Skip to main content Accessibility help
×
Home

Entre Robespierre et Napoléon: a les paradoxes de la mémoire républicaine sous la monarchie de Juillet

Published online by Cambridge University Press:  04 May 2017

Sudhir Hazareesingh
Affiliation:
Balliol College, Oxford
Karma Nabulsi
Affiliation:
St Edmund Hall, Oxford

Résumé

Le publiciste Albert Laponneraye jouissait d’une immense réputation dans les milieux républicains sous la monarchie de Juillet. Ardent robespierriste, il se décrivait comme issu d’une génération qui avait juré « haine et mort à la tyrannie »: c’est à travers cette notion de haine, composante essentielle d’une déontologie de la vertu, que nous analyserons sa culture politique républicaine. Cette haine provoquait aussi des instabilités qui révélaient les tensions (tout à la fois théoriques, pratiques, et mémorielles) auxquelles étaient confrontés les républicains; les rapports complexes entretenus par Laponneraye avec le mythe napoléonien en témoignent.

Abstract

Abstract

The pamphleteer Albert Laponneraye enjoyed an immense reputation in republican circles in the July Monarchy era. A passionate defender of Robespierre, he hailed from a generation which had sworn “hatred and death to tyranny”: it will be through this notion of hatred, a key element in a wider doctrine of virtue, that his republican political culture will be analysed here. At the same time, this hatred generated fractures which revealed the multiple tensions (in the realms of theory, practice and memory) which confronted the republicans, as will be illustrated by Laponneraye’s complex relationship with the napoleonic myth.

Type
Héritage jacobin et bonapartisme
Copyright
Copyright © Les Áditions de l’EHESS 2010

Access options

Get access to the full version of this content by using one of the access options below.

Footnotes

*

Les auteurs tiennent à remercier Emmanuel Fureix et Anne Simonin pour leurs contributions aussi amicales que stimulantes à ce travail.

References

1 - Bouton, Victor, Profils révolutionnaires, par un crayon rouge, Paris, chez tous les libraires, 1848-1849, p. 109-110 Google Scholar.

2 - Laponneraye, Albert, «Introduction», Mémoires de Charlotte Robespierre sur ses deux frères, précédés d’une Introduction par Laponneraye, Paris, [1834] 1835, p. 6 Google Scholar.

3 - « Défense du citoyen Laponneraye», Les Républicains devant les tribunaux 1831-1834, Paris, EDHIS, 1974, p. 2.

4 - Sur la philosophie et la pratique républicaines au début des années 1830, voir Nabulsi, Karma, «La Guerre Sainte: Debates about just war among Republicans in the nineteenth century», in Hazareesingh, S. (dir.), The Jacobin legacy in modern France: Essays in honour of Vincent Wright, Oxford, Oxford University Press, 2002 Google Scholar.

5 - Voir Pilbeam, Pamela M., Republicanism in nineteenth-century France, 1814-1871, New York, St. Martin’s Press, 1995 CrossRefGoogle Scholar; Nord, Philip, The republican moment: Struggles for democracy in nineteenth century France, Cambridge, Harvard University Press, 1995 Google Scholar; Hazareesingh, Sudhir, Intellectual founders of the Republic: Five studies in nineteenth-century French republican political thought, Oxford, Oxford University Press, 2001 CrossRefGoogle Scholar; Gainot, Bernard et Serna, Pierre (dir.), Secret et République 1795-1840, Clermont-Ferrand, Presses universitaires de Blaise-Pascal, 2004 Google Scholar; Nabulsi, Karma, «Patriotism and internationalism in the ‘oath of allegiance’ to young Europe», European Journal of Political Theory, 5-1, 2006, p. 61-70 CrossRefGoogle Scholar.

6 - Voir Petiteau, Natalie, Lendemains d’Empire. Les soldats de Napoléon dans la France du XIXe siècle, Paris, La Boutique de l’Histoire, 2003 Google Scholar; Hantraye, Jacques, «Les sépultures de guerre en France à la fin du Premier Empire», Revue d’histoire du XIXe siècle, 30, 2005 Google Scholar: http://rh19.revues.org/document1007.html; Hazareesingh, Sudhir, La légende de Napoléon, Paris, Tallandier, 2005 Google Scholar.

