Skip to main content Accessibility help
×
Home

La Civilisation bantou, son essor et son déclin

  • W. G. L. Randles (a1)

Extract

Géographiquement parlant, on peut représenter le continent africain par une série de bandes horizontales au potentiel bio-énergétique opposé. Les bandes de bas potentiel forment des « barrières » À la diffusion culturelle nordsud ; celles de haut potentiel constituent des « espaces » ou niches favorables au développement des courants culturels qui s'y trouvent mieux armés dans leur lutte contre l'entropie. Les bandes de l'hémisphère sud reproduisent symétriquement celles de l'hémisphère nord. Comme exemples de « barrières » ; on peut citer le Sahara, le désert du Kalahari, la grande forêt équatoriale et la steppe tanzanienne ; comme exemples d'espaces, les savanes du Nord et du Sud. Aucune barrière n'est strictement infranchissable. Ainsi le Sahara permet une certaine circulation humaine. On s'accorde de même À penser (surtout parmi les linguistes) que ce fut À travers la forêt dense que les précurseurs des populations bantouphones pénétrèrent dans l'espace de la savane du Sud. Comme exception notable À ce découpage horizontal se distinguent les hautes terres qui bordent la vallée du Rift, lesquelles courent du Nord au Sud depuis l'Ouganda jusqu'aux monts Muchinga. Ces terres forment un étroit couloir salubre, exempt de la mouche tsé-tsé ; elles ont facilité le mouvement vertical d'hommes et de bêtes À travers la « barrière équatoriale ». Toutefois, il semble peu probable qu'elles aient servi À guider les premières migrations vers le Sud.

Copyright

References

Hide All

Notes

1. Stevenson, R., Population and Political Systems in Tropical Africa, Columbia Univ. Press, New York, 1968 .

2. Fortes, M. et Evans-Pritchard, E.E., African Political Systems, Londres, 1940 .

3. Friedrich, A., Afrikanische Priestertümer, Stuttgart, 1939 .

4. Trewartha, Glenn T. et Zelinsky, Wilbur, « Population Patterns in Tropical Africa », Annals of the Association of American Geographers, vol. XLIV, n° 2, 1954, fig. 1a.

5. Sur le concept de convertisseurs bio-énergétiques, cf. Cottrell, F., Energy and Society, New York, 1955 , chap. 2.

6. Cuvelier, J. et Jadin, L., L'ancien royaume du Congo d'après les archives romaines, Mémoire, Inst. Roy. Col. Belge, t. XXXVI, fasc. 2, Bruxelles, 1954, P.117 .

7. Barroso, A. (1886), BrÀsio, dans A., Antonio Barroso, Missionário, Cientista, Missiôlogo, Lisbonne, 1961, p. 118 .

8. Davies, O., West Africa before the Europeans, Londres, 1967, p. 152 .

9. Professeur G. Sautter, communication personnelle.

10. Cf. la carte de Deshler, W. et Thomas, J. C., « Africa, Distribution of Cattle », dans Geographical Review, vol. LIII, n° 1, 1963 .

11. Coursey, D.G., Yams, Londres, 1967, pp. 9799 .

12. Cf. les remarques de Darlington, C. D., « The silent millenia in the origin of agriculture », dans Ucko, P. J. et Dimbleby, G. W. (eds), The Domestication and Plants and Animals, Londres, 1966, p. 70 .

13. D. G. et Coursey, C. K., « The New Yam Festivals of West Africa », Anthropos, vol. 66, n° 3/4, 1971, p. 447 et p. 479.

14. Dans l'Afrique occidentale, le riz africain (Oryza glaberrima) etlefonio (Digitaria exilis) sont deux céréales domestiquées sur place, mais elles ne se sont jamais répandues au-delÀ de leurs foyers d'origine. Cf. R. Portères, « Vieilles agricultures de l'Afrique intertropicale », L'Agronomie Tropicale, nos 9-10, 1950, pp. 489-507.

