Skip to main content Accessibility help
×
Home

L'industrialisation et ses mobilités (1836-1936)

  • Patrice Bourdelais (a1)

Extract

Si de remarquables études ont été conduites sur l'époque contemporaine, les analyses de la modification des structures fondamentales de la société au cours de la phase d'industrialisation, qu'il s'agisse des changements démographiques et familiaux, économiques et professionnels, sociaux et culturels, n'apparaissent que très récemment comme le coeur des recherches sur le xixe siècle et sur le début du xxe siècle. En dépit de l'attrait qu'exercent les recherches sur les structures lourdes de la longue durée, sûres de leurs accumulation de savoirs et de savoir-faire, de plus en plus d'historiens s'engagent dans l'aventure de l'analyse des mobilités lors des périodes de changement profond.

Summary

The technical and intellectual tools now available to historians hâve brought about a new multi-dimensional approach to studies ofmobility related to French industrialization in the 19th and 20th centuries. Their objective is to examine the major aspects of shiftsfrom rural to industrial and urban activities.

Le Creusot and ils surroundings constitute the territorial samplefor this study. Because ofthe System of data organization, the computerized analysis ofthe various characteristics— whether they be démographie, professional, educational or médical in nature—lead to a clear observation of changes brought about by immigration in towns, in the family make-up, in the formation and renewal of the active population of an industrial town, and to a définition ofthe distribution and diffusion ofdisease. An indepth analysis of social mobility processes throughout four générations is also made possible through this research.

Copyright

References

Hide All

Notes

1. Cette appréciation d'ensemble ne doit pas conduire à sous-estimer l'intérêt des principaux chapitres de l'Histoire économique et sociale de la France, tomes 1 et 4, sous la direction de Fernand Braudel et Ernest Labrousse, Paris, Éditions du Seuil, 1976-1980, et les travaux pionniers, dans le champ qui retient ici notre attention, de J. Bouvier, F. Caron, A. Daumard, B. Gille, M. Lévy-Leboyer, G. P. Palmade, M. Perrot.

2. Yves Lequin, Les Ouvriers de la région lyonnaise, 1848-1914, Lyon, Pul, 1977. Jean-Paul De Gaudemar, La Mobilisation générale, Paris, Édition du Champ urbain, 1979. Yves Lequin (sous la direction de), Histoire des Français, XIXe-XXe siècles, Paris, A. Colin, 1983.

3. Je coordonne cette enquête avec Alain Bideau (Centre Pierre Léon, Laboratoire CNRS Université de Lyon II).

4. Quelques ouvrages marquent une évolution méthodologique ou des options différentes : Ralf Dahrendorf, Classes et conflit de classe dans la société industrielle, Paris-La Haye, Mouton, 1957 ; Reinhart Bendix, Seymour M. Lipset, Class, Status and Power, New York et Londres, Free Press-MacMillan, 1953 et 1966 ; Pierre Bourdoeu, Jean-Claude Passeron, Les Héritiers, Paris, Éditions de Minuit, 1964 ; Raymond Boudon, La Logique du social. Introduction à l'analyse sociologique, Paris, Hachette, 1979 ; La revue Actes de la Recherche en Sciences Sociales, publie depuis 1975 de nombreux articles qui participent à la critique méthodologique des analyses de la mobilité sociale.

5. Pitirim Sorokin, SocialMobility (1927), dans Social and Cultural dynamics, Glencoe, Free Press, 1959.

6. Collections de l'INSEE, D. 91 et D. 93, 1982 et 1983. R. Pohl et J. Soleihavoup, « La transmission du statut social sur deux ou trois générations », Économie et Statistique, n° 144, mai 1982, Paris, INSEE.

7. Voir à ce propos l'excellent développement de Dominique Merllie, « Une nomenclature et sa mise en oeuvre », Actes de la Recherche en Sciences Sociales, n° 50, nov. 1983.

8. Roger Girod, Mobilité sociale, Genève-Paris, Droz, 1971.

9. Remarques judicieuses de Nicole Tabard, « Réflexions sur la relation fécondité-mobilité sociale », Consommation, Paris, CREDOC, Dunod, 1983, n° 3. Plus généralement lire Claude Thélot, Tel père, tel fils, Paris, Dunod, 1982.

10. Pour une première approche globale, consulter Hervé Le Bras, Emmanuel Todd, L'Invention de la France, Paris, Librairie générale de France, 1981 (en particulier la deuxième partie).

11. Toutes choses égales d'ailleurs, la probabilité de suivre un individu lorsqu'il s'est marié est plus forte que s'il est resté célibataire. Il conviendra d'en tenir compte.

12. Dans ce cas le biais de l'observation réside dans la plus ou moins grande longévité des personnes. Pour une même génération, celles qui meurent après la Seconde Guerre mondiale seront plus probablement retrouvées grâce à ces mentions marginales que celles qui décèdent auparavant.

13. Des indications dans P. Merlin, L'Exode rural, Paris, P.U.F., 1971.

14. Ce serait l'un des développements des travaux pionniers de A. Bideau, H. Plauchu, A. Jacquard, « Démographie historique et génétique des populations », Annales ESC, n° 1, 1979.

15. Par exemple G. Bouchard, « Au Québec : un projet d'anthropologie régionale », Annales ESC, n° 1, 1979.

L'industrialisation et ses mobilités (1836-1936)

  • Patrice Bourdelais (a1)

Metrics

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed.