Skip to main content Accessibility help
×
Home

Ces nations façonnéespar les empires et la globalisation: Réécrire le récit national du XIXe siècle aujourd’hui

  • Stephen W. Sawyer (a1)

Résumé

Le postulat de cette chronique est qu’il reste encore une grande vitalité au cadre nationalà l’ère de l’histoire globale et impériale. On peut lire les trois volumes de l’Histoire de la France contemporaine par Aurélien Lignereux, Bertrand Goujon et Quentin Deluermozcomme une nouvelle vague dans un projet historiographique qui cherche à se renouveler: comment empêcher ce retour au national de n’être qu’un voyage nostalgique, n’ayant rien perdu de son charme et de son attrait populaire, mais qui semble mis à mal par des échelles historiographiques plus vastes ? En effet, les modalités radicalement neuves selon lesquelles s’imbriquèrent si profondément les échelles locale, régionale, impériale, océanique, hémi-sphérique et globale au cours du XIXe siècle résultèrent en partie de la construction et de la consolidation de l’État-nation moderne. Il est donc nécessaire, et c’est précisément ce qu’une lecture (qui est tout autant une interprétation) de ces volumes suggère, non pas de nous détourner de l’histoire nationale, mais de considérer en quoi celle-ci peut informer, aujourd’hui comme demain, les histoires impériale et globale à venir.

Abstract

It is the postulate of the books discussed here, and this review, that there is still a great deal of life left in our hoary national frameworks in an age of global and imperial history. The three volumes of the Histoire de la France contemporaine by Aurélien Lignereux, Bertrand Goujon, and Quentin Deluermoz may be read as one more wave in a historiographical series that is in a profound process of renewal: How to prevent a trip back down the national from becoming yet another nostalgic journey that has lost none of its charm and popular appeal, but seems of a different era? The radically new ways in which the local, regional, imperial, oceanic, hemispheric, and global scales became so deeply enmeshed during the nineteenth century was due, primarily, and this is the essential point, to the construction and consolidation of the modern nation. What is necessary, and a reading (which is also an interpretation) of these volumes suggests precisely this point, is not a turning away from national history, but a serious consideration of how national histories have and will inform the imperial and global histories of tomorrow.

Copyright

Footnotes

Hide All
*

À propos de la collection dirigée par Johan Chapoutot, Histoire de la France contempo-raine, vol. 1, Aurélien Lignereux, L’Empire des Français, 1799-1815, vol. 2, BertrandGOUJON, Monarchies postrévolutionnaires, 1814-1848, vol. 3, Quentin DELUERMOZ, Lecrépuscule des révolutions, 1848-1871, Paris, Éd. du Seuil, 2012, respectivement 416,443 et 408 p.

Footnotes

References

Hide All

1 Michel WINOCK, Nouvelle histoire de la France contemporaine, vol. 1, Michel VOVELLE, La chute de la monarchie, 1787-1792, vol. 2, Roger DUPUY, La république jacobine. Terreur,guerre et gouvernement révolutionnaire, 1792-1794, vol. 3, Denis WORONOFF, La Républiquebourgeoise. De Thermidor à Brumaire, 1794-1799, vol. 4, Louis BERGERON, L’épisode napo-léonien. Aspects intérieurs, 1799-1815, vol. 5, Roger DUFRAISSE et Michel KERAUTRET, La France napoléonienne. Aspects extérieurs, 1799-1815, vol. 6-7, André JARDIN et André-Jean TUDESQ, La France des notables, 1815-1848, vol. 8, Maurice AGULHON, 1848 ou l’apprentis-sage de la République, 1848-1852, vol. 9, Alain PLESSIS, De la fête impériale au mur desfédérés, 1852-1871, vol. 10, Jean-Marie MAYEUR, Les débuts de la Troisième République,1871-1898, vol. 11, Madeleine REBÉRIOUX, La république radicale ? 1898-1914, vol. 12,Jean-Jacques BECKER et Serge BERSTEIN, Victoire et frustrations, 1914-1929, vol. 13,Dominique BORNE et Henri DUBIEF, La crise des années 30, 1929-1938, vol. 14, Jean-Pierre AZÉMA, De Munich à la Libération, 1938-1944, vol. 15, Jean-Pierre RIOUX, L’ardeuret la nécessité, 1944-1952, vol. 16, Jean-Pierre RIOUX, La France de la IVe République.L’expansion et l’impuissance, 1952-1958, vol. 17, Serge BERSTEIN, La France de l’expansion.1, La République gaullienne, 1958-1969, vol. 18, Serge BERSTEIN et Jean-Pierre RIOUX, La France de l’expansion. 2, L’apogée Pompidou, 1969-1974, vol. 19, Jean-Jacques BECKER, Crises et alternances, 1974-1995, vol. 20, Wieviorka, Olivier et Prochasson, Christophe(éd.), La France du XXe siècle. Documents d’histoire, Paris, Éd. du Seuil, 1972-2011 .