15. Kennedy-O'Byrne, Cf., « Notes on African Grasses, XXIX, a new species of Eleusine from Tropical and South Africa », Kew Bulletin, vol. I, 1957, pp. 6572 et Mehra, K. L., « Considérations on the African origin of Eleusine coracana », Current Science (Inde), n° 7, juillet 1963 .

16. Chevalier, Aug., « Le Sahara, centre d'origine de plantes cultivées », dans Société de Bio-géographie, vol. VI (1938), pp. 309322 .

17. Doggett, H., « The development of the cultivated sorghums », dans SirHutchinson, J., Crop Plant Evolution, Cambridge Univ. Press, 1965, p. 58 .

18. Clark, J. D., « A Record of Early Agriculture and Metallurgy in Africa from Archaeological Sources », dans Gabel, C. & Bennett, N. R., Reconstructing African Culture History, Boston Univ. Press, 1967, pp. 1415 .

19. Coursey, D. G., Yams, Londres, 1967, p. 11 .

20. J. Alexander, D. G. Coursey, « The origins of yam cultivation », dans P. J. Ucko&G. W. Dimbleby, op cit., p. 421 ; M. Posnansky, « Yams and the origins of West African agriculture », dans Odu, n° 1 1969, pp. 101-107.

21. Sur les légumineuses en Afrique, cf. Stanton, W. R., Grain Légumes in Africa, F.A.O., Rome, 1966 .

22. Communication personnelle de Michael Keul.

23. Payne, W. J. A., « The origins of cattle in Africa », Empire Journal of Expérimental Agriculture, vol. 32, n° 126, 1964, p. 105 .

24. Sur l'explosion bantou, cf. R. Oliver, « The problem of Bantu expansion », dans Journal of African History, vol. VII, n° 3, 1966, pp. 361-376 ; J. Hiernaux, « Bantu expansion : the évidence from physical anthropology confronted with linguistic and archaeological évidence », ibid., vol. IX, n° 4, 1968, pp. 505-515.

25. R. Oliver, art. cit. ; Guthrie, M., « Some developments in the prehistory of African languages », dans Journal of African History, vol. III, n° 2, 1962, pp. 273-82 ; ID., « Contributions from Comparative Bantu Studies to the prehistory of Africa », dans Dalby, D. (ed.), Language and History in Africa, Frank Cass, Londres, 1970, pp. 2049 .

26. Cf. la synthèse pour l'Afrique orientale de T. N. Huffman, « The early Iron Age and the spread of the Bantu », South African Archaeological Bulletin, vol. XXV, Pt. I, n° 97, 1970, pp. 3-21 ; R. SOPER, « A General View of the Early Iron Age in the Southern Half of Africa », Azania, vol. IV 1971, pp. 5-37 ; D. W. Phillipson, « Notes on the later prehistoric radiocarbon chronology of Eastern and South Africa », Journal of African History, vol. XI, n° 1 1970, pp. 1-15 ; J. Nenquin, « The Congo, Rwanda and Burundi », dans P. L. Shinnie, The African Iron Age, Londres, 1971, p. 189.

27. Communications personnelles des professeurs J. D. Clark, J. Hiernaux et R. Summers.

28. Sur le « néolithique kenyan », cf. Sutton, J. E. G., « The East African Neolithic », dans Sixième Congrès Panafricain de Préhistoire, Dakar, 1967, Chambéry, 1972, pp. 8890 .

29. Les preuves directes sont tardives. Il s'agit du site de Leopard's Kopje près de Bulawayo, Rhodesie, daté de 900 + 100 ; cf. T. N. Huffman, « Excavations at Leopard's Kopje, Main Kraal », S.A. Arch. Bull. vol. XXVI, Pts I&II, n°s 101 et 102, 1970, p. 87.

30. Il s'agit du site de Mabveni, Rhodesie, daté de 180 ± 120, cf. K. R. Robinson, « An Early Iron Age Site in the Chibi District, Southern Rhodesia », S.A. Arch. Bull., vol. XVII, 1962, p. 98.

