridge University Press. Cela comprendrait l'affichage de l'ensemble de données original et de tout document de codage supplémentaire pouvant être utilisé pour reproduire les analyses publiées. De même, nous encourageons vivement les auteurs à télécharger les transcriptions d'interviews ou d'autres sources documentaires utilisées dans la recherche et la rédaction d'articles qualitatifs (bien que dans certains cas, la Revue puisse y renoncer en raison des garanties de confidentialité et des protocoles éthiques).

Enfin, en tant qu'équipe éditoriale, nous participerons activement au développement continu du plan stratégique du modèle de gestion de la Revue. Les recommandations du Comité ACSP-SQSP sur l'impact du libre accès libre accès sur la RCSP/CJPS sont au cœur de notre démarche. Dans son rapport, le comité recommandait une approche raisonnable, mesurée et graduelle pour prendre en compte les différents intérêts impliqués dans le débat sur le LA. Nous appuyons ces recommandations et continuerons à plaider pour le maintien de la relation d'édition avec Cambridge University Press, tout en demeurant « minimalement conforme » aux exigences du CRSH en matière de LA. Heureusement, Cambridge University Press adopte une position proactive en ce qui concerne la navigation dans les nouveaux impératifs du paysage de l'édition en LA. Nous croyons que les recommandations du comité ACSP-SQSP, combinées à l'approche ouverte et novatrice de Cambridge University Press, constituent une réponse viable et équitable aux impératifs commerciaux de l'édition universitaire et aux objectifs de LA du CRSH - un contributeur clé à la base du financement de la Revue.

La Revue canadienne de science politique/Canadian Journal of Political Science continue de jouir d'une excellente réputation auprès des universitaires canadiens et est une publication très respectée à l'échelle internationale. Au cours de notre mandat de rédacteurs en chef de la Revue, nous avons l'ambition de maintenir ce haut niveau de qualité et de poursuivre son développement par le biais de ces initiatives ciblées et stratégiques.  Nous espérons partager avec vous notre enthousiasme pour l'avenir de la Revue et nous attendons avec impatience de recevoir vos soumissions dans les années à venir!