2 Histoire de France Hachette, vol. 1, Georges DUBY, Le Moyen Âge. De Hugues Capet àJeanne d’Arc, 987-1460, vol. 2, Emmanuel LE ROY LADURIE, L’État royal. De Louis XIà Henri IV, 1460-1610, vol. 3, Emmanuel LE ROY LADURIE, L’Ancien Régime. DeLouis XIII à Louis XV, 1610-1770, vol. 4, François FURET, La Révolution. De Turgot àJules Ferry, 1770-1880, vol. 5, Agulhon, Maurice, La République. De Jules Ferry à FrançoisMitterrand, 1880 à nos jours, Paris, Hachette, 1987-1991 .

3 Jean Favier (dir.), Histoire de France, vol. 1, Karl Ferdinand WERNER, Les origines.Avant l’an mil, vol. 2, Jean Favier, Le temps des principautés. De l’an mil à 1515, vol. 3, Jean Meyer, La France moderne. De 1515 à 1789, vol. 4, Jean TULARD, Les révolutions.De 1789 à 1851, vol. 5, François CARON, La France des patriotes. De 1851 à 1918, vol. 6, Rémond, René, Notre siècle. De 1918 à 1988, Paris, Fayard, 1984-1988 .

4 Lequin, Yves (dir.), L’histoire des Français, XIXe-XXe siècles, vol. 1, Un peuple et son pays,vol. 2, La société, vol. 3, Les citoyens et la démocratie, Paris, Armand Colin, 1983-1984 .

5 Pierre NORA (dir.), Les lieux de mémoire, Paris, Gallimard, [1984] 1997 ; AndréBURGUIÈRE et Jacques REVEL (dir.), Histoire de la France, vol. 1, Jacques REVEL (dir.), L’espace français, vol. 2, André BURGUIÈRE (dir.), Héritages, vol. 3, Jacques LE GOFF(dir.), La longue durée de l’État, vol. 4, André BURGUIÈRE (dir.), Choix culturels et mémoire,vol. 5, Julliard, Jacques (dir.), Les conflits, Paris, Éd. du Seuil, [1989-1993] 2000 .

6 Offenstadt, Nicolas, L’histoire bling-bling. Le retour du roman national, Paris, Stock, 2009 .

7 Nora, Pierre, Recherches de la France, Paris, Gallimard, 2013 .

8 Cornette, Joël (dir.), Le grand atelier de l’histoire de France. Sources, historiographie,controverses, enjeux, vol. 1, Le Moyen Âge, 481-1453, vol. 2, Les Temps modernes, 1453-1815,vol. 3, L’époque contemporaine, 1815-2005, Paris, Belin, 2012 .

9 « Joël Cornette et Johann Chapoutot : la France est une invention », Le monde deslivres, 19 oct. 2012.

10 Charle, Christophe, «Histoire globale, histoire nationale ? Comment réconcilierrecherche et pédagogie », no spécial «Difficile enseignement de l’histoire », Le débat, 175-3, 2013, p. 6068 .

11 Ce « tournant global » est loin d’être le premier. Pour une histoire de ces mouve-ments durant la seconde moitié du XXe siècle dans les Annales HSS, voir «Les Annaleset l’histoire à l’échelle mondiale », http://annales.ehess.fr/index.php?247.

12 A. LIGNEREUX, L’Empire des Français…, op. cit., p. 11 ; Borne, Dominique (dir.), Histoire de la France contemporaine, Paris, Hachette, 1991 .

13 A. LIGNEREUX, L’Empire des Français…, op. cit., p. 12.

14 Ibid., p. 14.

15 Dans son étude historiographique, Anthony Hopkins annonçait : « les problèmesmondiaux les plus pressants sont ceux qui surviennent ou en deçà ou au-delà du niveaude l’État-nation. L’implication, et le thème de cet article, est qu’un cadre d’organisationdifférent est nécessaire si nous devons comprendre le présent, intégrer le passé etenvisager le positionnement des loyautés futures dans un monde où l’État-nationpourrait ne plus être l’institution politique dominante ou la base du développementéconomique », Hopkins, Anthony G., « Viewpoint. Back to the Future: From NationalHistory to Imperial History », Past and Present, 164, 1999, p. 198243 .

16 Brown, Howard G., Ending the French Revolution: Violence, Justice, and Repression fromthe Terror to Napoleon, Charlottesville, University of Virginia Press, 2006 .

17 A. LIGNEREUX, L’Empire des Français…, op. cit., p. 149.

18 Ibid., p. 63.

19 Ibid., p. 86.

20 L’ouvrage de Gary Wilder s’intéresse à la période de l’entre-deux-guerres de cepoint de vue, néanmoins l’analyse d’A. Lignereux suggère que l’idée d’un État-nationimpérial prit son sens moderne en France dès le Premier Empire. Voir Wilder, Gary, The French Imperial Nation-State: Negritude and Colonial Humanism Between the Two WorldWars, Chicago, University of Chicago Press, 2005 . Pour une réflexion sur la relationcomplexe entre État-nation et Empire durant cette période, voir Charle, Christophe, La crise des sociétés impériales : Allemagne, France, Grande-Bretagne, 1900-1940. Essai d’his-toire sociale comparée, Paris, Éd. du Seuil, 2008 .

21 A. LIGNEREUX, L’Empire des Français…, op. cit., p. 172.

22 Ibid., p. 161.

23 En particulier, Woolf, Stuart, Napoleon’s Integration of Europe, Londres, Routledge, 1991 .

24 A. LIGNEREUX, L’Empire des Français…, op. cit., p. 232.

25 Ibid., p. 258.

26 Ibid., p. 263.

27 Rothschild, Emma, The Inner-Life of Empires: An Eighteenth-Century History, Princeton, Princeton University Press, 2011 .

28 A. LIGNEREUX, L’Empire des Français…, op. cit., p. 299

29 B. GOUJON, Monarchies postrévolutionnaires…, op. cit., p. 413 : «Le présent ouvrageest une réactualisation de : Jardin A., Tudesq A.-J., La France des notables, t. I, L’Évolutiongénérale 1815-1848 et t. II, La Vie de la nation 1815-1848, Paris, Seuil, 1973. La plupartdes titres retenus dans la bibliographie sont de fait postérieurs à cette date. »

30 « Joël Cornette et Johann Chapoutot… », art. cit.

31 Voir, par exemple, Katznelson, Ira et Kalyvas, Andreas, Liberal Beginnings: Makinga Republic for the Moderns, Cambridge, Cambridge University Press, 2008 ; Louis BLANC,Textes politiques, 1839-1882, éd. par J.-F. Spitz, Latresne, Le Bord de l’eau, 2011 ; Peillon, Vincent, La Révolution française n’est pas terminée, Paris, Éd. du Seuil, 2008 .

32 Jainchill, Andrew, Reimagining Politics After the Terror: The Republican Origins ofFrench Liberalism, Ithaca, Cornell University Press, 2008 ; Gunn, John Alexander Wilson, When the French Tried to be British: Party, Opposition, and the Quest for Civil Disagreement,1814-1848, Montréal, McGill-Queen’s University Press, 2009 .

33 Goldstein, Jan, The Post-Revolutionary Self: Politics and Psyche in France, 1750-1850, Cambridge, Harvard University Press, 2009 ; Jaume, Lucien, L’individu effacé ou Le para-doxe du libéralisme français, Paris, Fayard, 1997 .

34 Mannoni, Stefano, Une et indivisible. Storia dell’accentramento amministrativo inFrancia, vol. 2, Dalla contestazione al consolidamento, Milan, Giuffrè éd., 1996 ; Lemercier, Claire, Un si discret pouvoir. Aux origines de la chambre de commerce de Paris, 1803-1853, Paris, La Découverte, 2003 .

35 Papayanis, Nicholas, Planning Paris Before Haussmann, Baltimore, The JohnsHopkins University Press, 2004 ; Merriman, John, Police Stories: Building the French State,1815-1851, Oxford, OxfordUniversity Press, 2005 ; Kalifa, Dominique et Karila-Cohen, Pierre (dir.), Commissaire de police au XIXe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2008 .

36 Hazareesingh, Sudhir et Nabulsi, Karma, « Entre Robespierre et Napoléon. Lesparadoxes de la mémoire républicaine sous la monarchie de Juillet », Annales HSS, 65-5, 2010, p. 12251247 ; Jacouty, Jean-François, «Robespierre selon Louis Blanc. Le pro-phète christique de la Révolution française », Annales historiques de la Révolution française, 331-1, 2003, p. 103125 .

37 Brower, Benjamin Claude, A Desert Named Peace: The Violence of France’s Empire inthe Algerian Sahara, 1844-1902, New York, Columbia University Press, 2009 ; Pitts, Jennifer, A Turn to Empire: The Rise of Imperial Liberalism in Britain and France, Princeton, Princeton University Press, 2005 ; Tocqueville, Alexis de, Writings on Empire andSlavery, éd. par Pitts, J., Baltimore, The Johns Hopkins University Press, 2001 ; Marsh, Kate et Frith, Nicola (éd.), France’s Lost Empires: Fragmentation, Nostalgia, and laFracture Coloniale, Lanham, Lexington Books, 2011 ; Jennifer E. SESSIONS, By Swordand Plow: France and the Conquest of Algeria, Ithaca, Cornell University Press, 2011 ; Spieler, Miranda Frances, Empire and Underworld: Captivity in French Guiana, Cambridge, Harvard University Press, 2012 ; de même que le travail séminal de Tzvetan TODOROV sur les écrits de Tocqueville sur l’Algérie, De la colonie en Algérie, Bruxelles, Éd.Complexe, 1988.

38 Potofsky, Allan, Constructing Paris in the Age of Revolution, Basingstoke, PalgraveMacmillan, 2009 ; Todd, David, L’identité économique de la France. Libre-échange et protec-tionnisme, 1814-1851, Paris, B. Grasset, 2008 .

39 Todd, David, « A French Imperial Meridian, 1814-1870 », Past and Present, 210-1, 2011, p. 155186 .

40 Pinkney, David H., The French Revolution of 1830, Princeton, Princeton UniversityPress, 1972 ; Id., Decisive Years in France, 1840-1847, Princeton, Princeton UniversityPress, 1986.

41 Q. DELUERMOZ, Le crépuscule des révolutions…, op. cit., p. 8.

42 Ibid., p. 8 et 32.

43 Ibid., p. 104.

44 Manin, Bernard, Principes du gouvernement représentatif, Paris, Flammarion, 1996 .

45 Ibid., p. 115.

46 Ibid., respectivement p. 357 et 271.

47 Ibid., p. 245.

48 Kalifa, ominique, «Lendemains de bataille. L’historiographie française du cultu-rel aujourd’hui », Histoire, économie et société, 31-2, 2012, p. 6170 .

49 David A. BELL, «The Global Turn: The Network as an Historical Metaphor », TheNew Republic, 7 oct. 2013, p. 54-59.

50 Burbank, Jane et Cooper, Frederick, Empires inWorld History: Power and the Politics ofDifference, Princeton, Princeton University Press, 2010, p. 8 ; Patrick O’BRIEN, «Historio-graphical Traditions and Modern Imperatives for the Restoration of Global History », Journal of Global History, 1-1, 2006, p. 3-39, ici p. 4.

51 Revel, Jacques (dir.), Jeux d’échelles. La micro-analyse à l’expérience, Paris, Gallimard/Le Seuil, 1996 .

52 Cooper, Frederick, Colonialism in Question: Theory, Knowledge, History, Berkeley, University of California Press, 2005, p. 154 .

53 Keil, Roger, «Globalization Makes States: Perspectives of Local Governance in theAge of the World City », Review of International Political Economy, 5-4, 1998, p. 616646 .

54 Agnew, John, «The Territorial Trap: The Geographical Assumptions of Internatio-nal Relations Theory », Review of International Political Economy, 1-1, 1994, p. 5380 .

55 Mercier, Louis Sébastien, «General Overview », in Popkin, J. D. (éd.), Panoramaof Paris: Selections from LeTableau de Paris, University Park, Pennsylvania State Univer-sity Press, 1999, p. 29 .

56 Chartier, Roger, «La conscience de la globalité (commentaire) », Annales HSS, 56-1, 2001, p. 119123 .

* À propos de la collection dirigée par Johan Chapoutot, Histoire de la France contempo-raine, vol. 1, Aurélien Lignereux, L’Empire des Français, 1799-1815, vol. 2, BertrandGOUJON, Monarchies postrévolutionnaires, 1814-1848, vol. 3, Quentin DELUERMOZ, Lecrépuscule des révolutions, 1848-1871, Paris, Éd. du Seuil, 2012, respectivement 416,443 et 408 p.

Ces nations façonnéespar les empires et la globalisation: Réécrire le récit national du XIXe siècle aujourd’hui

  • Stephen W. Sawyer (a1)

Metrics

Full text views

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 0 *
Loading metrics...

Abstract views

Total abstract views: 0 *
Loading metrics...

* Views captured on Cambridge Core between <date>. This data will be updated every 24 hours.

Usage data cannot currently be displayed