Skip to main content Accessibility help
×
Home
  • Print publication year: 2017
  • Online publication date: May 2017

Les Omeyyades d'al-Andalus (711-1021) : une puissance navale de la Méditerranée médiévale?

Summary

RÉSUMÉ. Dès leur conquête de la péninsule Ibérique, les Omeyyades durent mettre sur pied une force navale, en faisant appel à des marins berbères, pour contrôler le détroit de Gibraltar, s'opposer aux raids vikings et mener des razzias contre les côtes latines, ce qui n'exclut pas des échanges commerciaux avec les chrétiens lors de trêves. La fondation de Pechina et la construction d'arsenaux permettent au califat omeyyade de contrôler la Méditerranée occidentale au Xe siècle et d'affirmer sa vocation universaliste.

ABSTRACT. Just after their conquest of the Iberian Peninsula, the Umayyads needed to set up a naval force. They called upon the Berber sailors to control the Gibraltar strait, fight back the Viking raids, and lead attacks on the Latin coast. This did not stop commercial trade with the Christians in times of truce. The foundation of Pechina and the construction of arsenals allowed the Umayyad caliphate to maintain control over the western Mediterranean in the 10th century and to affirm its universalistic ambitions.

INTRODUCTION

Les quelques sources arabes et latines, bien rares, qui évoquent l'activité maritime musulmane dans la péninsule Ibérique, avant le XIIe siècle, émanent des autorités politiques, juridiques ou religieuses. Du même coup, l'émergence et le développement de la navigation depuis les côtes de la péninsule Ibérique, sous domination musulmane, apparaissent comme le résultat des initiatives des autorités émirales puis califales de Cordoue, qui auraient été à l'origine d'une activité navale, militaire et marchande, visible à partir du IXe siècle, rayonnante au Xe siècle, sous le califat de Cordoue. Cet héritage permit aux dynasties musulmanes postérieures, en particulier les dynasties berbères – Almoravides (1056–1147) et Almohades (1130– 1269) – de maîtriser l'espace occidental de la Méditerranée et la zone océanique, limitrophes des régions d'al-Andalus et du Maghreb occidental et central.

Cependant, les faits énoncés, même rares et dispersés, soumis à la plume des gens de chancellerie, dévoilent une histoire maritime beaucoup plus complexe à circonscrire.

Related content

Powered by UNSILO