31. Les bovins sont attestés au ve siècle À Kapwirimbwe, Zambie, cf. Phillipson, D. W., « The Early Iron Age site of Kapwirimbwe, Lusaka », Azania, vol. III, 1968, p. 101 .

32. La poule est attestée À Kalomo, Zambie, au ive siècle, cf. Fagan, B. M., Iron Age Cultures of Zambia, Londres, 1967, vol. I, p. 41 , p. 70 et p. 156.

33. Lee, R. B., « The population ecology of man in the early Upper Pleistocene of Southern Africa », Proceedings of the Prehistorical Society, vol. XXIX, 1963, p. 253 .

34. Turnbull, C., The Mbuti pgymies : an ethnological survey, Anthropological Papers of the American Muséum of Natural History, vol. 50, Pt 3, 1965, p. 160 .

35. Le rôle de l'igname asiatique, Dioscorea alata, jugé important par G. P. Murdock [Africa, its peoples and their culture history, New York, 1959) est minimisé par D. G. Coursey, Yams, Londres, 1967, p. 10. Sur la banane, cf. D. N. Macmaster, « Spéculations on the coming of the banana to Uganda », Uganda Journal, vol. 27, n° 2, 1963, pp. 163-175.

36. Trewartha, Glenn T. et Zelinsky, Wilbur, « The Population Geography of the Belgian Congo », Annals of the Association of American Geographers, vol. XLIV, n° 2, 1954, pp 174–75.

37. Braidwood, R. J. et Reed, C. A., « The Achievement and Early Conséquences of Food Production », Cold Spring Harbor Symposia on Quantitative Biology, vol. XXII, I957, pp. 2123 .

38. Randles, W.G.L., « Pre-colonial urbanization in Africa south of the Equator », dans Ucko, P. J., Tringham, R. et Dimbleby, G.W., Man, Seulement and Urbanism, Londres, 1971, pp. 891897 .

39. ID., L'ancien royaume du Congo des origines À la fin du XIXe siècle, Paris, 1968, pp. 146-147.

40. Vansina, J., Kingdoms of the Savanna, Madison, Wisconsin, 1966, p. 190 .

41. L. Jadin, « Aperçu de la situation du Congo en 1775 », Bulletin de l'Institut Historique de Rome, t. XXXV, 1963, p. 355.

42. Curtin, Philipp D., The Atlantic Slave Trade, Madison, Wisconsin, 1969, p. 270 .

43. Trewartha, Glenn T. et Zelinsky, Wilbur, « The Population Geography of Belgian Africa », Annals of the Assoc. of American Geographers. vol. XLIV, 1954, p. 165 .

44. Dobyns, Henry F., « Estimating Aboriginal American Population. I, An appraisal of techniques with a new hemispheric estimate », Current Anthropology, vol. VII, n° 4, 1966, pp. 393416 .

45. Trewartha, Glenn T. et Zelinsky, Wilbur, « Population Patterns of Tropical Africa », Annals of the Assoc. of American Geographers, vol. XLIV, 1954, P. I42 et p.149.

46. Cuvelier, J. et Jadin, L., L'ancien royaume du Congo d'après les archives romaines, Mémoire Inst. Roy. Col. Belge, t. XXXVI, fasc. 2, Bruxelles, 1954, p. 198 .

47. Barroso, António (1889), dans Brásio, A., António Barroso, Missionário, Cientista, Missiôlogo, Lisbonne, 1961, pp. 113414 .

48. Communication personnelle.

49. W.G.L. Randles, op. cit., pp. 117-118.

50. P.D. Curtin, op. cit., p. 207 et p. 261.

51. H.W. Langworthy, Zambia before I890, Londres, 1972, p. 100. L'auteur ne donne pas ses sources. Cf. aussi E. A. Alpers, The East African Slave Trade, Historical Association of Tanzania, Paper n° 3, Nairobi, 1967, 26 p.

52. Manuel Correia Leitâo, « Viagem… », dans Gastâo Sousa Dias, « UmaViagem a Cassange nos meados do século XVIII », Boletim da Sociedade de Geografia de Lisboa, sér. 56, nos 1-2, 1938, p. 20 et Charles et David Livingstone, Narrative of an Expédition to the Zambezi and its tributaries, 1858-64, Londres, 1865, p. 392.

