Skip to main content Accessibility help
×
Home
  • Print publication year: 2017
  • Online publication date: May 2017

La mer empoisonnée : la Sicile mediévale

Summary

RÉSUMÉ. Dans une vaste synthèse, partant des chances offertes par la géographie, l'auteur montre que la Sicile a été, face à la mer, beaucoup plus une île passive subissant les invasions qu'une île active. Grenier à blé, ses ressources financent la guerre sur mer contre les Angevins. Avec la conquête aragonaise, la mer fait de la Sicile un territoire de dépendance économique et de sous développement durable.

ABSTRACT. In a comprehensive study, the author shows that Sicily, with the distinct opportunities offered by its geography, was much more a passive island subject to invasions than an active one. Thanks to the resources of its grain reserves, Sicily financed the war against the Angevins. With the Aragon conquest, the sea made Sicily a territory of economic dependence and long-term under-development.

Dans un livre touffu, mais riche de suggestions, et au titre sans ambiguïté, La Mer corruptrice, Peregrine Horden et Nicholas Purcell ont donné de la mer Méditerranée une image contrastée et ambiguë : riche de chances pour les puissants, elle apporte aux faibles dépossession et dépendance. Cette intuition, déjà développée par Fernand Braudel, trouve une illustration que je crois convaincante dans l'histoire d'une Sicile médiévale qui a tenté de fonder une centralité politique sur la domination des mers proches, a échoué dans son projet et s'est trouvée réduite à une double et amère dépendance : politique, intégrée dans l'Empire aragonais bientôt mué en Empire espagnol ; économique, dans la sphère commerciale et financière des républiques maritimes, et d'abord de Gênes.

LES CHANCES PERDUES DE LA GÉOGRAPHIE

Les détroits siciliens commandent deux voies de passage entre les bassins occidentaux et orientaux de la mer intérieure : la voie est-ouest passe par le Canal de Sicile, large, difficile à surveiller, mais qui peut susciter une société et un État du Détroit, déjà réalisés par les Vandales. Les Musulmans s'y attelent à leur tour ; après la conquête de la Sicile et la chute des Aghlabides, les Zîrides de Mahdiyya réunissent un certain nombre de « républiques municipales », Palerme, Tripoli, Sfax, Tunis.