7 - Pour plus de détails sur cette question, voir Hazareesingh, Sudhir, «L’histoire politique face à l’histoire culturelle: état des lieux et perspectives», Revue historique, 642, 2007, p. 355-368 CrossRefGoogle Scholar.

8 - Voir notamment les deux ouvrages classiques de Agulhon, Maurice, La République au village. Les populations du Var, de la Révolution à la Seconde République, Paris, Plon, 1970 Google Scholar; Id., Marianne au combat. L’imagerie et la symbolique républicaines de 1789 à 1880, Paris, Flammarion, 1979. Voir également Duclert, Vincent et Prochasson, Christophe (dir.), Dictionnaire critique de la République, Paris, Flammarion, [2002] 2007 Google Scholar: la cinquième partie est consacrée aux symboles.

9 - Ehrard, Jean et Viallaneix, Paul (dir.), Les fêtes de la Révolution, Paris, Société des études robespierristes, 1977 CrossRefGoogle Scholar; Ozouf, Mona, La fête révolutionnaire, 1789-1799, Paris, Gallimard, 1976 CrossRefGoogle Scholar; Triolaire, Cyril, «Célébrer Napoléon après la République. Les héritages commémoratifs révolutionnaires au crible de la fête napoléonienne», Annales historiques de la Révolution française, 346, 2006, p. 75-96 CrossRefGoogle Scholar; Ihl, Olivier, La fête républicaine, Paris, Gallimard, 1996 Google Scholar; Dalisson, Rémi, Les trois couleurs, Marianne et l’Empereur. Fêtes libérales et politiques symboliques en France, 1815-1870, Paris, La Boutique de l’Histoire, 2004 Google Scholar; Lalouette, Jacqueline, «Célébrer la Constitution: la fête du 19 novembre», in Iung, J.-É. (dir.), Fidélité républicaine et monde rural 1848-1851, Aurillac, Société des lettres Google Scholar, sciences et arts « La Haute Auvergne », 2001; Hazareesingh, Sudhir, La Saint-Napoléon. Quand le 14 juillet se fêtait le 15 août, Paris, Tallandier, 2007 Google Scholar.

10 - Voir Demartini, Anne-Emmanuelle et Kalifa, Dominique (dir.), Imaginaires et sensibilités au XIXe siècle. Études pour Alain Corbin, Paris, Créaphis, 2005 Google Scholar.

11 - Pour l’année 1848, l’étude classique est celle de Pimienta, Robert, La propagande bonapartiste en 1848, Paris, E. Cornély, 1911 Google Scholar; voir aussi Tudesq, André-Jean, «La légende napoléonienne en France en 1848», Revue historique, 218-1, 1957, p. 64-85 Google Scholar.

12 - Fureix, Emmanuel, La France des larmes. Deuils politiques à l’âge romantique, 1814-1840, Paris, Champ Vallon, 2009 Google Scholar. Voir aussi les stimulantes réflexions de Prochasson, Christophe, L’empire des émotions. Les historiens dans la mêlée, Paris, Demopolis, 2007 Google Scholar, sur le retour du « néo-romantisme » en histoire.

13 - Voir Mariot, Nicolas, «Qu’est-ce qu’un ‘enthousiasme civique’ ? Sur l’historiographie des fêtes politiques en France après 1789», Annales HSS, 63-1, 2008, p. 113-139 Google Scholar, ici p. 138.

14 - Mazauric, Claude, «Robespierre ou l’impossible filiation», Annales historiques de la Révolution française, 339, 2005: http://ahrf.revues.org/document2162.html Google Scholar.

15 - Brunel, Françoise, «Le jacobinisme, un ‘rigorisme de la vertu ?’. Puritanisme et révolution», in Bertaud, J.-P. et al. (dir.), Mélanges Michel Vovelle. Sur la Révolution: approches plurielles, Paris, Société des Études Robespierristes, 1997, p. 1-598 Google Scholar, ici p. 276.

16 - Archives parlementaires, 5 août 1793.

17 - Voir Baxter, Denise Amy, «Two Brutuses: Violence, virtue and politics in the visual culture of the French Revolution», Eighteenth-Century Life, 30-3, 2006, p. 51-77 CrossRefGoogle Scholar.

18 - Discours de Robespierre (1794), Recueil d’hymnes républicaines qui ont paru à l’occasion de la fête à l’Etre suprême, qui a été célébrée Décadi 20 prairial, l’an second de la République françoise, précédé des Discours de Maximilien de Robespierre, s. l., Micro Graphix, 1993, p. 4.

19 - Péroraison de la défense de Gracchus Babeuf, tribun du peuple, prononcée devant la Haute-Cour de justice, Paris, impr. de R.-F. Lebois, s. d., p. 6.

20 - Ulysse Trélat racontait ainsi que chaque séance de la Loge des Amis de la Vérité débutait par une condamnation de Napoléon, maudit pour son «despotisme». Voir Tchernoff, Iouda, Le parti républicain sous la monarchie de Juillet. Formation et évolution de la doctrine républicaine, Paris, Pedone, 1901, p. 48 Google Scholar.

21 - Ibid., p. 89-90, sur l’influence idéologique du babouvisme, notamment après 1834.

22 - Plutarque, , Vies parallèles, Paris, Garnier frères, 1950-1955Google Scholar, t. 3. Notamment dans sa comparaison entre Dion et Brutus: « ce qui fait le principal titre de ces deux héros à l’estime [est] la haine de la tyrannie et des méchants ». Nous remercions notre collègue Kinch Hoekstra de l’université de Berkeley en Californie pour ces précisions.

23 - de Chateaubriand, François-René, De Buonaparte, des Bourbons, et de la nécessité de se rallier à nos princes légitimes pour le bonheur de la France et celui de l’Europe, Paris, Mame frères, 1814 Google Scholar.

24 - «De la haine contre le sacerdoce», L’Ami de la Religion, 66-1709, 1830, p. 66 Google Scholar.

25 - Darriulat, Philippe, «Albert Laponneraye, journaliste et militant socialiste du premier XIXe siècle», thèse, université de Paris X-Nanterre, 1989 Google Scholar.

26 - Le premier ouvrage à célébrer en Robespierre l’incarnation d’un communisme égali-taire, et qui refonda en quelque sorte la tradition robespierriste, fut celui de Buonarotti, Philippe, Conspiration pour l’égalité dite de Babeuf suivie du procès auquel elle donna lieu et des pièces justificatives, etc., etc., Bruxelles, Librairie romantique, 1828 Google Scholar.

27 - A. Laponneraye, Mémoires de Charlotte Robespierre…, op. cit.

28 - Voir Maillard, Alain, La communauté des égaux. Le communisme néo-babouviste dans la France des années 1840, Paris, Éditions Kimé, 1999 Google Scholar.

29 - Gilmore, Jeanne, La République clandestine, 1818-1848, Paris, Flammarion, 1998, p. 272 Google Scholar.

30 - Fureix, Emmanuel, «L’histoire comme subversion: le cas de Laponneraye au début de la monarchie de Juillet», in Claudon, F., Encreve, A. et Richer, L. (dir.), L’historiographie romantique, Créteil/Bordeaux, Institut Jean-Baptiste Say/Bière, 2007, p. 129-138 Google Scholar.

31 - «La terreur était nécessaire, c’était un mal cruel mais indispensable», in Laponneraye, A., Cours public d’histoire de France, depuis 1789 jusqu’en 1830, par le citoyen Laponneraye, Paris, Imprimerie de David, s.d., p. 48 Google Scholar.

32 - « Défense du citoyen Laponneraye », art. cit., p. 2

33 - Berard, Pierre-Clément, Sainte-Pélagie en 1832. Souvenirs, Nantes, Librairie catholique Libaros, 1886, p. 19 Google Scholar.

34 - Ihl, Olivier, Le mérite et la République. Essai sur la société des émules, Paris, Gallimard, 2007, p. 223 Google Scholar.

35 - Pour deux exemples sous la monarchie de Juillet, voir Procès de Alibaut devant la Cour des Pairs, Paris, Pagnerre, 1836 Google Scholar; et Procès de Darmès devant la Cour des Pairs: attentat contre la vie du Roi, contenant les faits préliminaires, l’acte d’accusation, les interrogatoires, les dépositions, les débats, les réquisitoires, les plaidoiries, l’arrêt, etc., Paris, Pagnerre, 1840.

36 - Cavaignac, Godefroy, Paris révolutionnaire, t. I, La force révolutionnaire , Paris, Guillaumin, 1848, p. 43 Google Scholar, souligné par l’auteur.

37 - « Défense du citoyen Laponneraye », art. cit., p. 2.

38 - Laponneraye, Albert, «Œuvres historiques de Maximilien Robespierre», Les Révolutions du XIXe siècle, Paris, EDHIS, 1974, t. VII, p. 2 Google Scholar.

39 - David, Marcel, Le printemps de la fraternité. Genèse et vicissitudes, 1830-1851, Paris, Aubier, 1992, p. 64-66 Google Scholar.

40 - « Défense du citoyen Laponneraye », art. cit., p. 8.

41 - Ibid., p. 10.

42 - Laponneraye, Albert, Histoire du journal L’Intelligence, Paris, 1842, p. 1-8 Google Scholar, ici p. 3.

43 - Albert Laponneraye, Lettre aux prolétaires, s.v., s. d., p. 4.

44 - Ibid., p. 2.

45 - Albert Laponneraye, Deuxième lettre aux prolétaires, s.v., s. d., p. 2.

46 - Sur les origines de cette conception néo-romaine de la liberté, voir Skinner, Quentin, La liberté avant le libéralisme, Paris, Le Seuil, [1998] 2000 Google Scholar.

47 - Laponneraye, Albert, «De l’émancipation des esclaves dans nos colonies», La Propagande, novembre 1839 Google Scholar.

48 - « Défense du citoyen Laponneraye », art. cit., p. 6.

49 - «Article 38», La déclaration des droits de l’homme et du citoyen [1793], avec des commentaires par le citoyen Laponneraye, Paris, imp. de Masquin, 1876, p. 1-8 Google Scholar.

50 - Notamment l’article 291, qui limitait strictement le droit d’association. Laponneraye signa en janvier 1831 une pétition à la Chambre pour demander son abrogation.

51 - Laponneraye, Albert, «Des arrestations et des détentions préventives», La Propagande, octobre 1839 Google Scholar.

52 - Laponneraye, Albert, «Il n’y a pas de droit contre le droit», La Propagande, octobre 1839 Google Scholar.

53 - Blanc, Louis, «Introduction», Revue du Progrès, 1, 1839, p. 1-14 Google Scholar, ici p. 14.

54 - « Défense du citoyen Laponneraye », art. cit., p. 3.

55 - « Cours d’Assises de la Seine. Acte d’accusation et jugement de dix individus accusés de rébellion » (1832), in Les Révolutions du XIXe siècle, op. cit., t. IX, p. 1-2.

56 - Albert Laponneraye, «Le Club, journal de discussion politique et philosophique, voulant l’application la plus large et la plus complète du principe démocratique. Prospectus», in Les Révolutions du XIXe siècle, op. cit., t. XII, p. 1.

57 - A. Laponneraye, Histoire du journal L’Intelligence, op. cit., p. 8.

58 - « Société des Droits de l’Homme. Procès du coup de pistolet » (1833), in Les Révolutions du XIXe siècle, op. cit., t. III, p. 1-98.

59 - Comme le note Lambert, Pierre-Arnaud, La charbonnerie française, 1821-1823. Du secret en politique, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 1995, p. 120 Google Scholar, à propos de ces sociétés secrètes républicaines des années 1830: « Il ne s’agit plus de débattre de questions morales et politiques en commentant Rousseau, il s’agit de se préparer au combat, à l’insurrection. »

60 - M. Agulhon, Marianne au combat…, op. cit., p. 49.

61 - Dommanget, Maurice, Histoire du drapeau rouge, Marseille, le Mot et le reste, 2006 Google Scholar.

62 - Pour des exemples, voir S. Hazareesingh, La légende de Napoléon, op. cit., p. 143-147; sur l’affaire Louvel plus généralement, voir Malandain, Gilles, «L’Affaire Louvel ou l’introuvable complot. Événement, enquête policière et expression politique dans la France de la Restauration», thèse de doctorat, université de Paris-XII-Val-de-Marne, Créteil, 2005 Google Scholar.

63 - A. Laponneraye, « Introduction », art. cit., p. 7.

64 - A. Laponneraye, « Il n’y a point de droit contre le droit », art. cit.

65 - Garrigues, Jean, «Les images de la Révolution de 1830 à 1848: enjeux politiques d’une mémoire», in Agulhon, M. et al. (dir.), Le XIXe siècle et la Révolution française , Paris, Créaphis, 1992, p. 98 Google Scholar.

66 - Sur la mémoire de la Révolution, voir la troisième partie de l’ouvrage de Bozec, Christine Le et Wauters, Éric (dir.), Pour la Révolution française, en hommage à Claude Mazauric, Rouen, Publications de l’université de Rouen, 1998 Google Scholar.

67 - Alain Faure, «La Révolution ou la mémoire interrompue», in M. Agulhon et al. (dir.), Le XIXe siècle et la Révolution française, op. cit., p. 9-13, ici p. 11.

68 - Sur l’apogée et le déclin de la réputation politique et historique de Lafayette dans les années 1830, voir Neely, Sylvia, «Lafayette’s Mémoires and the changing legacy of two Revolutions», European History Quarterly, 34-3, 2004, p. 371-402 CrossRefGoogle Scholar.

69 - Sur les difficultés de l’héritage conventionnel, voir la contribution de Luzzatto, Sergio, «Être fils de Conventionnel: projet, tâche, destin ?», in Croisille, C. et Ehrard, J., (dir.) La légende de la Révolution, Clermont-Ferrand, Centre de recherches révolutionnaires et romantiques, 1988, p. 281-297 Google Scholar.

70 - A. Laponneraye, Cours public…, op. cit., vol. 1, p. 6, cité par E. Fureix et souligné par moi.

71 - A. Laponneraye, « Introduction », art. cit., p. 6.

72 - Les Mémoires de Charlotte Robespierre ont souvent été réédités, récemment par les Éditions Nouveau Monde en 2006, avec une préface de Jean-Clément Martin. Comme tous ses prédécesseurs, J.-C. Martin souligne la « grande authenticité » de l’ouvrage. Signalons toutefois que cette authenticité fut remise en question au moment de la première publication des Mémoires de Charlotte en 1835, notamment par Croker, John Wilson, «Robespierre», Essays on the early period of the French Revolution, New York, AMS, [1857] 1970, p. 302-303 Google Scholar. J. Croker laisse en effet entendre que le texte attribué à Charlotte avait probablement été entièrement rédigé par Laponneraye lui-même; ce dernier aurait considérablement amplifié (et embelli) le fruit de ses conversations avec la sœur de l’Incorruptible. Nous remercions Anne Simonin d’avoir attiré notre attention sur cet article.

73 - A. Laponneraye, « Introduction », art. cit., p. 6.

74 - Ibid., p. 7.

75 - Ibid., p. 8.

76 - Ibid., p. 8-9.

77 - Ibid., p. 26.

78 - Ibid., p. 17-18.

79 - Ibid., p. 22-23.

80 - Ibid., p. 20.

81 - Ibid., p. 21.

82 - Ibid., p. 22.

83 - Ibid., p. 24.

84 - Ibid., p. 12-13.

85 - Ibid., p. 20.

86 - A. Laponneraye, Cours public…, op. cit., p. 181-182.

87 - A. Laponneraye, « Introduction », art. cit., p. 26.

88 - Ibid., p. 5.

89 - Voir notamment Petiteau, Natalie, Napoléon de la mythologie à l’histoire, Paris, Le Seuil, 1999 Google Scholar; Gengembre, Gérard, Napoléon, Paris, Larousse, 2001 Google Scholar; Jourdan, Annie, Mythes et légendes de Napoléon. Un destin d’exception, entre rêve et réalité, Toulouse, Privat, 2004 Google Scholar; S. Hazareesingh, La légende de Napoléon, op. cit.; Semmel, Stuart, Napoléon and the British, New Haven, Yale University Press, 2004 Google Scholar.

90 - Voir notamment « Les héritages républicains sous le consulat et l’Empire», Annales historiques de la Révolution française, 346, 2006, consacré aux héritages républicains sous le Consulat et l’Empire; en particulier, l’article de Bernard Gainot, «L’opposition militaire autour des sociétés secrètes dans l’armée», ibid., p. 45-58, et Jean-Luc Chappey, «Héritages républicains et résistances à ‘l’organisation impériale des savoirs’», ibid., p. 97-120.

91 - N. Petiteau, Napoléon de la mythologie à l’histoire, op. cit., p. 82 et 94.

92 - Karila-Cohen, Pierre, compte rendu de «La légende de Napoléon», Le Mouvement Social, 217, 2006 Google Scholar: http://mouvement-social.univ-paris1.fr/document.php?id=214. Sur les complexités de la mémoire du 18 Brumaire, voir Bourget-Rouveyre, Josiane, «Bonaparte vu par les mémorialistes français: une image à facettes», Annales historiques de la Révolution française, 318, 1999 Google Scholar: http://ahrf.revues.org/document286.html.

93 - Cabet, Étienne, Révolution de 1830, et situation présente (septembre 1832), expliquées et éclairées par les révolutions de 1789, 1792, 1799 et 1804, et par la Restauration, Paris, Deville-Cavellin, 1833, p. 70-71 Google Scholar: « Fils ingrat de la Révolution, il [Napoléon] dénigre sa mère: suivant lui, cette révolution, si glorieuse, n’a presque rien fait, il ne permet pas qu’on en parle, et que la génération nouvelle, élevée par lui dans les lycées militaires, puisse la connaître, l’admirer et l’aimer; il détruit son calendrier républicain, rend aux prêtres son Panthéon, et remplace sa légalité par l’arbitraire, sa liberté par le despotisme, son égalité par l’aristocratie, son amour de la patrie par l’amour de l’honneur ou plutôt des honneurs, et ses généreux principes par le plus vil égoïsme et la plus funeste corruption », souligné par l’auteur.

94 - Voir Le Bas, Philippe, Stéfane-Pol. La jeunesse de Napoléon III, correspondance inédite de son précepteur, Philippe Le Bas,… Dessins originaux de Napoléon III enfant, de la reine Hortense et des artistes familiers d’Arenenberg, Paris, F. Juven, 1902 Google Scholar.

95 - I. Tchernoff, Le parti républicain…, op. cit., p. 141-142. Sur Armand Carrel, voir Driault, Edouard, «Un républicain napoléonien: Armand Carrel (1800-1836)», Revue des études napoléoniennes, 43-3, 1936, p. 34-55 Google Scholar.

96 - Cavaignac, Marie-Julie, Les mémoires d’une inconnue, publiés sur le manuscrit original, 1780-1816, Paris, E. Plon, Nourrit et Cie, 1894, p. 379 Google Scholar.

97 - Voir à ce sujet la contribution de Degeorge, Frédéric, «Les proscrits de la Restauration», in Cavaignac, G. (dir.), Paris révolutionnaire, Paris, Guillaumin, 1848, p. 181-196 Google Scholar.

98 - Godefroi Cavaignac, cité dans Procès du droit d’association (1832), in Les révolutions du XIXe siècle, op. cit., t. II, p. 15.

99 - Laponneraye, Albert, Biographie des rois, des empereurs et des papes, Paris, au Dépôt central, 1837, t. II, p. 324, 331, 338 et 340Google Scholar.

100 - Laponneraye, Albert, Réfutation des idées napoléoniennes de Louis-Napoléon Bonaparte, Paris, 16 faubourg Saint-Denis, 1839, p. 12 Google Scholar.

101 - Ibid., p. 13.

102 - Ibid., p. 20.

103 - A. Laponneraye, Biographie des rois…, op. cit., t. II, p. 320.

104 - Ibid., p. 321.

105 - Ibid., p. 343. Voir l’ouvrage de Morrissey, Robert, L’empereur à la barbe fleurie. Charlemagne dans la mythologie et dans l’histoire de France, Paris, Gallimard, 1997 Google Scholar.

106 - Furet, François, «L’idée de république et l’histoire de France au XIXe siècle», in Furet, F. et Ozouf, M. (dir.), Le siècle de l’avènement républicain, Paris, Gallimard, 1993, p. 287-312 Google Scholar, ici p. 299.

107 - Laponneraye, Albert, Description pittoresque et statistique de Paris au 19e siècle, ou tableau de ses édifices, de ses monuments… précédé d’un résumé de l’histoire de Paris, Paris, au Dépôt central, 1836, p. 2 Google Scholar.

108 - Laponneraye, Albert, Précis historique des rivalités et des luttes de la France et de l’Angleterre, précédé d’une lettre à l’auteur par M. Augustin Thierry, Paris, F. Cajani, 1845, p. 227 Google Scholar.

109 - Ibid., p. 286-287. Sur l’anglophobie en France pendant cette période, voir Robert, et Tombs, Isabelle, That sweet enemy: the French and the British from the Sun King to the present, Londres, William Heinemann, 2006 Google Scholar.

110 - A. Laponneraye, Mémoires de Charlotte Robespierre…, op. cit., p. 127.

111 - Ibid., p. 129.

112 - A. Laponneraye, « Introduction », art. cit., p. 33.

113 - A. c, Réfutation des idées napoléoniennes…, op. cit., p. 9.

114 - A. Laponneraye, Biographie des rois…, op. cit., t. II, p. 385.

115 - Weill, Georges, Histoire du parti républicain en France de 1814 à 1870, Paris, F. Alcan, 1900, p. 163 Google Scholar.

116 - Pour quatre approches contrastées sur les origines et la signification de la violence révolutionnaire, voir Jaume, Lucien, Le discours jacobin et la démocratie, Paris, Fayard, 1989 Google Scholar; Higonnet, Patrice, Goodness beyond virtue: Jacobins during the French Revolution, Cambridge, Harvard University Press, 1998 Google Scholar; Martin, Jean-Clément, Violence et Révolution française. Essai sur la naissance d’un mythe national, Paris, Le Seuil, 2006 Google Scholar; et Bell, David A., The first total war: Napoleon’s Europe and the birth of warfare as we know it, Boston, Houghton Mifflin Co., 2007 Google Scholar.

117 - A. Laponneraye, Réfutation des idées napoléoniennes…, op. cit., p. 11.

118 - Luzzatto, Sergio, «European visions of the French Revolution», in Woloch, I. (dir.), Revolution and the meanings of freedom in the nineteenth century, Stanford, Stanford University Press, 1996, p. 31-64 Google Scholar, ici p. 50.

119 - Thore, Théophile, La vérité sur le parti démocratique, Paris, Desessart, 1840, p. 22 Google Scholar.

120 - Bernstein, Samuel, «Le néo-babouvisme d’après la presse (1837-1848)», in Dommanget, M. et al. (dir.), Babeuf et les problèmes du babouvisme, Paris, Éditions sociales, 1963, p. 1-320 Google Scholar, ici p. 259.

121 - V. Bouton, Profils révolutionnaires…, op. cit., p. 110.

122 - Archives nationales, F18 348, lettre du sous-directeur du ministère des Finances. En septembre 1845, Laponneraye se vit infliger une amende de 484 F pour «défaut de timbre » pour le Feuilleton des Feuilletons.

123 - G. Weill, Histoire du parti républicain…, op. cit., p. 186; I. Tchernoff, Le parti républicain…, op. cit., p. 268.

124 - Emmanuel Fureix, «République et républicains sous les monarchies censitaires (1814-1848)», in V. Duclert et C. Prochasson (dir.), Dictionnaire critique de la République, op. cit., p. 1306-1313, ici p. 1306.

125 - Voir sur cette question les réflexions stimulantes de Luigi Migliorini, Mascilli, Le mythe du héros. France et Italie après la chute de Napoléon, Paris, Nouveau Monde Éditions/Fondation Napoléon, 2002 CrossRefGoogle Scholar, notamment le chapitre 4. Sur la construction des mythes héroïques au XIXe siècle, voir aussi Amalvi, Christian, De l’art et la manière d’accommoder les héros de l’histoire de France. De Vercingétorix à la Révolution, Paris, Albin Michel, 1988 Google Scholar.

126 - Laponneraye, Albert, Lettre à Monseigneur le Prince Louis Bonaparte, constable de la bonne ville de Londres, Paris, Impr. de Bureau, s. d., p. 5 Google Scholar.

127 - Pour une réflexion sur le « Grand Homme » à travers les représentations de Robespierre dans les écrits d’Alphonse de Lamartine, Alphonse Esquiros, Jules Michelet et Louis Blanc, voir Rigney, Ann, «‘Le dernier mot de la Révolution’. Robespierre et ses synonymes», in Jourdan, A. (dir.), Robespierre. Figure-réputation, Amsterdam, Rodopi, 1996, p. 203-221 Google Scholar.

128 - Sur la position difficile du dirigeant dans la culture politique de la gauche, voir Hazareesingh, Sudhir, «Voyage au long cours dans l’archipel des gauches», Critique, 714, 2006, p. 928-941 Google Scholar, ici p. 932.

129 - A. Laponneraye, « Prospectus du journal Le Club », art. cit.

130 - Voir plus largement sur cette question Godechot, Jacques, La Grande Nation. L’expansion révolutionnaire de la France dans le monde de 1789 à 1799, Paris, Aubier-Montaigne, 1983 Google Scholar et l’ouvrage de Darriulat, Philippe, Les patriotes. La gauche républicaine et la nation 1830-1870, Paris, Le Seuil, 2001 Google Scholar.

131 - Laponneraye, Albert, «De la colonisation de l’Algérie», Revue politique et commerciale de la Méditerranée, 1, 1847, p. 5-7 Google Scholar.

132 - Pour une typologie stimulante de ces « figures de refus », voir Rosanvallon, Pierre, La contre-démocratie. La politique à l’âge de la défiance, Paris, Le Seuil, 2006, p. 162-169 Google Scholar.

133 - Voir notamment l’ouvrage de Debray, Régis, Le moment fraternité, Paris, Gallimard, 2009 Google Scholar.

Full text views

Full text views reflects PDF downloads, PDFs sent to Google Drive, Dropbox and Kindle and HTML full text views.

Total number of HTML views: 0
Total number of PDF views: 10 *
View data table for this chart

* Views captured on Cambridge Core between 04th May 2017 - 17th January 2021. This data will be updated every 24 hours.

Hostname: page-component-77fc7d77f9-kstv4 Total loading time: 0.771 Render date: 2021-01-17T19:28:12.244Z Query parameters: { "hasAccess": "0", "openAccess": "0", "isLogged": "0", "lang": "en" } Feature Flags last update: Sun Jan 17 2021 19:03:52 GMT+0000 (Coordinated Universal Time) Feature Flags: { "metrics": true, "metricsAbstractViews": false, "peerReview": true, "crossMark": true, "comments": true, "relatedCommentaries": true, "subject": true, "clr": true, "languageSwitch": true, "figures": false, "newCiteModal": false, "shouldUseShareProductTool": true, "shouldUseHypothesis": true, "isUnsiloEnabled": true }

Send article to Kindle

To send this article to your Kindle, first ensure no-reply@cambridge.org is added to your Approved Personal Document E-mail List under your Personal Document Settings on the Manage Your Content and Devices page of your Amazon account. Then enter the ‘name’ part of your Kindle email address below. Find out more about sending to your Kindle. Find out more about sending to your Kindle.

Note you can select to send to either the @free.kindle.com or @kindle.com variations. ‘@free.kindle.com’ emails are free but can only be sent to your device when it is connected to wi-fi. ‘@kindle.com’ emails can be delivered even when you are not connected to wi-fi, but note that service fees apply.

Find out more about the Kindle Personal Document Service.

Entre Robespierre et Napoléon: a les paradoxes de la mémoire républicaine sous la monarchie de Juillet
Available formats
×

Send article to Dropbox

To send this article to your Dropbox account, please select one or more formats and confirm that you agree to abide by our usage policies. If this is the first time you use this feature, you will be asked to authorise Cambridge Core to connect with your <service> account. Find out more about sending content to Dropbox.

Entre Robespierre et Napoléon: a les paradoxes de la mémoire républicaine sous la monarchie de Juillet
Available formats
×

Send article to Google Drive

To send this article to your Google Drive account, please select one or more formats and confirm that you agree to abide by our usage policies. If this is the first time you use this feature, you will be asked to authorise Cambridge Core to connect with your <service> account. Find out more about sending content to Google Drive.

Entre Robespierre et Napoléon: a les paradoxes de la mémoire républicaine sous la monarchie de Juillet
Available formats
×
×

Reply to: Submit a response


Your details


Conflicting interests

Do you have any conflicting interests? *