53. Cf. l'ouvrage remarquable de Ford, J., The rôle of Tripanosomiases in African Ecology, Oxford, 1971, chap. 7 À11.

54. Par « surcommerce » s'entend la « saturation » d'une société par des biens de prestige jusqu'au point où de petits notables en possèdent autant que les grands chefs ; il s'ensuit une désagrégation des anciennes hiérarchies et une anarchie politique.

55. Ludwig von Bertalanffy, General Systems Theory, New York, 1968, pp. 150-152. Voir aussi les réserves exprimées par A. Rapoport, « The Promises and Pitfalls of Information Theory », Behavioural Science, n°s 1-2, 1956-57, pp. 303-315.

56. Nous employons le terme de management ici dans le sens propre qu'il a en anglais et non pas avec la signification (et les résonances péjoratives) qu'il a prise en « franglais ».

57. Il en va de même pour ce mot que pour management.

58. Allan, W., The African Husbandman, Londres, 1965, p. 66.

59. Richards, A.I., Land Labour and Diet in Northern Rhodesia, Londres, 1939, p. 294 .

60. Harwood, Alan, Witchcrafi, Sorcery and Social Catégories among the Safwa, Londres, 1970, p. 17 .

61. Wilson, Monica, dans Wilson, Monica et Thompson, Léonard, The Oxford History of South Africa, Londres, 1969, vol. I, p. 161 .

62. Anon., « Historia do Reino do Congo” (c. 1625), dans Studia, nos 28-29 1969. P. 435.

63. A. F. Gardiner, Narrative of a Journey to the Zoolu Countray, Londres, 1836, rééd. en fac-similé, Le Cap, 1970, p. 96.

64. N. Isaacs, Travels and Adventures in Eastern Africa, Londres, 1836, rééd. en fac-similé, Le Cap, 1970, p. 26.

65. Coursey, D.G. et Coursey, C. K., « The New Yam Festivals of West Africa », dans Anthropos, vol. 66, n° 3/4, 1966, pp. 478479 .

66. A.I. Richards, op. cit. p. 88.

67. Hirschberg, W., « Die Plejaden in Afrika und ihre Beziehungen zum Bodenbau », dans Zeitschrift für Ethnologie, vol. 61, 1929, pp. 321336 ; Chaplin, J. H., « Vernacular month names from Zambia », African Studies, vol. 26, n° 3, 1967, pp. 145169 .

68. Jackson, H.C., « Seed-time and Harvest », dans Sudan Notes and Records, vol. II, 1919, pp. 111112 .

69. Goodfellow, D.M., Principles of Economie Sociology, Londres, 1939, p. 212 .

70. Sautter, G., De l'Atlantique au fleuve Congo, Paris-La Haye, 1966, vol. I, p. 506 .

71. J.D. Omer Cooper, The Zulu Aftermath, a içth Century Révolution in Tropical Africa, Londres, 1966, et ID., « Aspects of Political Change in the igth Century Mfecane », dans L. Thompson (éd.), African Peoples in Southern Africa, Londres, 1969, pp. 207-229.

72. M. Gluckman, « The Rise of the Zulu Empire », Scientific American, vol. 202, n° 2, i960, pp. 159-169 ; J. D.|Omer Cooper, The Zulu Aftermath, p. 24, et ID., « Aspects of Political Change… », op. cit., p. 212.

73. Bertin, J., Hémardinquer, J.-J., Keul, M. et Randles, W.G.L., Atlas des plantes vivrières, Paris-La Haye, 1971, pl. 9 .

74. Shula Marks, « The Nguni, the Natalians and their history », Journal of African History, vol. VIII, n° 3, 1967, p. 533.

75. Cf. Henry F. Fynn (C. 1833), dans James Stuart et D. McK Malcolm, The Diary of Henry Francis Fynn, Pietermaritzburg, 1950, p. 304. Fynn confond les termes anglais pour le sorgho et le maïs ; il appelle le premier Guinea Corn et le second Millet. Il emploie cependant des termes zoulou corrects pour les désigner : Amabele et Imbela.

76. Ce terme vient de l'allemand : fliesgleichgewicht. On peut le traduire approximativement par « équilibre homéostatique ». Cf. Ludwig von Bertalanffy, General Systems Theory, New York, 1968, pp. 156-160 et ID., « The theory of open Systems in Physics and Biology », dans F. E. Emery, Systems Thinking, Penguin Books, Londres, 1969, p. 71.

77. Thompson, L., dans Wilson, Monica et Thompson, L., The Oxford History of South Africa, vol. I, pp. 391396 .

78. Torday, E., On the Trail of the Bushongo, Londres, 1925, p. 118 .

79. Joâo Dos Santos, Ethiopia Oriental, Evora, 1609, Liv. I, cap. vm.

80. ID., op. cit., loc. cit.

81. Gio. Antonio Cavazzi (da Montecuccolo), Istorica Descrittione de treRegni, Congo, Matamba et Angola, Bologna, 1687, Lib. II, § 50 et § 54 de la 2e éd., Milan, 1690 ; A. R. Neves, Mêmoria sobre a Expediçâo de Cassange em 1830, Lisbonne, 1854, p. 114.

82. N. Isaacs, op. cit., p. 72 et p. 153.

83. Cf. Max Weber, Ancient Judaism, trad. angl. de H. H. Gerth et D. Martindale, Free Press, New York, 1952, chap. xi, et Reinhard Bendix, Max Weber, an Intellectual Portrait, New York, 1960, p. 221.

84. Sur la notion de « coordination directrice », cf. G. Sommerhof, « The abstract characteristics of living Systems », dans F. E. Emery, op. cit., pp. 147-204.

85. Cf. R. Bendix, op. cit., pp. 253-254.

86. Cf. H. Baumann, Schôpfung und Urzeit des Menschen im Mythus der afrikanische Vôlker, Berlin, 1936, pp. 80-96 ; E. Damann, « A tentative philological typology of some African High Dieties », Journal of Religion in Africa, vol. II, n° 2, 1969, pp. 88-89 et W. G. L. Randles, op. cit., pp. 88-89.

87. Haveaux, G.L., La tradition historique des Bapende orientaux, Mémoire Inst. Roy. Col. Belge, t. XXXVI, fasc. 1, Bruxelles, 1954, pp. 4748 .

88. W.G.L. Randles, op. cit., loc. cit.

89. Battel, Andrew (1610), dans Ravenstein, E. G.,The Strange Adventures of Andrew Battell, Hakluyt Society, Londres, 1901, p. 46 .

90. Rui De Pina, Croniqua de el Rei D. JoÀo II, Coimbra, 1950, chap. LVIII et LX.

91. Sur la notion de « redondance », cf. Claude Shannon et Warren Weaver, The Mathematical Theory of Communication, Univ. of Illinois Press, 1968, pp. 8-22 et pp. 70-71.

92. Visconde de Paiva Manso, Historia do Congo (Documentes), Lisbonne, 1877, pp. 197-198.

93. Gio. Antonio Cavazzi, op. cit., Lib I, § 181.

94. Sur la notion d’ « équivoque », cf. Claude Shannon et Warren Weaver, op. cit., loc. cit.

95. Gio. Antonio Cavazzi, op. cit., Lib. II, § 83.

96. ID., op. cit., Lib. V, § 23 et 24.

97. Cf. W. Muhlmann, Chiliasmus und Nativismus, Berlin, 1961, traduit en français sous le titre trompeur de Messianismes révolutionnaires du tiers monde, Paris, 1968.

98. Les plans quinquennaux des pays en voie de développement représentent des projets millénaristes volontaristes (non passifs), mais ils obéissent À une rationalité matérialiste.

La Civilisation bantou, son essor et son déclin

  • W. G. L. Randles (a1)

Metrics

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed.