Skip to main content Accessibility help
×
Home

Le corps et l'autorité : la lèpre de Baudouin IV

  • Mark Gregory Pegg (a1)

Extract

Le 5 juillet 1174, Baudouin IV fut sacré et couronné sixième roi latin de Jérusalem. Il était âgé de treize ans et atteint de la lèpre. Sept ans plus tard, selon l'encyclique Cor nostrum du pape Alexandre III, ce corps lépreux troublait l'harmonie du royaume de Jérusalem et empêchait les habitants d'outremer de protéger la Terre sainte contre les armées de l'Islam.

Summary

In the encyclical Cor nostrum (1174), pope Alexander III suggests that the leprous body of the Jerusalemite king Baldwin IV was linked to the inability of Outremer to defend itself against Islam. Yet, paradoxically, this way of thinking about the body of Baldwin IV was completely alien to the Kingdom of Jerusalem itself. Was the pope merely picture-making about the leper-king's body and not reflecting upon practical issues? Not at all. This article, then, is an examination into the changes of the centres of power, the shifting pattern of claims accepted and denied (through the accusation of leprosy), that made the body a locus of authority and a metaphor of society in the late twelfth-century Latin West but not in the Crusader East.

Copyright

References

Hide All

Notes

* Cet article constituait à l'origine, sous une forme plus concise, une communication faite au deuxième congrès de la Société pour l'étude de l'Orient latin et des croisades, qui s'est tenu à l'Université hébraïque de Jérusalem du 2 au 7 juillet 1987. Il doit beaucoup à Dianne Lim, décédée avant sa publication. Je dédie cette étude à sa mémoire. Je tiens à remercier aussi Mary Douglas et John Pryor de l'intérêt qu'ils ont porté à mes réflexions.

1. Tyr, Guillaume De Archiepiscopi, Chronicon, R. C. B., Huygens éd., Turnhout, 1986 (cité plus loin WT), 21.1, pp. 961962.

2. Alexandre III, Cor nostrum, PL, 200.1294.

3. Troyes, Chrétien De, Le Roman de Percevat, Roach, W. éd., Genève, 1956, lignes 46694683.

4. Adolf, H., « Historical Background to Chretien's Perceval », Plma, 58, 1943, pp. 597620 et du même auteur Visio Pacis : Holy City and Holy Grail, Pennsylvanie, 1960, p. 14. Cf. Peters, E., The Shadow King : Rex Inutilis in Médiéval Law and Literature, Yale, 1970, p. 187.

5. Kehr, P., « Papsturkunden in Sizilien », Nachrichten von der Koniglichen Gesellschaft der Wissenschaften zu Gottingen, Philologische-historische Klasse, 1899, p. 329 , n. 26.

6. Gesta régisHenriciII, W. Stubbséd., 1867, «S, pp. 332-333.

7. Sur l'emploi, justifié ou abusif, de la métaphore, voir Davidson, D., « What Metaphors Mean », dans On Metaphor, Sacks, S. éd., Chicago-Londres, 1979, pp. 2941 ; Douglas, M., « Pangolins Revisited », dans Animal Symbolism, Wnxiséd, R.. (à paraître) ; Goodman, N., Problems and Projects, New York, 1972, pp. 437447.

8. Mary Douglas a désigné ces indécences biologiques invérifiables et irréfutables sous le nom de imputedfilth (” souillure imputée »). Pour une étude plus détaillée de ce terme, on se reportera à son Claims on God (à paraître).

9. Allers, R., « Microcosmus from Anixmandros to Paracelsus », Traditio, 2, 1944, pp. 319407 ; Chenu, M. D., La théologie au douzième siècle, Paris, 1957, pp. 3444 ; P. Delhaye, « La place de l'éthique parmi les disciplines scientifiques au xne siècle », Miscellanea A. Janssen, 1, Louvain, 1948, pp. 29-44 ; Dales, R. C, « A Médiéval View of Human Dignity », Journal ofthe History ofideas, 33, 1977, pp. 557573 ; Gregory, T., Anima mundi : lafilosofia di Guglielmo di Conches e la scuola di Chartres, Florence, 1955 ; Stock, B., Myth and Science in the Twelfth Century. A Study of Bernard Silvester, Princeton, 1972. Voir également Camporesi, P., Le officine dei sensi, Milan, 1985.

10. Sur le mépris du monde en général, voir Bultot, R., La doctrine du mépris du monde en Occident, de saint Ambroise à Innocent III, Louvain, 1963.

11. Brown, P., The Body and Society : Men, Women and Sexual Renunciation in Early Christianity, Londres, 1989, pp. 387427.

12. Ibid., pp. 428-447.

13. Voir Roques, R., L'univers dionysien. Structure hiérarchique du monde selon le Pseudo- Denys, Paris, 1954.

14. Sur la « ressemblance », voir Javelet, R., Image et ressemblance au douzième siècle de saint Anselme à Alain de Lille, 2 vols, Strasbourg, 1967.

15. Chenu, Théologie, pp. 159-188.

16. Pierre Le Chantre, Verbum abbreviatum : opus morale, PL, 205.328.

17. Cf. Armstrong, D., Political Anatomy ofthe Body : Médical Knowledge in Britain in the Twentieth Century, Cambridge, 1983, p. 2 ; Stock, B., The Implications of Literacy : Written Language and Models of Interprétation in the Eleventh and Twelfth Centuries, Princeton, 1985, pp. 241315.

18. Sur le récit, voir Ricoeur, P., Temps et récit, 3 vols, Paris, 1983-1985.

19. Hugues De Saint-victor, De vanitate mundi, PL, 176.715 B.

20. Cf. Chenu, Théologie, pp. 79-86 ; Goff, J. Le, Pour un autre Moyen Age, Paris, 1977, pp. 4665.

21. Benton, R., « Consciousness of Self and Perceptions of Individuality », dans Renaissance and Renewal in the Twelfth Century, Benson, R. L. et Constable, G. éds, Cambridge, Mass., 1982, pp. 264269 , 277-282.

22. Cf. ISAAC De L'ÉToile, Sermons, A. Hoste et G. Salet éds, Paris, 1967, 1974, sermons 29 et 34, 2, pp. 166-180, 277-282.

23. Sur la confession voir Blomme, R., La doctrine du péché dans les écoles théologiques de la première moitié du XIIe siècle, Louvain, 1958 ; Foucault, M., Histoire de la sexualité, Paris, 1976 , 1, La volonté de savoir, p. 78 ss.

24. Voir par exemple Libellus de diversis ordinibus et professionibus qui sunt in aecclesia, G. Constable et B. Smith, Oxford, 1972, p. 15 ; Rievaulx, Aelred De, De institione inclusarum. Opéra omnia 1 : Opéra asetica, Hoste, A. et Talbot, C. H. éds, CCCMI, Turnhout, 1971, p. 661.

25. Sur les gestes, voir Goff, J. Le, L'imaginaire médiéval, Paris, 1985, pp. 127135.

26. Benton, « Consciousness », pp. 269-274. Voir également Murray, A., Reason and Society in the Middle Ages, Oxford, 1978, pp. 106108.

27. M. Huftier, « Péché mortel et péché véniel », dans Théologie du péché, P. Delhaye et alii, Paris, 1960, pp. 363-451 ; Goff, J. Le, Naissance du Purgatoire, Paris, 1981, pp. 162180 ; Landgraff, A. M., Dogmengeschichte derFruhscholastik, Ratisbonne, 1965, pt 4, DieLehre von der Sunde und ihren Folgen, pp. 100202.

28. Cf. Benton, « Consciousness », pp. 282-295 ; Bynum, C. W., « Did the Twelfth Century Discover the Individual », dans Jésus as Mother : Studies in Spirituality ofthe High Middle Ages, Berkeley, 1982, pp. 82109 ; Gurevich, A., Médiéval Popular Culture : Problems of Belief and Perception, Bak, J. M. et Hollingsworth, P. trad., Cambridge-Paris, 1988, pp. 120121 ; Morris, C., The Discovery of the Individual, Londres, 1972, pp. 65157.

29. Salisbury, Jean De, Policraticus, C. C. I. WEBB, Oxford, 1908, 2, pp. 282283.

30. Ibid.

31. Ibid., 2, p. 22.

32. Kuttner, S., « The Revival of Jurisprudence », dans Renaissance and Renewal in the Twelfth Century, Benton, R. L. et Constable, G. éds, Cambridge, Mass., 1982, pp. 299323.

33. L. E. Boyle,/! Survey ofthe Vatican Archives and its Médiéval Holdings, Toronto, 1972 (en part. pp. 7-24) ; Stock, Implications, pp. 12-87 ; Ullmann, W., The Growth of Papal Government in the Middle Ages, Londres, 1962, p. 262.

34. Chenu, Théologie, pp. 62-89.

35. Ullmann, W., Law and Politics in the Middle Ages, Londres, 1978, p. 28.

36. Jollifee, J., Angevin Kingship, Londres, 1955 ; Reynolds, S., Kingdoms and Communities in Western Europe, 900-1300, Oxford, 1984, pp. 4666 ; Wolf, A., « Forschungsaufgaben einer europaischen Gesetzgebungsgeschichte », Jus Commune, 5, 1975, pp. 178191.

37. caenegem, R. C. Van, Royal Writs in England from the Conquest to Glanvill, Londres, 1959, pp. 1851 ; Clanchy, M. T., From Memory to Written Record 1066-1307, Londres, 1979, pp. 11147 ; Salvioli, G., Storia délia procedura civile e criminale, Giudice, P. De éd., Milan, 1925, 2, pp. 122, 62-63.

38. Hollisteret, C. W. Baldwin, J. W., « The Rise of Administrative Kingship : Henry I and Philip Augustus », American Historical Review, 83, 1978, p. 868 ; Clanchy, From Memory to Written Record, pp. 36-59 et du même auteur, « Moderni in Education and Government in England », Spéculum, 50, 1975, pp. 671-688 ; Stock, Implications, pp. 38-39.

39. Chenu, Théologie, pp. 62-89 ; Murray, Reason and Society, p. 132.

40. Clanchy, From Memory to Written Record, pp. 177-181 ; Murray, Reason and Society, pp. 320-349.

41. Mollat, M., Les pauvres au Moyen Age : étude sociale, Paris, 1978, pp. 111142 ; Bosl, K., « Potens und Pauper : Begriffsgeschichtliche Studien zur gesellschaftlicher Differenzierung im frùhen Mittelalter und zum Pauperismus des Hochmittelalters », dans Friihformen der Gesellschaft in mittelalterlichen Europa, Munich-Vienne, 1964, pp. 106134.

42. Lopez, R. S., « The Culture of the Médiéval Merchant », Médiéval and Renaissance Studies, 8, Randall, D. B. J. éd., Durham, 1979, pp. 5462.

43. Murray, Reason and Society, p. 84.

44. Jean De Salisbury, Policraticus, 1, p. 298.

45. Cf. E. Peters, Torture, Oxford, 1986, pp. 40-54.

46. Cf. par exemple Landgraff, Domengeschichte, op. cit., p. 234. Voir également Ward, J. O., « Women, Witchcraft and Social Patterning in the Later Roman Law Codes », Prudentia, 13, 1981, p. 104, n. 31.

47. Voir P. Michaud-quantin, Universitas, Paris, 1970, pp. 59-64, 100-104 . Geschichtliche Grundbegriffe, G. Dohrn-van Rossum éd., Stuttgart, 1972, 2, pp. 538-548.

48. Voir par exemple Foucault, M., Histoire de la folie à l'âge classique, Paris, 1972, p. 16 ; Brody, S. N., The Disease of the Soûl : Leprosy in Médiéval Literature, Ithaca, 1974, p. 103 ; Rubin, S., Médiéval English Medicine, Londres, 1974, p. 164 ; Moore, R. I., The Formation of a Persecuting Society, Oxford, 1987, pp. 66154 ; Turner, B. S., The Body and Society : Explorations in Social Theory, Oxford, 1984, p. 67.

49. Voir Amundsen, D. W., « Medicine and Faith in Early Christianity », Bulletin of the History of Medicine, 56, 1982, p. 334 ss ; Sumption, J., Pilgrimage : An Image of Médiéval Religion, Londres, 1968, p. 80.

50. Singer, C., « A Thirteenth Century Description of Leprosy », Journal of the History of Medicine, 4, 1949, p. 238.

51. Brody, Disease of the Soûl, p. 41 ; Richards, P., The Médiéval Leper and his Northern Heirs, Londres, 1977, p. 9 ; Rubin, Médiéval English Medicine, p. 150. Cf. Moore, Persecuting, pp. 73-80.

52. Pour une étude récente et détaillée de la maladie, voir Leprosy in Theory and Practise, R. G. Cochrane éd., Bristol, 1964.

53. Manchester, K., « A Leprous Skeleton of the Seventh Century », Journal of the Archaeological Society, 8, 1981, p. 209.

54. On peut déduire cette absence de descriptions médicales de la lèpre en Europe au xne siècle du fait que les études historiques modernes ne citent à propos de la lèpre que des textes médiévaux européens rédigés après le xne siècle.

55. Vie de Robert le Pieux, R. H. Bautieretg. Labory éds, Paris, 1965, pp. 126-128 ; V. S. Hugonis Cluniacensis, Hildebert De Lavardin, PL, 159.856-906 ; A. Bourgeois, Lépreux et maladreries du Pas-de-Calais (Xe-XIIIe siècles), Mémoire de la commission départementale des Monuments historiques du Pas-de-Calais, Arras, 1972, pp. 158, 301 ; Barlow, F., The English Church 1000-1066, Londres, 1963, pp. 7475 , 219 ; Eadmer, Life of St. Anselm, R. W. Southern éd., Londres, 1962, pp. 57-58. Cf. Moore, Persecuting, pp. 50, 113, 146.

56. Voir Green, T. A., Verdict According to Conscience : Perspectives on the English Criminal Trial Jury, Chicago, 1985. Voir aussi Reynolds, Kingdoms and Communities, pp. 12-36.

57. Clay, R. M., The Médiéval Hospitals of England, Londres, 1909, pp. 273276 ; Jeanselme, E., « Comment l'Europe au Moyen Age se protégea contre la lèpre », Bulletin de la Société française d'Histoire de la Médecine, 25, 1931, p. 62 ; Richards, The Médiéval Leper, pp. 50, 123- 124.

58. Clay, Médiéval Hospitals, p. 276.

59. Sur l'emploi liminale voir Turner, V., The Ritual Process, Paris, 1909.

60. gennep, A. Van, Les rites de passage, Paris - La Haye, Mouton, 1969.

61. « Un homme atteint de lepra est impur : le sacrificateur le déclarera impur (…) ; sa demeure sera hors du camp » (Lévitique, 13.44-46). Il importe de se rappeler que le Lévitique ne dit pas explicitement que la lèpre est due à un péché. Les mots indiquant un jugement moral sont dans le texte mais l'impureté du lépreux n'est pas mise en rapport avec la notion d'âme impure. Cependant, dans presque tous les autres passages de l'Ancien Testament où il est question de la lèpre, l'idée que la maladie résulte directement du péché apparaît nettement. Voir J. Z. Baruch, « The Relation between Sin and Disease in the Old Testament », Janus, 51, 1964, pp. 295-302.

62. Sur l'attitude indulgente de la société à l'égard des lépreux au début du xne siècle, voir Bienvenu, J. M., « Pauvreté, misère et charité en Anjou aux xie et xne siècles », Le Moyen Age, 72, 1966, p. 201 ss ; Kealey, E. J., MédiévalMedicus :A SocialHistory ofAnglo-Norman Médiane, Baltimore-Londres, 1981, pp. 102104 ; Moore, Persecuting, pp. 50-58.

63. Bynum, C. W., Holy Feast and Holy Fast : The Religious Significance of Food to Médiéval Women, Berkeley, 1987, p. 6.

64. Sur l'ordalie, voir Bartlett, R., Trial by Fire and Water : The Médiéval Judicial Ordeal, Oxford, 1986 ; Brown, P., « Society and the Supernatural : A Médiéval Change », Daedalus, 104, 1975, pp. 135151 ; Hyams, P. R., « Trial by Ordeal : The Key to Proof in the Early Common Law », dans On the Lavis and Customs of England. Essays in Honor of Thorne, Samuel E., Arnold, M. S. éd. et alii, Chapel Hill, 1981, pp. 90126 ; Morris, C., « Judicium Dei : The Social and Political Significance of the Ordeal in the Eleventh Century », Studies in Church History, 12, 1975, pp. 95112.

65. Aubrun, M., La vie de saint Etienne d'Obrazine, Clermont-Ferrand, 1970, pp. 164166 ; Bourgeois, Lépreux et maladreries, pp. 89, 189-190, 192, 231 ; M. Bienvenu, « Pauvreté », pp. 208-221 ; P. Jonin, Les personnages féminins dans les romans français de Tristan au XIIe siècle : étude des influences contemporaines, Gap, 1958, pp. 109-138 ; J. Le Goff, Pour un autre Moyen Age, p. 140 ; Moore, R. I., « Heresy as Disease », dans The Concept of Heresy in the Middle Ages, Lourdaux, W. et Verhelst, D. éds, Louvain, 1976, pp. 651652. Cf. Moore, Persecuting, p. 55.

66. Patzelt, E., « Pauvreté et maladies », dans Poverta e ricchezza ne/la spiritualita dei secoli XIe XIIe, 8, Todi, 1969, p. 176.

67. Peters, Torture, pp. 45-54.

68. Moore, Persecuting, p. 59.

69. Pollock, F. et Maitland, F. W., The History ofEnglish Law before the Time of Edward I, Cambridge, 1968, 1, p. 480.

70. Smalley, B., The Beckett Conflict and the Schools : A Study of Intellectuals in Politics, Oxford, 1973, p. 132 où l'auteur note que les écrits des théologiens du xne siècle « used the word leprosy almost interchangeably with sin ». Voir également Brody, Disease of the Soûl, pp. 128- 134 ; par exemple Alain De Lille, Liber in distinctionibus dictionum theologicalium, PL, 110.835.

71. Bienvenu, « Pauvreté », p. 202 ss ; Goglin, J. -L., Les misérables dans l'Occident médiéval, Paris, 1976, pp. 185186 ; Imbert, J., Les hôpitaux en droit canonique, Paris, 1947, pp. 149195 ; R. I. Moore, Persecuting, pp. 51-53 ; Mundy, J. H., « Hospitals and Leprosaries in Twelfth and Thirteenth Century Toulouse », dans Essays in Médiéval Life and Thought, Mundy, J. H. et alii éds, New York, 1965, pp. 181205 ; Sudhoff, K., « Auf der Geschichte des Krankenhauswesens in fruheren Mittelalter in Morgenland und Abendland », Archiv fur Geschichte derMedizin, 21, 1929, pp. 199203.

72. Mesmin, S. C., « Waleran, Count of Meulan and the Leper Hospital of St. Gilles of Pont- Audemer », Annales de Normandie, 32, 1982, pp. 319.

73. Avril, J., « Le IIIe concile de Latran et les communautés de lépreux », Revue Mabillon, 60, 1981, p. 33. Voir également Michaud-quantin, Universitas, p. 102 : « Ordo peut encore signifier ce qui est ordonné régulier, une observance religieuse ».

74. Statuts d'hôtel-Dieu et de léproseries. Recueil de textes du XIIe siècle au XIVe siècle, L. Le Grand éd., Paris, 1901, p.xxvi.

75. Guillaume De Malmesbury, De gestis regum Anglorum, 2, p. 494 ; Magna vita of St. Hugh of Lincoln, D. C. Douie et H. Farmer éds, Londres, 1962, 2, pp. 13-18.

76. J. Le Goff, La naissance du Purgatoire, pp. 184, 217, 229.

77. J. Le Goff, L'imaginaire médiéval, pp. 84-98.

78. Sacrorum conciliorum nova et amplissima collectio, Graz, 1962, 22.230 ; Avril, « Le IIIe concile de Latran », pp. 21-32, 33-64, 65-76.

79. Sacrorum conciliorum, 22.224-225. Voir aussi Boswell, J., Christianity, Social Tolérance and Homosexuality, Chicago, 1980, p. 277 ; Goodich, M., The Unmentionable Vice : Homosexuality in the Later MédiévalPeriod, Oxford, 1979, p. 43.

80. Boswell, Christianity, Social Tolérance and Homosexuality, p. 295 : « … during the 200 years from 1150 to 1350 homosexual behaviour appears to hâve changed from a personal préférence of a prosperous minority… to a dangerous anti-social and severely sinful aberration ».

81. Brundage, J. A., Law, Sex and Christian Society in Médiéval Europe, Chicago-Londres, 1987, pp. 401405.

82. Duby, G., Le chevalier, la femme et le prêtre : le mariage dans la France féodale, Paris, 1981, pp. 201284.

83. Andréas Capellanus, De amore, E. Trojel éd., Copenhague, 1892, p. 235. Voir également Murray, Reason and Society, p. 238.

84. Bath, Abélard De, « Questiones naturales », dans Dodi Ve Nechdi, the Work of Berachva Hanakdan, Oxford, 1920, pp. 131132 ; Gesta romanorum, H. Osterlyéd., Hildesheim, 1963, pp. 507-509 ; The Romance of Tristan by Beroul : A Poem ofthe Twelfth Century, Oxford, 1929, lignes 1192-1197. Voir aussi Jonin, Les personnages féminins, p. 238 ; L E Goff, L'imaginaire médiéval, pp. 145-146.

85. Singer, « Description of Leprosy », p. 238.

86. Bourgeois, Lépreux et maladreries, pp. 189-190.

87. Sacrorum concilium, 22.230.

88. Par exemple Brody, Disease ofthe Soûl, p. 85.

89. Brundage, Law, Sex, and Christian Society, pp. 256-414 ; Duby, Le chevalier, la femme et le prêtre, pp. 206-218.

90. Jean De Salisbury, Policraticus, 2, p. 343.

91. Ibid., 1, pp. 298-299. Voir encore Le Goff, Pour un autre Moyen Age, pp. 80-90 ; Myeks, H. A., MédiévalKingship, Chicago, 1982, p. 253 ; Struve, T., Die Entwicklung der organologischen Staatsauffassung im Mittelalter, Stuttgart, 1978, p. 708.

92. Ullmann, W., Principles of Government and Politics in the Middle Ages, Londres, 1966, pp. 118119. Cf. Kantorowicz, E., The King's Two Bodies, Princeton, 1957 , trad. frse, Les deux corps du roi. Essai sur la théologie politique au Moyen Age, Paris, Gallimard, 1989, 348 p.

93. Suger, Vie de Louis Vile Gros, H. Waquet éd., Paris, 1964 ; Giraud De Bari, Deprincipis instructione liber, G. F. Warner, RS, 92, Londres, 1891. Voir encore Michaud-quantin, Universitas, pp. 305-326 ; D. Miller, « Royauté et ambiguïté sexuelle », Annales ESC, 1971, 3-4, pp. 647-648. Cf. Reynolds, Kingdoms and Communities, p. 326.

94. Bloch, M., Les rois thaumaturges, Paris, éd. 1961.

95. Guillaume De Malmesbury, Vita Wulfstani, R. R. Walington éd., Camden Society, 1928, pp. 30, 57.

96. Jean De Salisbury, Policraticus, 2, pp. 377-378. Voir également, M. et Rouse, N., « John of Salisbury and the Doctrine of Tyrannicide », Spéculum, 42, 1967, pp. 693709.

97. Lot, F. et Fawtier, R., Histoire des institutions françaises au Moyen Age, Paris, 1958, 2, p. 11.

98. Alcuin, Ép., \8,Mgh, EpistolaeKarolini aevi 4.51.

99. Williams, S., « The Oldest Text of the Constitutum Constantini », Traditio, 20, 1964, pp. 448462.

100. WT, 21.2, p. 962.

101. Prawer, J., Crusaders Institutions, Oxford, 1980, p. 20 ; P . Edbury, « Feudal Obligations in the Latin East », Byzantion, Al, 1977, p . 351 ; Riley-smith, J., « Peace Never Established : The Case of the Kingdom of Jérusalem », Transactions of the Royal Historical Society, ser. 5, 28, 1978, p. 87 ss. Voir Chartres, Foucher De, Historia Hierosolymitana, Hagenmayer, H. éd., Heidelberg, 1913, pp. 407 , 474-478.

102. Prawer, J., The Latin Kingdom of Jérusalem : European Colonialism in the Middle Ages, Londres, 1973, p. 126.

103. Prawer, Crusader Institutions, p. 21 ; Riley-smith, J., The Feudal Nobility and the Kingdom of Jérusalem, Londres, 1973, pp. 46. Voir encore Albertus Aquensis, Historia Hierosolymitana, RHC, Occ. 4.532.

104. Prawer, Crusader Institutions, p. 22. Voir aussi, Philippe De Novare, Livre déforme deplait, RHC Lois, 1.542-588.

105. Voir par exemple Prawer, Crusader Institutions, pp. 20-46 ; Richard, J., Le royaume latin de Jérusalem, Paris, 1953, p. 72.

106. Riley-smith, Feudal Nobility, p. 146.

107. Richard, Le royaume, p. 72.

108. Livre au Roi, RHC Lois, 1.616-617 ; Cartulaire général de l'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, 1100-1310, J. Delaville Le RouLxéd., Paris, 1894-1906, p. 78, n. 84.

109. Richard, Le royaume, p. 73.

110. Prawer, Crusader Institutions, p. 30 ; Edbury, « Obligations », p. 339.

111. Philippe De Novare, Livre déforme de plait, 1.538-541 ; Jean D'Ibelin, Livre, RHC Lois, 1.297-299.

112. Riley-smith, Feudal Nobility, pp. 11-13.

113. Sur les premières guerres extérieures, voir Foucher De Chartres, Historia, pp. 362, 364, 389, 397, 409, 476. Voir également Riley-smith, « Peace Never Established », pp. 94-95.

114. WT, 17.20, p. 788.

115. WT, 19.5, pp. 870-872 ; 23.13-32, pp. 882-909.

116. Prawer, Latin Kingdom, pp. 127-137 ; Riley-smith, Feudal Nobility, pp. 21-39.

117. Edbury, « Obligations », pp. 338-339 ; Prawer, Crusader Institutions, p. 34 ; Rileysmith, Feudal Nobility, pp. 15-19.

118. Livreau Roi, 1.616-617. Voir encore Greilsammer, M., « Structure and aims of the Livre au Roi », Outremer : Studies in the History of the Crusading Kingdom of Jérusalem, Kedar, B. Z. et alii éds, Jérusalem, 1982, pp. 218227.

119. Cette date fut proposée par Grandclaude, M., « Liste d'assises remontant au premier royaume de Jérusalem », dans Mélanges Paul Fournier, Paris, 1929, p. 329.

120. Jean De Jaffa, Livre des assises, RHC Lois, 1.254.

121. Jean D'Ibelin, Livre, 1.313-314.

122. Philippe De Novare, Livre de forme de plait, 1.537 ; Geoffroy Le Tor, Livre, RHC Lois, 1.448. Voir encore G. A.Lourd, « The Assise sur la ligece and Ralph of Tiberias », dans Crusade and Settlement, P. W. Edbury éd., Cardiff, 1985, pp. 204-213 ; Prawer, Crusader Institutions, p. 40 ; Riley-smith, Feudal Nobility, p. 35 ss.

123. Livre des assises des bourgeois, RHC Lois, 2.47.

124. Edbury, P. W. « The Baronial Coinage of the Latin Kingdom of Jérusalem », dans Coinage and Monetary History, Edbury, P. W. et Metcalf, D. M. éd., Oxford, 1980, pp. 5961 ; Riley-smith, Feudal Nobility, p. 27 ss.

125. Shahar, S., « Des lépreux pas comme les autres. L'ordre de Saint-Lazare dans le royaume latin de Jérusalem », Revue historique, 54, 1982, p. 25.

126. Prawer, J., Histoire du royaume latin de Jérusalem, 2 vols, Paris, 1975, p. 495.

127. Marsy, A. De, « Fragment d'un cartulaire de l'ordre de Saint-Lazare en Terre sainte », AOL, 2, 1884, n. 2, p. 123.

128. Marsy, « Fragment d'un cartulaire », n. 4, p. 125.

129. Cartulaire général de l'Yonne, Paris, 1874, 1, n. 274, p . 425.

130. La règle du temple, H. De Curzon éd., Paris, 1886, n. 443-444 ; Riley-smith, J., The Knights ofSt. John in Jérusalem and Cyprus, Londres, 1967, p. 230 ss et les références citées.

131. Marsy, « Fragment d'un cartulaire », n. 11, p. 131.

132. Shahar, « Des lépreux pas comme les autres », pp. 31-33.

133. M. Fleurant, « La lèpre et la léproserie de Colmar pendant le Moyen Age », Annuaire de la Société historique et littéraire de Colmar, 1953, p. 25 ; Shahar, « Des lépreux pas comme les autres », p. 33.

134. Cf. Shahar, « Des lépreux pas comme les autres », pp. 29-31.

135. « Itinéraire de Londres à Jérusalem attribué à Mathieu de Paris et Pardouns d'Acre », dans Itinéraires à Jérusalem et descriptions de la Terre sainte rédigés en français aux XIe, XIIe et XIIIe siècles, M. Michelaud et G. Raynaud, Genève, 1882, p. 236.

136. Brundage, J. A., « Prostitution, Miscegenation and Sexual Purity in the First Crusade », dans Crusade and Seulement, Edbury, P. W. éd., Cardiff, 1985, p. 60 ss.

137. Sacrorum conciliorum, 21.264. Voir encore Boswell, Christianity, Social Tolérance and Homosexuality, p. 281 ; C. Davies, « Sexual Taboos and Social Boundaries », American Journal ofSociology, 1982, pp. 1042-1043.

138. Sacrorum conciliorum, 21.264.

139. Greilsammer, « Structure of Livre au Roi », 1.223.

140. Livre au Roi, 1.636.

141. Ibid.

142. Shahar, « Des lépreux pas comme les autres », pp. 20-36.

143. Livre au Roi, 1.636.

144. Au xnic siècle, le Chronicon fratris Salimbene, MGHSS, 32.177 décrit ainsi la participation de l'ordre de Saint-Lazare à la bataille de Forbie, « de domo sancti lazari milites leprosi et sani omnes fuerunt occisi ». Pour le chroniqueur, c'était un ordre militaire sans différence essentielle avec un autre. Sur l'histoire des chevaliers lépreux après le xne siècle, voir Shahar, « Des lépreux pas comme les autres », pp. 30-41.

145. WT, 21.1, p. 962.

146. Brody, Disease of the Soûl, p. 47 ; Richard, Médiéval Leper, p. 9 ; Rubin, Médiéval English Medicine, p. 150. Cf. Moore, Persecuting, pp. 73-76.

147. Sur le bain total dans l'Orient latin, voir Ibn-munquid, Usamah, An Arab-Syrian Gentleman and Warrior, Hnritrad., P. K. , Columbia, 1929, p. 165 ; Jacques De Vitry, Historia Hierosolymitana A. Steward trad., The history of Jérusalem, A.D. 1180, Londres, 1896, p. 65. Sur le bain dans l'Occident latin, voir Vigarello, G., Le propre et le sale : l'hygiène du corps depuis le Moyen Age, Paris, pp. 5657, 226.

148. Richard, Royaume, p. 78.

149. Philippe De Novare, Livre déforme de plait, 1.538-541 ; Jean D'Ibelin, Livre, 1.359 ; Livre au Roi, 1.626-627. Voir encore Edbury, « Obligations », pp. 345-347 ; Prawer, Crusader Institutions, p. 31 ; Riley-smith, FeudalNobility, pp. 8-9, 28.

Related content

Powered by UNSILO

Le corps et l'autorité : la lèpre de Baudouin IV

  • Mark Gregory Pegg (a1)

Metrics

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed.